BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

    Resultat BAC2020
C’est fini ! L’année scolaire est vraiment terminée, ce samedi 12 septembre 2020,  pour ces derniers élèves des Lycées du département de Bakel qui devaient traverser le monde, à d’aide d’un BAC (à lauréats), cette grosse barque, pour aller dans les Universités, l’année prochaine.
Le deuxième Tour a fini aussi de livrer ses secrets sans l’animation habituelle des proclamations de résultats. Seuls la Presse et les membres des Jurys 1201 et 1202 étaient là.

A Kidira, au Jury 1204, sur les 70 admissibles (03 en L’1, 56 en L2 et 11 en S2) 57 ont pu passer à travers les mailles des filets : 02 en L’1, 44 en L2 et 11 sur 11 en S2, rejoignant les 29 admis d’office.
Au total, 86 admis sur 198, soit un taux de 43,43%.
Pour les Jurys 1201 et 1202 du Lycée Waoundé Ndiaye de Bakel avec leurs quatre jurys secondaires (Ballou, Boulaye Fanthio Barry de Golmy, Diawara et le Lycée de Dembancané de la région de Matam), les résultats se présentent ainsi :
-Lycée W. Ndiaye : 150 admis sur 242 candidats (39 en L’1, 93 en L2, 18 en S2) : soit 61,98%
-Lycée de Ballou : 38 admis sur 61 candidats (14 en L’1, 16 en L2 et 08 en S2) : soit 61,29%
-Lycée Boulaye Fanthio Barry de Golmy : 63 admis sur 100 candidats (06 en L’1, 52 en L2 et 05 en S2), soit 63%.
-Lycée de Diawara :31 admis sur 62 candidats (23 en L2 et 08 en S2, soit 50%
-Lycée de Dembancané : 19 admis sur 41 candidats (05 en L’1, 11 en L2 et 03 en S2) : soit 46,34%.
En récapitulant pour l’ensemble du département de Bakel sans Dembancané, il y aura : 368 admis sur 663 candidats, soit un taux de réussite total de 55,50%.
Pour une année scolaire si particulière, perturbée par la pandémie de la COVID-19 et les mouvements de grève qui l’ont précédée en février et en mars, plus de 50% de réussite, sans être une surprise, doit pousser les Autorités à prendre équitablement en charge l’EDUCATION des enfants sans discrimination.
Il ne faut pas supprimer les écoles « élitistes » comme le Lycée Scientifique d’Excellence de Diourbel, Mariama de Gorée ou le Prytanée Militaire de Saint-Louis, mais au contraire, multiplier ces établissements dans tout le pays pour montrer au peuple que tous les enfants sont égaux devant la loi.
Ces nombreux admis de Bakel sont confiants et rêvent des Universités Cheikh Anta Diop, Gaston Berger, Assane Seck, pour ne citer que celles-là, à défaut de bourses étrangères, en espérant que très prochainement, ils recevront leurs orientations.


Idrissa Diarra, bakelinfo.com

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 190 invités et aucun membre en ligne