BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Amadou Mahtar MBow Dir Unesco

Le monde est devenu un vieux livre, un livre chiffonné, négligé par les rares lecteurs qui se rappellent encore l’utilité de la lecture ! Les quatre coins du globe ressemblent désormais à un écran de télévision placé dans le meilleur endroit du salon pour permettre à tous les spectateurs de bien voir en même temps ! Les cinq continents écoutent aussi au même moment, avec les mêmes oreilles, largement ouvertes, les mêmes informations provenant du ciel, de la terre et des eaux !

 

Qui disait donc que le monde est devenu un village planétaire ?

Mocirédin a beaucoup changé. Il ressemble beaucoup plus à une loque humaine qu’à un être vivant jouissant de toutes ses facultés mentales et surtout physiques. Devenu plus vieux et plus pieux, la majeure partie de son temps est réservé à DIEU : les ablutions, la prière, le chapelet, la récitation de versets du saint Coran. Ses sorties se limitent à de rares visites de courtoisie auprès de parents ou d’amis malades. Parfois, il accompagne avec d’autres personnes, les morts vers leur dernière demeure ou alors, il fait acte de présence à des cérémonies plus jouissives comme les baptêmes et les mariages.

La COVID-19 s’est confortablement installée sur notre planète. Elle s’est dangereusement transformée en pandémie effaçant de la tête des « Gorgorlous » la recherche du pain de mil bien prisé quand manque le blé dans le monde.

<<-Heureusement, se dit Mocirédin, je n’ai ni téléphone portable ni poste de télévision. Je ne verrai donc pas beaucoup d’images hideuses et d’histoires farfelues.

-Peux-tu rester cloîtré, isolé du monde, demande Diambéré Khoumba son épouse ? Le fait de te confiner volontairement te protège, il est vrai de la COVID-19, mais cette situation déplorable dégrade ta santé. L’isolement détruit tes relations et t’enferme dans une précarité inquiétante. Sans travail, tu ne peux rien obtenir et ta famille ressentira les méfaits de ton inactivité.

-DIEU est grand, ma chère Diambéré Khoumba ! Quand il crée une « bouche », durant la durée de vie qu’il lui a prévu, elle vivra, répond le mari, un peu courroucé ! Autrefois, la communication n’était pas si développée. Des choses

extraordinaires se passaient sur une face du globe sans qu’elle ne soit connue sur les autres parties de la terre. Aujourd’hui, tout se sait au temps « T » et à la seconde « S » ! C’est ce qui crée des complications maintenant à travers le monde, donc chez nous aussi. L’affaire Sonko/Adji Sarr qui a entraîné la désolation dans le pays avec des morts, des pillages et des saccages, des arrestations de manifestants, le décès de Thione Ballago Seck, l’homme à la voix d’or qui dort désormais pour l’éternité au cimetière musulman de Yoff et tant d’autres événements qui défraient la chronique dont le déplacement de Guy Marius Sagna et de quelques-uns de ses codétenus de la célèbre Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss vers un autre lieu et bien sûr l’arrêt de l’utilisation du vaccin Astra Zeneca dans une quinzaine de pays surtout Européens.

-Ce n’est pas une raison pour que tu te transformes en « squelette vivant » avec seulement la peau sur les os ! Il faut, de nos jours, suivre l’actualité et trier les vérités des contre-vérités qui y pullulent ! Ressaisis-toi, mon mari et pense à cet homme multidimensionnel qui fêtera son siècle de vie le 20 mars 2021 !

-Tu as raison, encore une fois, ma chère épouse ! Pourquoi me morfondre devant des situations sans aucun sens ? Cet homme dont tu parles, monsieur AMADOU MAHTAR MBOW fêtera effectivement ses cent ans, le samedi 20 mars 2021. Avec lui, tout le pays doit se réjouir d’avoir eu un homme de cette dimension voir le jour ici au Sénégal! Le monde entier aussi se réjouit que ce grand monsieur ait dirigé l’UNESCO pendant treize ans.

Monsieur AMADOU MOHTAR MBOW est, en effet, né à Dakar, au Sénégal, le 20 mars 1921.

Durant la seconde guerre mondiale, en 1940, il s’est engagé volontairement avec la France.

Sa brillante carrière d’enseignant débute en 1951 comme Professeur en Mauritanie, à Rosso avec sa licence ès-lettres. Entre 1952 et 1957, il est nommé Chef de missions d’Education de Base à Darou Mousty, Badiana, Sénoudébou puis Gaya au Sénégal.

Plusieurs fois Ministre de l’Education Nationale de son pays, d’abord avant l’indépendance, puis de 1966 à 1968 et Ministre de la Culture de 1968 à 1970, monsieur AMADOU MAHTAR MBOW a marqué surtout de son empreinte, d’une manière indélébile, en qualité de Directeur Général l’UNESCO qu’il a dirigée et transformée durant treize ans.

Ce géant de l’Afrique, Docteur Honoris Causa de plus de treize Universités dans le monde a eu à rencontrer beaucoup de personnalités et pas des moindres dans le monde comme Fidel Castro le fidèle Cubain, Niel Armstrong, premier homme à poser les pieds sur la lune, le Pape Jean Paul II, Indira Gandhi, des centaines de Chefs d’Etat…

Monsieur AMADOU MOHTAR MBOW a beaucoup écrit et tenu plusieurs conférences à travers le monde. Qui ne se rappelle sa mémorable conférence de 1990 sur : QUEL AVENIR POUR L’AFRIQUE ?

En 2008, à 87 ans, il a présidé les Assises Nationales du Sénégal et le 24 mai 2009, a clôturé officiellement les importants travaux d’hommes et de femmes engagés autour de lui pour donner une base sociale afin que le développement du pays se fasse dans la paix.

Le souvenir que nous gardons de cet homme toujours actif mentalement et physiquement, c’est sa participation en 2014, à 93 ans, au Festival Ondes d’Intégration (FOI) de la Radio Communautaire JIIDA FM, à Bakel. Monsieur AMADOU MOHTAR MBOW comme à son habitude, a séduit par sa large culture, rappelant avec précision son passage à Dembankané et à Sénoudébou.

Son allocution a été bien applaudie pour sa portée culturelle et sa connaissance profonde du milieu Soninké.

Pour la célébration du centenaire du Professeur AMADOU MOHTAR MBOW, véritable trésor humain, messieurs Alioune Badiane et Souleymane Bachir Diagne qu’on ne présente plus sont à la tête de l’organisation.

BON ANNIVERSAIRE MONSIEUR AMADOU MOHTAR MBOW !

VIVEZ ENCORE BEAUCOUP PLUS LONGTEMPS !

Idrissa Diarra, bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits