BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Jeunesse Senegalaise

Pour mieux comprendre les frustrations exprimées par les jeunes sénégalais, il suffit de porter attention au chemin tortueux tristement tracé pour eux, des bancs d’école au marché du travail. D’abord, un système éducatif essoufflé. Aujourd’hui au Sénégal, un jeune sur deux en âge d’être à l’école, ne l’est pas. En tout, ce n’est pas moins d’un million et demi de jeunes laissés pour compte par un système tout simplement incapable de les absorber.
Il faudrait prestement mettre en place un parcours d’apprentissage alternatif plus court, moins coûteux et rapide à déployer, pour garantir à ce groupe le minimum d’aptitudes et d’outils pour travailler et se construire une vie digne.

Quant aux « chanceux » qui se retrouvent sur les bancs d’écoles, eh bien, environ 50% quittent en cours de route et de ceux qui persévèrent, plus de 70% échouent à l’épreuve ultime du BAC. Au terme d’un investissement massif d’efforts, de temps et de financement, ce sont quelque 100.000 élèves de terminale qui se retrouvent chaque année sans opportunités universitaires et pire encore, sans certificat de fin d’étude secondaire leur permettant d’être considérés pour d’autres voies d’apprentissage. Des réformes et des passerelles plus structurantes doivent être déployées pour orienter et accompagner ces jeunes, notamment à travers des filières de formations techniques et professionnalisantes. Vient ensuite un marché du travail inadapté. Pour dix jeunes sur le marché du travail, un d’entre eux pourra accéder à un emploi formel.

Cinq autres se voient dans l’obligation de prendre la voie de l’informel ou celle de l’entreprenariat, et les quatre derniers sont tout simplement au chômage ou doivent se débrouiller dans des conditions toujours précaires et trop souvent dévalorisantes. Pour faciliter aux jeunes l’accès à des emplois dignes et valorisants, il est impératif d’enclencher rapidement un processus d’harmonisation des politiques d’emploi et de coordination des grandes initiatives pour l’emploi et l’entreprenariat, afin de générer de nouvelles stratégies, plus inclusives et cohésives, capables de prendre en charge avec efficacité les nombreuses attentes des jeunes en terme d’autonomie.

Lire la suite sur Sud Quotidien

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits