BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

MGF Janv19
Les lundi 14 et mardi 15 Janvier, la Salle de Conférence de la Préfecture de Bakel a abrité un important atelier de formation sur les Mutilations Génitales Féminines (MGF).
De toutes les zones du département, les invités de madame Seck Ndèye Anta Diouf  Chef du Service Départemental  du Développement Communautaire sont arrivés pour partager avec les formateurs madame Ramata Diawara Sage-femme et monsieur Saliou Diop Chef du service Départemental de l’Action Sociale sur le thème : COMMUNICATION POUR LE CHANGEMENT SOCIAL ET LA PRISE EN CHARGE DES CAS DE MGF A BAKEL.

Sous la présidence de l’Adjoint au Préfet monsieur Mbacké Thiam les travaux ont commencé par la discussion du chronogramme, la présentation des participants venus en grand nombre (cinquante) composés de Délégués de quartiers, de Chefs de villages, de « Badiène Gokh », de dames des Groupements féminins… et l’ouverture officielle de la rencontre.
Comme plan de travail du premier jour, les formateurs ont présenté d’abord les Généralités des MGF (premier module), les Pratiques des MGF (deuxième module) avant de terminer la journée avec les Argumentaires (juridique puis religieux).
Des débats enrichissants, vu la pertinence des interventions ont prouvé le degré de connaissance du  sujet par les participants.
Le mardi, après la lecture des amendements du premier jour, le marabout Mamadou Khoumba Tandjigora de Kounghany a expliqué la position de la religion sur l’excision. En plus de cet argumentaire religieux accompagné d’exemples, le marabout a convaincu les participants que l’abandon de cette pratique en cette nouvelle année est bénéfique pour la société, préservant la santé de la famille.
Un plan de communication sur les MGF a été élaboré après l’engagement de chaque participant pour une démultiplication une fois de retour dans sa zone.
Depuis plusieurs années, l’on lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF). Bien que l’on  sente une diminution de la pratique, il n y a pas d’abandon. La lutte doit continuer. La projection d’un film sur l’excision a ému plus d’un ! Les conséquences de la pratique des MGF sont nombreuses et néfastes. Il faut donc aller dans les endroits où subsiste encore « cette folie » pour sensibiliser, encore sensibiliser, toujours sensibiliser.


Idrissa Diarra, bakelinfo.com

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (107 videos)
Loading...
Entente Dév Dépt Bakel
Micro Trottoir
Mosquée Diaguily
Mosquée

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.