BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

GenieEnHerbe2018

 

Comme définition, l’on dit du GENIE qu’il est un être surnaturel doué de pouvoirs magiques. C’est une personne qui se démarque de façon exceptionnelle pour un ou plusieurs talents.

 Ce Samedi 07 Juillet 2018, la Salle des Fêtes de Bakel a vibré puis tremblé avec la présence en son sein de génies en herbe venus de Diawara et de Samba Yidé pour s’affronter dans une compétition saine, loyale, fraternelle.

 L’équipe de l’école Diawara 1, composée de six (6) génies (4 filles et 2 garçons) et l’équipe de l’école de Samba Yidé ne comprenant que des filles (6) ont fait une démonstration, une confrontation d’idées, laissant échapper par moments des applaudissements bien nourris de la foule après les prouesses de l’une ou l’autre école.

 L’Inspecteur de l’Education, monsieur Dame Seck, initiateur de « Génies en Herbe » dans le département, aujourd’hui affecté à Dakar, peut se réjouir d’avoir permis à des talents cachés dans nos établissements scolaires de s’épanouir, d’apparaître, de montrer leurs talents.

 Devant un public composé en majorité de scolaires, les dix filles et les deux garçons ont régalé la foule qui avait fait le déplacement pour supporter ou suivre une compétition de « Génies en Herbe ».

 La marraine de cette première édition, madame Fatoumata Cissé, Conseillère en Emploi, basée en France, native de Bakel, a été dignement représentée par monsieur Abdoulaye dit Modibo Cissé, son oncle et par son homonyme madame Cissé Kanté.

 Monsieur Modibo Cissé, porte- parole de la famille, a transmis les remerciements de la marraine aux organisateurs de cette importante cérémonie pour le choix porté sur sa modeste personne. Madame Fatoumata Cissé se dit prête à les accompagner dans d’autres activités.

 L’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Bakel, monsieur Amadou Al Housseynou Sarr a, à son tour, félicité l’initiateur de « Génies en Herbe », l’Inspecteur Dame Seck, la marraine madame Fatoumata Cissé, les organisateurs, les deux finalistes, les écoles de Diawara 1 et de Samba Yidé puis à travers elles, toutes les écoles qui ont participé aux compétitions.

 La présence massive des filles (10 sur les 12 génies) a été l’occasion pour monsieur Sarr de rendre hommage aux enseignantes, particulièrement à celles de Samba Yidé qui, par leur présence dans cette zone rurale, a influé et influencé sur le résultat visible : tous les six génies en herbe sont des filles.

 L’IEF a demandé que le programme concerne toutes les écoles du département à partir de la rentrée prochaine.

 Des diplômes de participation ont été remis à toutes les écoles entrées en compétition en guise d’encouragement.

 Les « Génies » de l’école Diawara 1, après leur victoire (250 points contre 170) pour leurs homologues de l’école de Samba Yidé se sont déplacés pour trouver leurs rivaux d’une matinée afin de les féliciter et les consoler. Quel fair-play !

 Par des chants et des danses, accompagnateurs et « génies » se sont défoulés au son de la musique, dans une salle des fêtes surchauffée.

 

Idrissa Diarra

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 111 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.