BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

MTN 7 AVRIL 2021 082

La campagne de sensibilisation pour lutter contre les MTN a démarré dans les écoles élémentaires, secondaires et Daaras de l’IEF de Bakel depuis le mercredi 7 avril 2021 à 8 heures et doit s’achever en principe le samedi 10 avril 2021 au soir.

Les MTN ou Maladies Tropicales Négligées sont des maladies transmissibles très répandues au Sénégal. La bilharziose qui est ciblée par cette présente campagne de sensibilisation est l’une de ces MTN endémiques dans le pays et particulièrement dans le bassin du fleuve. C’est pourquoi, le département de Bakel qui est traversé par des cours d’eaux (fleuves, marigots, mares etc.) est directement concerné par ce cas de figures. C’est pourquoi, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, la SNEIPS, enda santé et l’OMVS, se sont donnés la main pour agir, car beaucoup de cas sont enregistrés chaque jour dans les localités à l’échelle départementale.

 

L’objectif de la campagne est de faire connaitre la bilharziose, les facteurs favorisants, ses modes de transmissions, ses signes, les modes de prévention et, in fine, faire prendre conscience sur les dangers des baignades dans les cours d’eaux. La campagne se fera à plusieurs niveaux pour toucher le maximum de cibles. A cet effet des leçons de vie sont programmées dans chaque école ou daara. Il est programmé aussi des rencontres à l’échelle communautaire et des sketchs pour mieux faire comprendre la maladie la bilharziose et sa dangerosité.

 

Une équipe de l’IEF était sur le terrain pour sensibiliser dans les Daaras et écoles franco-arabes au moment où les écoles françaises déroulaient les mêmes activités sur la bilharziose qui est une maladie causée par des vers se trouvant dans les cours d’eaux. Elle est favorisée par le contact avec l’eau douce contaminée surtout en période de chaleur (baignades, activités domestiques, activités agricoles, pêches, etc.) ; l’absence de latrines ; le manque d’eau potable ; la présence d’ouvrages hydro-agricoles (construction de barrages, canaux d’irrigation).

 

La maladie se manifeste par des douleurs en urinant ; la présence de quelques gouttes de sang à la fin des urines ou parfois des urines complètement rouges ; des maux de ventre ; un ballonnement du ventre ; des envies fréquentes d’aller aux selles et une diarrhée sanguinolente.

 

La bilharziose se transmet quand la personne malade contamine l’eau par ses urines et ses selles. La personne saine est infectée par pénétration des vers à travers peau dès qu’elle est en contact avec l’eau contaminée.

 

Pour prévenir la maladie, il est recommandé d’utiliser les latrines, éviter le contact avec les cours d’eaux ou en portant des gants et des bottes ; utiliser à domicile de l’eau potable pour les besoins domestiques ; traiter les enfants d’âge scolaire tous les ans lors de la campagne de distribution de masse de médicaments.

 

Ce qu’il faut surtout noter, traitée à temps, la bilharziose se guérit d’où la nécessité de se rendre à la structure de santé la plus proche dès l’apparition des premiers signes. Tel est le message à partager avec l’ensemble des acteurs du système éducatifs du département de Bakel.

La campagne était coordonnée par M. Amadou Alhousseynou Sarr, IEF de Bakel et supervisée par l’inspecteur Alpha BA.

 

Source : Abdoul Khadre Mané

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits