BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sommet Afrique France 2021

Invité de l’émission Objection de la radio Sud fm (privée) hier, dimanche 17 octobre, Sobel Aziz NGom, président du Consortium jeunesse Sénégal s’est prononcé sur le Sommet Afrique-France en début du mois d’octobre à Montpellier. Estimant que cet « exercice a permis à la jeunesse africaine de pouvoir porter sa voix auprès de ceux qu’elle accuse d’être coupables d’un grand nombre de leurs difficultés », il a tout de même soulevé un certain nombre de griefs relatifs à la tenue de cette rencontre.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

AssembleeSN

Dans les prochaines semaines, l’Assemblée nationale votera le projet de loi de finances (budget) pour l’exercice 2022. Ce marathon budgétaire va intervenir dans un contexte assez particulier, l’hémicycle étant secoué par un présumé trafic de passeports diplomatiques.

Le gouvernement a adopté, en Conseil du ministre, le mercredi 6 octobre 2021, le projet de budget de l’Etat du Sénégal pour l’année 2022. Ce projet de loi de finances pour l’exercice 2022 est évalué à plus de 5150 milliards de F CFA, contre 4589 milliards l’exercice en cours. Soit une augmentation de plus du double du budget, en 10 ans. Il s’en suivra l’adoption de ce budget par l’Assemblée nationale, dans les semaines à venir.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ousmane Sonko Opposant SN

Réagissant au lendemain des “attaques” dont ses militants et lui auraient fait l’objet, á Ziguinchor, lors d’une rencontre avec les commerçants de l’UNACOIS, Ousmane Sonko a tenu á prendre l’opinion nationale, et surtout les chefs religieux et coutumiers, à témoin, non sans prévenir.

"Je prends à témoin tous nos chefs religieux et coutumiers, mais également l’opinion publique nationale et internationale que nous n’en avons que trop supporté. La prochaine goutte fera certainement déborder le vase".

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Seydi GASSAMA

La récurrence des cas de meurtres et assassinats atroces, ainsi que la délinquance extrême ne cesse d’alimenter un sentiment d’insécurité grandissant chez les populations. Un fléau qui met l’Etat sous le feu des critiques de la part des Sénégalais, qui jugent très mauvaise, la politique étatique en matière de sécurité des personnes et de leurs biens. Et, de plus en plus de voix s’élèvent pour appeler au retour à la peine de mort, abolie de l’arsenal judiciaire du Sénégal pour juguler le mal. Mieux, le résultat d’une enquête d’Afrobaromètre, publié le mardi 28 septembre 2021, montre qu’une grande partie des Sénégalais (68%) est favorables à l’introduction de la peine de mort. Interpellé sur la question, Seydi Gassama, Directeur exécutif d’Amnesty International section Sénégal s’est veut très prudent quant à la crédibilité de cette enquête, appelant à s’attaquer plutôt «aux causes profondes de la criminalité»

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Evenements mars2021

Annoncée par le Gouvernement du Sénégal dans son mémorandum rendu public le 8 avril 2021 dernier, la commission qui devrait se charger d’enquêter sur la série de manifestations du mois de mars dernier est toujours au point mort. Conséquences : plus de six mois après, aucune lumière n’a été faite sur les treize jeunes décédés lors de ces événements qualifiés par certains «d’émeutes de la faim». Sauf si on doit s’en tenir aux premières déclarations du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, qui a accusé des lutteurs. A moins que la piste des «forces extérieures identifiées» de Me Aïssata Tall Sall soit plus plausible

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits