BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Gisement Petrolier SN

Le leader de Pastef Ousmane Sonko est encore, une fois de plus, monté au créneau pour dénoncer le bradage des ressources pétrolières et gazières
du Sénégal par le régime en place. Dans une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux notamment sur la chaîne Youtube de Jotna dans la nuit du
samedi 15 octobre dernier, le maire de Ziguinchor, faisant une comparaison avec la gestion des ressources pétrolières et gazières des pays comme le
Qatar, Dubaï et l’Arabie Saoudite, a déploré le faible pourcentage détenu par le Sénégal sur les contrats des ressources pétrolières et gazières. « Des pays comme le Qatar, ce pays, petit par la superficie, Dubaï, l’Arabie Saoudite, ont une place privilégiée sur l’échiquier mondial parce qu’ils ont jalousement préservé la souveraineté de leurs ressources.

En plus des ressources pétrolières et gazières, nous avons la richesse du sol et le climat propice en plus. Malheureusement, nous ne détenons que 10% sur ces  ressources pétrolières et gazières », a-t-il fait remarquer avant de faire part de sa volonté de renégocier les contrats une fois élu président du Sénégal. « Voilà pourquoi, si nous sommes portés à la tête de ce pays, par la grâce de Dieu, nous nous attèlerons à renégocier tout contrat qui nous a dépouillés de nos ressources, mais également toute exonération fiscale indue laissant nos populations dans le dénuement et nos jeunes en proie au chômage ». Par ailleurs, revenant sur les dernières concertations sur la lutte contre la vie chère initiées par le gouvernement, Ousmane Sonko a indiqué qu’on n’est pas à la veille de la « baisse du coût de la vie » au Sénégal. « Tant que le Sénégal dépend de l’extérieur pour les denrées de première nécessité, nous sommes loin de l’autosuffisance alimentaire clamée depuis des années par ce régime en place. Les prix du loyer ne baisseront pas non plus, parce que la découverte des ressources naturelles a éveillé la convoitise de beaucoup de pays, d’où le défilé de dirigeants mondiaux au Sénégal. Et voilà ce qui exacerbe le coût de la vie », a expliqué le leader de Pastef qui
prône la mise en place d’infrastructures économiques basées notamment sur l’agriculture et l’industrie. Loin de s’en tenir-là, le leader de Pastef a également mis en garde le chef, Macky Sall, sur le risque que constitue une éventuelle troisième candidature. « Macky Sall doit savoir que c’est fini pour lui. Quelqu’un qui avait 65% aux élections ne parvient même plus à avoir 45%. Il n’est là que pour voler les élections. Les gens qui lui disent qu’il
a les forces de l’ordre, la capacité, le droit… et peut se présenter pour un troisième mandat le trompent. J’espère qu’ils ont vu ce qui s’est passé en Iran. Lorsque le peuple est déterminé, rien ne peut l’arrêter », at- il prévenu. Auparavant, Ousmane Sonko a annoncé la reprise de ses tournées politiques sur l’étendue du territoire national. C’est le département de Mbour qui est choisi par le leader de Pastef pour être le point de démarrage de ces tournées qui seront sanctionnées au mois de juillet 2023 par un congrès de renouvellement des instances de Pastef.

source : sud quotodien

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits