BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

GreveLycee Janv19

Le feu couvait déjà sous la cendre depuis la semaine dernière ! Au Lycée Waoundé Ndiaye, les élèves avaient respecté leur mot d’ordre de faire suspendre les cours les jeudi 17 et vendredi 18 Janvier avec comme motif : un manque criard de professeurs.

Même si tout dernièrement l’on a noté l’arrivée de deux professeurs (Mathématiques et Sciences Physiques), la colère des lycéens continue.

En effet, ce lundi 21, à partir de leur base (Le Lycée Waoundé Ndiaye), en masse compacte, ils ont sillonné les rues criant : << Nous voulons des professeurs ! Nous voulons étudier !>>

 

Ils se sont ensuite rendus dans les deux Collèges de la commune pour faire sortir leurs élèves, sans « casse », sous le regard sécuritaire et sécurisé des éléments de la Gendarmerie.

Fiers d’eux-mêmes, dans leurs slogans on les entendait chanter aussi : « NON VIOLENCE ! NON VIOLENCE ! »

Au terme de leur activité, ils ont voulu lancer un appel aux Autorités : « Les classes de secondes n’ont fait aucun cours de Français et d’Anglais depuis le début de l’année ; les Classes de Terminales manquent aussi de professeurs. Comment voulez-vous qu’on compose dans ces conditions ? Qu’allons-nous présenter le jour de l’examen ?

Nous ne voulons pas subir le même sort que les élèves du CFP1, qui avaient soulevé le manque de Professeur de Froid depuis le début de l’année scolaire 2017/2018. Ils avaient déclenché un mouvement de grève en perturbant le système scolaire de la Commune de Bakel. En son temps, les Autorités avaient pris le problème en « main ». Les élèves de la Filière Froid sont restés en rade ! Ils n’ont pas pu se présenter par manque de ce Professeur. Cela ne va pas nous arriver ! Il faut donc qu’on comble le gap pendant qu’il est temps, sinon… »

Ce mouvement est mal tombé ! Les classes de 3e et de Terminales devaient démarrer leurs compositions (harmonisées) à partir d’aujourd’hui jusqu’au 24 Janvier, des épreuves qui concernent toute la région !

Les autres classes sont programmées pour la période du 4 au 9 Février 2019. Pendant qu’il est encore possible, ne faut-il pas « dialoguer » (Autorités administratives, locales, parents) avec les enfants pour trouver le plus

rapidement une solution DURABLE même si l’on sait qu’elle ne sera pas définitive ?

Idrissa Diarra

Commentaires   

0 #1 philippe moal 25-01-2019 02:32
nous avons publié votre article sur notre site de l'Observatoire de la non-violence : https://o-nv.org/fr/
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 278 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.