BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Journee Environnement Bakel 2021

La journée Internationale de l’Environnement est célébrée le 5 juin de chaque année. Le Conseil d’Orientation et de Stratégie (COS), sur proposition du GRDR et de son partenaire Action Aid a porté l’organisation de cette journée de l’Environnement avec l’appui technique de l’Amicale du Comité Départemental de Développement (CDD) et les acteurs de développement de la Communauté ce samedi 12 juin 2021 à la salle de conférence de la Mairie de Bakel.

Le Président du COS du GRDR, monsieur Mamadou Fadé a ouvert la séance puis a permis à monsieur Moussa Ly Responsable des programmes de l’ONG d’expliquer le déroulement des travaux de la journée dont le thème de cette année est « REIMAGINER. RECREER. RESTAURER ».

Les deux Commandants des Eaux et Forêts, messieurs Doudou Sow Chef du secteur départemental de Bakel et Abdou Diouf Responsable de la Réserve Naturelle Communautaire du Boundou basée à Koussan dans le Département de Goudiry ont présenté le premier « LA DEGRADATION DE L’ENVIRONNEMENT » et le second « LA RESERVE NATURELLE COMMUNAUTAIRE DU BOUNDOU ».

Le Commandant Daouda Sow, dans sa présentation, a d’abord défini les écosystèmes comme étant l’interaction entre les organismes vivants : plantes, animaux, personnes et leur environnement. Il a ensuite parlé des différents écosystèmes et des causes de la dégradation de l’environnement dans le Département de Bakel dont :

-1Ll’orpaillage avec plusieurs impacts

.impacts sur les ressources forestières et fauniques

.impacts sur le sol

.impacts sur les ressources en eau

-2 Les coupes abusives de bois

-3 Les feux de brousse.

En conclusion, le Commandant Daouda Sow a dit que la vulnérabilité des écosystèmes peut être en effet réversible, si dès à présent une politique de reforestation pragmatique et lucide est appliquée. Il a cité la mise en défens

catégorique et progressive (les forêts classées), la sensibilisation et la communication avec les différents acteurs.

Le président du COS, monsieur Mamadou Fadé a ajouté que toutes nos ressources sont en train de disparaître. Conséquences directes sur l’agriculture, l’élevage et la pêche surtout au niveau de la Falémé. L’avenir est compromis par cet orpaillage.

Il faut donc sensibiliser les populations sur les dangers de l’utilisation de l’eau.

Comme solutions, il proposera : la mise en défens, les forêts classées, le reboisement…

En intervenant, monsieur Mamadou Lamine Badji, Directeur du CFP 2 a félicité le Commandant Sow pour la clarté de son exposé et le GRDR pour avoir réuni les acteurs du développement qui sont entre autres Baye Cheikh Sèye Chef du Service Départemental de l’Assainissement, Moussa Ndiaye de l’UPHORBAK, Amadou Tamboura Agroforestier, Abdourahmane Bâ, Président du Conseil Départemental de la Jeunesse, Ibrahima Sèye Responsable des ASP, les grandes dames Diamoye Diallo, vice-présidente du COS, Salimata Traoré, Kadiatou Koné de Debbo Gallé, madame Ndao avant de demander les raisons pour lesquelles les poissons flottaient l’an passé au-dessus de l’eau et suggéré que le service des Eaux et Forêts et le GRDR travaillent avec les écoles car les enfants sont les adultes de demain.

En réponse aux différents intervenants, le Commandant Sow rappellera par la même occasion l’utilité de l’arbre. Il terminera par la vision du Sénégal : « A l’horizon 2030, la biodiversité est restaurée, conservée et valorisée pour fournir de manière durable des biens de service avec un partage équitable des bénéfices et avantages afin de contribuer au développement économique et social ».

Pour la seconde présentation, le Commandant Abdou Diouf de la Réserve Naturelle Communautaire du Boundou a commencé par l’historique de la CORENA du Boundou. Ce projet créé grâce à la coopération entre la région de Tambacounda (Sénégal) et le département de l’Isère (France) en 2003 a fait du chemin. Il concerne quatre Communes :

Dougué et Koussan dans le département de Goudiry

Sinthiou Fissa et Toumboura dans celui de Bakel.

Des plans de gestion de ce grand projet environnemental suscitent beaucoup d’espoir poussant les populations à préserver leur environnement, un patrimoine naturel.

Les intervenants dont monsieur Aboubacry Ndiaye Animateur du GRDR ont tous remercié et félicité le Commandant Diouf.

En clôturant la journée, monsieur Mamadou Fadé Président du COS a remercié les Commandants Diouf et Sow pour leurs brillants exposés, les participants pour avoir rehaussé de leur présence et de leurs interventions, le GRDR et son partenaire Action Aid et regretté l’absence des représentants du village de Gandé, empêchés, qui nous auraient, d’une façon pratique, expliqué l’expérience de leur village. Il a enfin souhaité un bon retour à tous.

Idrissa Diarra bakelinfo.com

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits