BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Abdoul Aziz Tandian

La rareté des « scientifiques » dans le système de l’Education, au Sénégal comme un peu partout en Afrique et dans le monde, ne date pas d’aujourd’hui. De nos jours, le fossé se creuse ; il devient plus profond. C’est ce qui a poussé les Autorités du pays à ouvrir le Lycée Scientifique d’Excellence de Diourbel qui répond à l’attente de ses initiateurs car faisant chaque année du 100% au BFEM et au BAC. Loin de suffire et de satisfaire les dirigeants, il faut encore fournir beaucoup d’efforts vers les sciences et la technique.

Avec le Président-Poète Léopold Sédar Senghor, premier Africain Agrégé de Grammaire, les « Littéraires » jouissaient d’une certaine cote, une considération nette par rapport aux autres. « Beaux parleurs », ils damaient le pion aux scientifiques et étaient souvent attirés par la politique.

Abdoul Aziz Tandia, lui, né un an avant l’indépendance du Sénégal, à Bakel, s’est, contrairement à beaucoup de jeunes de sa génération et même au-delà, particulièrement intéressé aux mathématiques et aux sciences naturelles.

D’abord à l’école Régionale, actuelle Ibrahima Malal Diaman Bathily (IMDB), avant de poursuivre ses études au Collège à Tambacounda puis au Lycée Malick Sy de Thiès, empochant le BAC en 1981 (série D, actuellement S2) et enfin l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar où Abdoul Aziz Tandia a accumulé diplôme après diplôme :

-Licence ès Sciences Naturelles en 1985

- Maîtrise ès Sciences Naturelles en 1986

- Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Géologie appliquée, Spécialité Hydrogéologie en 1988

-Thèse de Doctorat de 3e cycle de Géologie appliquée, Spécialité Hydrogéologie en 1988 avec mention Très bien

-Doctorat d’Etat ès Sciences en 2000 à Dakar, mention très honorable avec félicitations du Jury (UCAD en collaboration avec l’Université d’Avignon et des pays du Vaucluse et l’Université de Besançon).

Monsieur Abdoul Aziz Tandia, par un « pur » hasard que seuls les Dieux peuvent créer, a rencontré l’ancien Maire de Bakel monsieur Bambo Cissokho, père de l’ancien Ministre et ancien Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal monsieur Cheikh Abdou Khadre Cissokho, pour qu’il rejoigne les Jeunesses Socialistes, dès 1992.

Sur le plan local, d’abord, régional ensuite puis national, le Docteur d’Etat y gravit rapidement les échelons :

-Militant de base dans son quartier Ndiayega 1 à Bakel,

-Secrétaire Général de la Coordination Départementale des Jeunesses Socialistes en 1996,

-Membre de l’Union Régionale de Tambacounda des Jeunesses Socialistes,

-Membre du Secrétariat National des Jeunesses Socialistes, Chargé des Affaires Extérieures

-Membre du Comité Central du Parti Socialiste.

Sur le plan électif, monsieur Abdoul Aziz Tandia est devenu Conseiller Municipal, Maire de la ville de Bakel en 2002, Conseiller Régional et Vice-président de la Commission de Développement, à l’époque dirigée par feu Amath Dansokho, puis Secrétaire Général par intérim du Conseil Régional de Tambacounda.

Parallèlement à ses activités politiques, le Docteur Tandia n’a aucunement négligé sa propre formation d’abord, en trouvant le temps de chercher des Certificats :

-Sur l’Application des Techniques Isotopiques pour la mise en valeur des ressources en eau (AIEA) 1989

-Sur l’utilisation des techniques isotopiques pour la gestion des ressources naturelles (Vienne 1991)

-Etudes Approfondies en gestion des eaux, modules qualitatif, quantitatif et hydrologie (Belgique 1991)

-En gestion des ressources naturelles (Université de Virginie : USA, en 1998)

-Sur l’estimation de recharge de nappes dans les zones arides et semi-arides (CILSS à Niamey en 2000

-Sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (Dakar 2009)

-Sur le pilotage et l’évaluation des politiques publiques (Casablanca en 2014)

-Sur le marketing territorial, enjeux, outil et mise en œuvre (Casablanca en 2015)

-Sur Responsabilité Sociétale des Entreprises et Développement économique durable (Dubaï en 2016)

-En Management par la valeur : Enjeux, Outils et Mise en œuvre (Dakar 2016)

-En Partenariat Public Privé et de Développement économique durable (Casablanca en 2016)

-Sur l’élaboration des modules d’apprentissage destinés aux élus et autres acteurs des régions de Kédougou et Tambacounda (‘Tambacounda en 2016).

Ensuite, en encadrant des Mémoires et en participant à des Jurys :

-Pour les D.E.A : douze (12) dont des Français, des Tchadiens et des Sénégalais.

-Pour le Doctorat de 3e cycle : un (01) Camerounais

-Pour le Doctorat d’Ingénieur : deux (02) Sénégalais

-Pour les Mémoires de fin de formation :

.Institut des Sciences de l’Environnement : un (01)

.DEA Chaire UNESCO : trois (03)

.Diplôme Universitaire de Technologie (D.U.T) : un (01).

Enfin en participant à des Projets de recherche (06), à des séminaires et à des stages (35) à travers le monde.

Toutes ces activités énormes, pas forcément liées, n’ont pas empêché le Docteur ès Sciences, Abdoul Aziz Tandia de défendre ses idées dans une Organisation syndicale : le SYPROS (le Syndicat des Professeurs du Sénégal).

Cet Enseignant Chercheur de la prestigieuse Université Cheikh Anta Diop de Dakar depuis trente-deux ans (1989), polyglotte parlant Français, Anglais, Espagnol, Soninké, Pulaar, Wolof, Manding (Bambara) est le Directeur de l’Agence Régionale de Développement (ARD) de Tambacounda, avec le nouveau statut, sur appel à candidature par l’Etat, depuis 2006.

Comme distinctions honorifiques, monsieur Abdoul Aziz Tandia a été élevé au rang de :

-Citoyen d’Honneur de la ville d’APT, en France en 2003, jumelle de Bakel ;

-Parrain de la Journée de l’Excellence et de la Participation (J.E.P) de l’Inspection Départementale de l’Education Nationale (IDEN) de Bakel en 2005

-Professeur Honoraire de l’Institut Africain de Management (IAM) en 2008

-Parrain de la Journée de l’Excellence et de la Participation (J.E.P) des IDEN (actuellement Inspection de l’Education et de la Formation : I.E.F) de Bakel et de Goudiry.

Que peut donc vouloir maintenant un homme de la dimension du Docteur d’Etat monsieur Abdoul Aziz Tandia pour son Département, sa région, son pays ?

Sans hésiter, il dira :

-Pour mon Département Bakel, et pour tous les autres de la région et du pays, il faut renforcer la territorialisation des politiques publiques en faisant la promotion de l’appui budgétaire, l’amélioration de la gouvernance territoriale, en renforçant la capacité de planification des Collectivités Territoriales et en développant davantage les infrastructures socio-économiques, notamment routières, pastorales, éducatives, sanitaires et hydrauliques.

-Pour ma région Tambacounda et pour toutes les autres du pays, il faut renforcer la décentralisation, renforcer aussi l’appui en gestion des Collectivités territoriales, la gouvernance territoriale, l’accompagnement de l’Administration Territoriale et la valorisation des potentialités socio-économiques pour faire de la région un pôle de développement en lien avec sa position de carrefour transfrontalier.

-Enfin pour mon pays, le Sénégal, il faut aussi renforcer le secteur de l’Education et de la Formation accès sur la Science, la Technologie et l’Entreprenariat en intensifiant la carte scolaire pour qu’au niveau de chaque quartier ou ensemble de quartiers des villes, au niveau des villages ou un ensemble de villages que l’Etat fasse des investissements massifs pour qu’on ait des cycles qui vont de la crèche à l’Université en passant par le Préscolaire, l’Elémentaire et le Moyen secondaire de proximité. Ceci permettra d’aller vers la scolarisation universelle et pourra fabriquer, construire un CITOYEN REPUBLICAIN, respectueux des valeurs de la République.

 

Idrissa Diarra

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits