BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

KawralAynabeMars17
Le Capitaine Babacar D Gaye, chef de secteur des Eaux et Forêts de Bakel et Mame Biram Bodian Inspecteur des services Vétérinaires et chef de secteur de l’Elevage de Bakel, accompagnés du vice Président de Kawral  Djiby Mody Dia et son animateur Adama Dia ont effectué une visite de chantier  pour la réhabilitation de la marre de Ounoubaba dont les travaux se déroulent bien pour le moment. Services techniques et conseillers privilégiés de Kawral, les chefs de service des Eaux et Forets et de l’Elevage ont bien apprécié l’avancement des travaux et ont fait des recommandations pour planter des brises vents tout au tour avec des espéces adaptés à la localité et ont promis de suivre car travaillant tous pour les éleveurs.

Il faut rappeler que le projet porté par Antenne Sénégal du RBM, en qualité de  porteuse du projet au Sénégal, est une plateforme pastorale nationale  qui se donne comme mission la conduite de trajets de plaidoyer pour influencer les politiques  publiques dans le sens d’une meilleure prise en compte des attentes et préoccupations des éleveurs et pasteurs.  Dans la  mise œuvre des activités,  l’ASE/RBM   s’appuiera  sur 4 OP membres qui sont:
Kawral Aynaabe Bakel dans le département de Bakel
Arwande  Dental Aynaabe (ADENA) qui va intervenir dans le Podor;
Association pour le Développement Intégré et Durable (ADID) pour la zone d’action de Linguère;
Entente  des Groupements Associés pour le Développement à la Base (EGAB) dans la région de Matam;
2. Les Collectivités locales (communes et conseils départementaux);
3.  CISV (ONG italienne) en tant que partenaire d’appui technique du Projet
qui est à sa derniére phase ( 31 Décembre 2017) a été lancée le 08 Mars 2015. Il a fait plusieurs actions dans les domaines de l’organisation et des accords sociaux avec les populations et les communes qui sont regroupées au sein d’une entente intercommunalité. L’objectif général du projet était de :
 Faciliter la mobilité transfrontalière afin d’améliorer la résilience aux chocs et stresses climatiques de 905 000 femmes, hommes et  enfants  pasteurs et agropasteurs en Mauritanie, au Sénégal, au Burkina Faso, au Mali et au Niger.
Plus spécifiquement le projet Multipays vise les résultats suivants :
  Les pistes à bétail stratégiques sont cartographiées, sécurisées et aménagées (points d’eau, aires de repos, zones de pâtures).
 Des services de base (aliments de bétail, produits véto) sont fournis aux pasteurs et agropasteurs  le long des couloirs et de nouveaux services  adaptés aux éleveurs mobiles  font l’objet de recherches/actions.
 Des outils de plaidoyer sont élaborés et démultipliés permettant aux acteurs clefs de plaider la mobilité transfrontalière  du bétail à l’échelle locale, nationale et CEDEAO.

Aliou Sall, bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits