BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Emploi Jeunes SN

Le problème du chômage des jeunes au Sénégal reste actuellement l’une des priorités majeures du chef de l’Etat Macky Sall, comme il a déjà eu à signifier à plusieurs reprises. Un débat qu’il a reposé ce samedi, le sur la table.
En effet, après le dernier face to face qu’il a eu avec la jeunesse sénégalaise, tous les secteurs confondus lors du Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes à Diamniadio au mois d’avril passé, il continue d’accélérer la cadence et de poser des actes forts. C’est dans ce cadre qu’il a exigé des membres de son gouvernement lors du Conseil des ministres de mercredi dernier, un Plan d’urgence pour résoudre ce problème. Il les a engagés de nouveau à lancer les premiers recrutements dès cette semaine.

Une résolution qui est ressortie lors du séminaire gouvernemental élargi pour «accélérer la mise en oeuvre effective
du programme d’urgence pour l’emploi des jeunes», qu’il a présidé, au palais de la République.
Il faut noter que pour faciliter la tâche à ces jeunes en quête d’emploi, le chef de l’Etat Macky Sall a ordonné à son gouvernement de ne mettre aucune lourdeur dans les procédures. Ce afin de pouvoir les donner une chance. La preuve, il a insisté sur la simplicité et la proximité comme socle dans la prise en charge des besoins de cette couche.
A noter que ce séminaire gouvernemental élargi, a servi d’un cadre pour fixer les modalités de territorialisation des emplois et des financements.
Pour rappel, lors de son adresse à la Nation de ce 3 avril 2021, le président de la République a annoncé de fortes mesures à mettre en oeuvre dans les prochains jours comme le décaissement des 450 milliards (dont 150 milliards cette année) pour le financement de projets de jeunes et de création d’emplois.
EMPLOI DES JEUNES AU SÉNÉGAL
En mouvement d’humeur ce samedi 8 mai 2021, les syndicats du SAES, du SATUC, le SUDES et la coordination des étudiants ont organisé un grand sit in pour dénoncer, disent-ils, la gestion de leur cité (l’Université Assane Seck de Ziguinchor) par le ministre de tutelle, le ministre de l’Enseignement supérieur Cheikh Omar Hann.
Alima DIAGNE, journal 24 Heures

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits