BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Coronavirus Senegalais

’Le virus se ‘sénégalise’’’, ‘’Coronavirus à Touba’’, ‘’Le virus migre vers Touba’’, ‘’Déménagement forcé [du patient] à [l’hôpital de] Fann’’… Les quotidiens commentent le 5e cas de coronavirus diagnostiqué au Sénégal et tiennent à préciser que le patient est le premier Sénégalais à contracter la maladie.

 

Les quatre premiers patients diagnostiqués positifs au Sénégal étaient tous des étrangers, rappellent les journaux.

 

 

Mais le décompte des ‘’patients authentiquement nationaux’’ a commencé par le diagnostic positif de la maladie à coronavirus, à Touba (centre), d’un Sénégalais fraîchement rentré d’Italie, indique le Témoin quotidien.

 

 

‘’Après la Chine, l’Italie devient le deuxième pays le plus touché par la pandémie de coronavirus. Ce pays qui accueille presque 100.000 Sénégalais devient donc une véritable menace pour notre pays. La preuve : un compatriote rentré d’Italie (…) a été testé positif au coronavirus’’, explique Le Témoin Quotidien.

 

 

‘’Après la guérison des quatre cas de coronavirus détectés sur son territoire, le Sénégal, qui enregistre son premier cas d’un Sénégalais contaminé au coronavirus, n’est pas à l’abri de tout ce qui se passe dans les autres pays’’, commente La Tribune.
Ce journal pose la question de savoir s’il ne serait pas nécessaire de ‘’fermer l’aéroport de Diass’’, le plus grand aéroport du pays, afin d’éviter que ‘’la catastrophe ne nous tombe dessus’’.

 

 

‘’Le premier Sénégalais de souche atteint de la maladie à coronavirus est un émigré établi en Italie. Trois jours après qu’il a pris part au ‘magal’ (pèlerinage) de Prokhane (centre), il s’est senti mal’’, rapporte EnQuête. 

 

 

Il annonce, comme d’autres journaux, que la famille du patient est placée en quarantaine par les autorités sanitaires, lesquelles sont en train de mener ‘’la chasse aux cas contacts’’ pour déceler d’éventuels cas de contamination dans l’entourage du patient. ‘’Un modou-modou (un émigré) infecte Touba’’, écrit EnQuête.

‘’Interdire les évènements religieux’’

 

 

Le journal Source A évoque le ‘’déménagement forcé’’ du patient au service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, à Dakar. Il se demande si, en raison de l’épidémie mondiale de maladie à coronavirus, ‘’l’Etat [du Sénégal], garant de la sécurité civile, prendra son courage à deux mains pour interdire les évènements religieux, en cas de craintes avérées’’, à la suite de l’évaluation des risques de contamination, qui sera rendue publique jeudi par le Comité national de gestion des épidémies.

 

 

La crainte d’une propagation de la maladie semble d’autant plus réelle que, selon Vox Populi, ‘’nous nous acheminons vers un grand rassemblement, le Kazou Rajab ou ‘’magal’ de Serigne Fallou Mbacké (1888-1968)’’. Des milliers de fidèles musulmans prennent part à ce pèlerinage de la communauté mouride, dont la prochaine édition aura lieu le 22 mars, à Touba.
Une partie des quotidiens accorde la priorité à d’autres sujets.

 

 

Sud Quotidien, par exemple, est surtout préoccupé par le ‘’ras-le-bol’’ engendré par la pénurie d’eau dans certains quartiers de Dakar, dont Grand-Yoff et Niary Tally. ‘’Des ménages sont obligés de veiller presque toute la nuit pour s’approvisionner en eau’’, car le ‘’liquide précieux (…) ne coule que vers 2 h ou 4 h’’, lit-on dans ce journal.

 

 

L’As s’intéresse surtout à la ‘’vente de données personnelles’’. ‘’La Sonatel, Orange Money et la CDP [ont été] cuisinés par l’OFNAC’’, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption, selon le même journal.

 

 

Des responsables de la Société nationale des télécommunications, de la société de transfert d’argent Orange Money et de la Commission de protection des données personnelles ont été ‘’longuement’’ auditionnés par l’OFNAC, à la suite de la plainte d’une dame. Cette dernière ‘’accuse la Sonatel d’avoir livré ses données à Orange Money, et la CDP de n’avoir pas [réagi] à ses nombreuses plaintes’’, rapporte L’As.

 

 

L’Observateur entretient ses lecteurs du ‘’flou’’ qu’il y aurait eu dans le dossier judiciaire concernant le patron de l’Iseg, un institut d’enseignement supérieur privé de Dakar. ‘’La famille de Dieyna a proposé de retirer la plainte si mon client acceptait [d’être l’auteur de sa] grossesse’’, déclare l’avocat Alassane Cissé, cité par ce journal.

 

 

Le patron de l’Iseg est poursuivi en justice pour le délit présumé de détournement de mineur. Il est arrêté depuis plusieurs jours, à la suite d’une plainte de la famille d’une jeune fille qu’il aurait enceintée. Une affaire qui défraie la chronique. 

‘’Un Etat de droit plus faible’’

 

 

WalfQuotidien s’intéresse au classement de 128 pays en matière de respect des libertés. ‘’Le Sénégal très loin des meilleurs élèves’’, écrit le journal sur la base de l’Indice sur l’Etat de droit, un classement fait par World Justice Project, présenté comme une organisation indépendante. 

 

Le Sénégal a pris la 52e place de ce classement, il est 7e sur 31 pays africains concernés, une position qui ‘’révèle une tendance négative soutenue’’ et fait du Sénégal ‘’un Etat de droit plus faible’’ aujourd’hui qu’auparavant, lit-on dans WalfQuotidien.

 

 

Le Soleil évoque les ‘’concertations’’ prévues jeudi à Dakar, entre la Gambie et le Sénégal. Le conseil présidentiel sénégalo-gambien, auquel prendront part les chefs d’Etat des deux pays, a été précédée d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des deux Etats, mercredi, à Dakar.

A cette occasion, le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Amadou Bâ, a souhaité que les deux pays tentent de ‘’relever les défis dans des secteurs névralgiques’’ pour eux, ‘’la sécurité, la libre circulation des personnes et des biens, la protection de l’environnement, etc.’’

 

 

‘’Le Sénégal et la Gambie, c’est deux pays, mais une seule nation, un même peuple’’, affirme diplomatiquement le ministre gambien des Affaires étrangères, Mamadou Tangara, cité par Le Soleil.
source : aps.sn
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

CollecteSang Sapeurs

La 63ème compagnie des sapeurs-pompiers de Bakel a organisé ce mardi 10 mars 2020 à partir de 09 heures, une opération de collecte de poches de sang  à la caserne en partenariat avec le centre de santé de Bakel.

Cette activité dont l’objectif est de sauver des vies entre dans le cadre de la célébration annuelle des journées du sapeur prévue durant le mois  de mai.

A  propos de cette journée de dons de sang, le Lieutenant Elhadji  Malick DIOP commandant la 63ème compagnie d’incendie et de secours de Bakel nous dit ceci « pour nous, c’est un événement d’une importance capitale. C’est en anticipation de la journée des Sapeurs-Pompiers qui est prévue, chaque année, au mois de mai.  Le commandement a donc décidé d’organiser une opération de collecte de poches de sang  pour venir en aide au centre de  santé de Bakel. Parce que justement nous approchons vers le mois de ramadan et avec la canicule, nous avons pensé anticiper sur la journée des sapeurs-pompiers  en organisant cette collecte qui est une mission très noble, et qui participe à sauver des vies humaines ».

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

CoronaVirus 03Mars2020

Sous le ciel sénégalais, le temps se gâte. Une poussière ocre, salissante pousse les populations à s’enfermer dans leur demeure.
Pour sortir, des lunettes de soleil et un turban sont nécessaires, pour ne pas dire obligatoires.
Mocirédin n’a aucune envie de s’exposer à un quelconque danger surtout avec ce CORONAVIRUS qui affole le monde en ce moment. Il a appris, à travers la presse que, déjà soixante-onze pays sont infectés, avec 89 780 cas et 3057 décès. C’est alarmant. L’Afrique a aussi ses premiers infectés : l’Algérie, l’Egypte, le Nigéria et tout dernièrement, notre pays le Sénégal. Mocirédin préfère, comme il a l’habitude de le faire, en cas de situation compliquée, s’asseoir sur son tapis de prière, face à l’Est, puis tendre les mains vers le bon DIEU afin qu’IL vienne au secours de l’humanité.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

  Tournoi fandale janv2020 1
Le premier tournoi de football initié par des jeunes de Fandalé a débuté depuis le 19 Janvier pour se terminer en apothéose ce Dimanche 9 Février 2020 par une Finale mémorable pleine de suspens.
En lever de rideau de cette grande rencontre entre deux belles équipes, Etoile City de Fandalé et Daga de Yaguiné, un match de gala a opposé le « Variété Club de Bakel » et une équipe de jeunes de la ville soldé par un nul (2 buts partout).

Sous-catégories

BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 08 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL LA RETENUE MANANTALI

8 juillet 2020
BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 08 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL LA RETENUE MANANTALI

Le niveau du Bafing à Manantali (Amont Barrage)  est non parvenue le 08 Juillet 2020 à 8 h 00. A la même date de l’année dernière, le niveau était à la côte 194, 95 m. Le débit turbiné hier est non parvenue m3/s contre 274 m3/s à la même date...

Afrique de l'Ouest: les femmes surexposées au coronavirus

6 juillet 2020
Afrique de l'Ouest: les femmes surexposées au coronavirus

Des activistes pour la défense des droits des femmes et l’ONG Équilibres et populations (Equipop) publient ce lundi dans sept pays africains une tribune féministe intitulée « Droits et santé des femmes à l’épreuve du Covid-19 ». Une initiative qui vise à interpeler les décideurs politiques sur la condition des femmes qui,...

EDUCATION : BAKEL A REPRIS LES COURS LE 25 JUIN 2020

4 juillet 2020
EDUCATION : BAKEL A REPRIS LES COURS LE 25 JUIN 2020

        Malgré le scepticisme, le doute et la crainte liés à plusieurs facteurs non maîtrisables en cette période pandémique de la COVID-19Q, les cours prévus par le Ministère de l’Education Nationale, à partir du jeudi 25 juin 2020, jour pour jour, depuis une semaine se déroulent assez correctement.L’hivernage aussi, bien...

Le jeu des tests: une brique de plus dans la désinformation COVID-19

4 juillet 2020
Le jeu des tests: une brique de plus dans la désinformation COVID-19

Dans la maladie COVID-19, les tests tentent de répondre aux questions fondamentales suivantes : Êtes-vous infecté? Êtes-vous contagieux? Avez-vous été infecté? Êtes-vous immunisé (protégé) contre le coronavirus SRAS-CoV-2, et pendant combien de temps? Vous voulez la réponse vraie, ou bien la réponse donnée par la propagande, les versions officielles gouvernementales et les médias dominants ?...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 217 invités et aucun membre en ligne