BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Traditions Bakeloises

Depuis la nuit des temps, le fleuve Sénégal, long de 1750 Kilomètres, prend sa source dans les montagnes du Fouta Djalon. Ce cours d’eau nourrit des millions de personnes par l’agriculture qui se pratique sur ses généreuses berges, son eau qui a toujours servi de boisson est aussi utilisée pour le linge et surtout le transport. Son importance et son utilité ne sont plus à démontrer !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Livre ELHAdji Diagola

« Un jour, dans un musée je fis un rapprochement entre une écriture « Touti ankha moun » et ma langue. J'exprimai mon insatisfaction sur la traduction du mot et fis l'objet de raillerie de l'assistance. Moins d'un mois qui suivit mon humiliation, je voyageai vers l'Allemagne et plus précisément du côté de Cologne. Je me rendis dans une université où l'on apprenait la civilisation noire et d'autres à travers le monde.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

      Mois Kante

La lecture est demeurée un des passe-temps, occupations les plus bénéfiques pour l’individu. Quelqu’un disait : qu’elle peut tenir lieu d’un entretien, d’un échange avec les plus illustres et ou avisés de son époque ou des temps passés. Quand il est question de la littérature africaine c’est une redécouverte de nous-mêmes donc comme le cinéma cet art peut être très enrichissant, si on est motivé par cela. Par une excursion, à travers, deux romans sénégalais que sont «la Collégienne» de Marouba Fall et «Une si longue lettre» de Mariama Ba, nous allons tirer des impressions et déceler des perspectives.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Idrissa Diarra FISO2020

Le Sénégal a dépêché une délégation de 170 personnes pour assister à la 6e édition du Festival international soninké en Gambie. A sa tête, Idrissa Diabira a réagi à l’appel du Président Barro.

Quel est le bilan à mi-parcours que vous tirez de la 6ème édition du Fiso ?
Ça été d’abord un déplacement. Je pense que c’est avant tout une aventure humaine. 170 délégués du Sénégal ont fait le déplacement à Banjul. Ils viennent des départements de Matam, de Kanel, de Bakel, de Goudiry, de Tambacounda. Donc les zones traditionnelles du Fouta, du Hairé, du Gadiaga, du Boundou, et même de Casamance, de Dakar évidemment pour prendre part à cette 6ème édition. Son ouverture, on l’a vue, a été haute en couleurs. On remercie les autorités gambiennes, l’Association pour la culture soninké de Gambie pour leur accueil et leur hospitalité. C’est un défi organisationnel que d’organiser un Fiso. Mais l’ouverture en valait la peine. Les chefs d’Etat l’ont indiqué, le Président Adama Barro qui nous a fait l’honneur d’ouvrir et de parler avec son cœur en soninké, l’ex Président (Mali), Diocounda Traoré, félicitait le Sénégal et notamment la 5ème édition et ce que le chef de l’Etat, Macky Sall, a pu faire, ouvrir la voie à une reconnaissance de cette communauté, de son apport. C’est ce qui s’est poursuivi ici à Banjul.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
FISO Fev18
Wagadou Djida et ses autres organisations conduites par M Idrissa Diabira, par ailleurs Directeur Général de l'ADEPME, fascinent le public Dakarois du 21 au 25 février.
 À cette occasion beaucoup d'activités sont prévues en direct du 2STV sous le haut parrainage du Chef de l' état M Macky Sall. La diaspora soninké venue de tous les continents, s'est mobilisée pour honorer de leur présence cet événement de dimension extraordinaire. 

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits