BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Anne Francoise Diouf BakelBall

Au cours d’une émission, dans une chaîne de télévision sénégalaise, j’ai été frappé par la force de caractère de cette jeune basketteuse du nom d’Anne Françoise Diouf malgré son âge : elle n’a que vingt-trois (23) ans.

Du haut de son mètre-quatre-vingt-seize (1,96m), elle a dominé le débat par ses réponses claires, nettes, sensées, venues du plus profond d’elle-même.

 

A travers ses répliques, naturelles, sans aucune tricherie, l’on a senti le rôle qu’a joué la formation du SPORT qui a trouvé une éducation sans faille, certainement acquise au sein de la cellule familiale.

Pour son « éjection » de l’Equipe Nationale de Basketball du Sénégal, alors qu’elle avait été présélectionnée sur des milliers de jeunes filles de notre pays, Anne Françoise Diouf avait suivi avec 25 autres jeunes un stage d’un mois au bout duquel, sur ce nombre, les douze meilleures basketteuses du moment avaient été retenues « définitivement » le mercredi 08 septembre 2021. Deux jours plus tard, le vendredi 10, l’entraîneur national lui signifie sa non-sélection, annonçant par la même occasion son remplacement par Maimouna Diarra.

Au-delà de ce fait, loin d’être divers, il fallait, à notre humble avis, de la part des responsables de l’Equipe Nationale, trouver une autre solution que celle adoptée. A partir du moment où un choix « définitif » avait été fait, il ne restait plus qu’à assumer leurs responsabilités : maintenir les douze filles.

Si pour un réaménagement technique, il fallait arriver à cette situation « malencontreuse », Anne Françoise Diouf devait être retenue, par formalité, dans le groupe, prise en charge par la Fédération ou le Ministère des Sports puis inviter sa « remplaçante ».

Anne Françoise Diouf avait été magnifique durant cette émission de télévision, n’indexant personne, au contraire, en toute humilité, s’enfonçant le clou, se faisant mal avec un sourire ravageur aux lèvres et rappelant ses « faiblesses », tout en insistant sur le travail supplémentaire qu’elle doit accomplir pour revenir sans nul doute plus forte en équipe Nationale!

Du courage Anne Françoise Diouf ! Tu as le soutien de tous les Sénégalais ! Travaille en toute sérénité et reviens-nous plus forte pour brandir dans les

années futures, plusieurs trophées avec tes « sœurs » de l’Equipe Nationale en Afrique et dans le monde.

Idrissa Diarra,bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits