BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

fmi senegal

Le FMI approuve un accord de confirmation et un accord au titre de la facilité de crédit de confirmation pour un montant de 350 milliards de FCFA) en faveur du Sénégal et achève la troisième revue du programme appuyé par l’instrument de coordination de la politique économique. L’accord de financement d’une durée de 18 mois, conjugué à l’instrument de coordination de la politique économique, fournira un point d’ancrage des politiques économiques pour la prochaine phase de la riposte des autorités face à la COVID-19.

 

 
Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé hier, lundi 7 juin la troisième revue du programme du Sénégal appuyé par l’Instrument de coordination de la politique économique (ICPE) et a approuvé un financement d’un montant de 350 milliards de francs Cfa pour une durée de 18 mois au titre de l’accord de confirmation et de la facilité de crédit de confirmation (FCC). « L’approbation de l’accord au titre de la FCC et de l’accord de confirmation ouvre la voie à un décaissement immédiat d’environ 129.4 millions de DTS ou environ 187 millions de dollars. Elle fait suite à une aide d’urgence que le FMI avait accordée au Sénégal en avril 2020 pour un montant de 442 millions de dollars à la date d’approbation », rapporte un communiqué qui nous est parvenu hier, lundi 7 juin.

Selon le document, les résultats du programme appuyé par l’ICPE demeurent positifs et les objectifs du programme, à savoir assurer une croissance forte et inclusive tout en préservant la stabilité macroéconomique, restent pertinents. La collaboration entre le FMI et le Sénégal dans le cadre de l’ICPE se poursuivra en parallèle avec les nouvelles modalités de l’accord de confirmation et de la FCC jusqu’à fin 2022.

À l’issue de la séance consacrée à l’examen par le conseil d’administration de la troisième revue du programme appuyé par l’ICPE et des demandes d’accord de confirmation et d’accord au titre de la FCC présentées par le Sénégal, M. Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim déclarera: « La pandémie de COVID-19 a eu de graves retombées sur l’économie sénégalaise, lesquelles ont été atténuées par la riposte vigoureuse des autorités. La publication de rapports trimestriels d’exécution budgétaire présentant en détail les dépenses liées à la COVID-19 et du rapport du comité de suivi du fonds Force COVID-19 fait partie des démarches importantes pour garantir la transparence et la reddition de comptes sur ces dépenses ».

Bien que l’horizon à moyen terme demeure prometteur, soutient-il, les perspectives macroéconomiques pour 2021 sont sujettes à des risques en raison de la prolongation des effets de la pandémie et de la hausse des prix des produits de base.

NDEYE AMINATA CISSE, sudonline.sn

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits