BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

assimi goita 2 696x402

Depuis l’investiture du Président Assimi Goïta, lundi, tout va très vite au Mali qui pourrait avoir son nouveau gouvernement d’ici à dimanche. C’est ce qui ressort de la mission de deux jours déployée dans le pays par la CEDEAO, accompagnée par l’Union Africaine et l’ONU.

Les Maliens et la communauté internationale pourront connaître les membres de la nouvelle équipe gouvernementale qui conduira la transition d’ici à dimanche prochain. C’est la promesse faite, ce mercredi 9 juin 2021, à la délégation conjointe CEDEAO – UA – ONU par Choguel Kokalla Maïga, le nouveau Premier ministre nommé, il y a tout juste 48 heures.

Ce mercredi matin, cette délégation a rencontré le Premier ministre malien pour discuter du niveau de l’avancée des consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement. Là-dessus, Choguel Maïga a rassuré ses hôtes sur sa ferme volonté de mettre en place un gouvernement inclusif, conformément aux exigences de la CEDEAO. Une fois de plus, il a martelé sa détermination à œuvrer pour le respect des délais fixés par le calendrier électoral initialement communiqué. Toutes choses qui rassurent la délégation qui a promis son soutien au nouveau régime malien, au terme de sa mission de deux jours.

Les signaux étaient au vert depuis mardi où la même délégation avait rencontré le Président Assimi Goïta. « Maintenant, il s’agit, et cela a été un point du sommet d’Accra, que le gouvernement soit inclusif. Donc, nous allons échanger avec le Premier ministre. Mais d’après ce que nous avons entendu, je crois qu’il y a déjà des consultations engagées dans ce sens », avait déclaré hier le président de la Commission de la CEDEAO, l’Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou.

Globalement, la mission se termine sur une note de satisfaction générale, étant donné que le régime malien a donné des garanties de bonne volonté qui n’ont pas laissé indifférents les membres de la délégation. Tout porte donc à croire que la levée de la suspension du Mali des instances de la CEDEAO n’est plus qu’une question de temps.

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits