BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

affiche de promotion de la planification familiale

 

Mille cinquante-cinq (1055) personnes ont été touchées par la caravane pour une contribution des centres conseil ado de Tambacounda et de Bakel au relèvement du faible taux de prévalence de la planification. Dans les zones de résistance de Bakel, les jeunes leaders champions ont porté un plaidoyer fort pour l’organisation des mobilisations sociales des séances de dépistage du VIH, des visites à domicile, des manifestations théâtrales et de la distribution des préservatifs, face aux nombreux cas (82) de décès maternels à Tambacounda dans la période de janvier à septembre 2015.

 

 


Le coordonnateur régional du centre Ado de Tambacounda, Madou Cissé, en présentant le bilan global de la caravane des jeunes leaders champions «Sraj» pour la promotion de la planification familiale dans les zones de résistance à basse prévalence contraceptive, a souligné que cette randonnée a permis de contribuer à la promotion de la planification familiale par la stratégie d’utilisation des réseaux sociaux par lesdits centres. Pour M. Cissé, le conseil dépistage volontaire a recensé 526 personnes (dont deux cas positifs et un indéterminé) et 360 personnes consultées dont 95 en planification familiale. Dans la communication, la foire aux réseaux sociaux a initié 442 jeunes, effectué 631 visites à domicile, 113 focus group et 908 préservatifs ont été offerts pour 425 demandeurs. Au total, la communication a touché directement 1055 personnes, souligne le coordinateur du centre ado de Tambacounda Madou Cissé qui s’est réjoui de ce bilan positif de la caravane 2015 avec la participation des « Bajenu Gox » (marraine de quartier), relais et pairs éducateurs.

30 femmes ont été opérées de la  fistule obstétricale


L’expert régional du l’Unfpa Babacar Guèye a souligné que la faiblesse de l’utilisation des services de planification familiale constitue encore une préoccupation malgré une légère amélioration notée. «Cette faible utilisation est tributaire de comportements socioculturels défavorables tenaces, d’une insuffisance dans la communication en faveur de l’utilisation des services de planification familiale et de l’insuffisance de la formation du personnel à certaines méthodes (longue durée) particulièrement adaptées à la région», a-t-il expliqué, avant d’ajouter que cette caravane a été saluée par des élus locaux comme le maire de Bakel, Ibrahima Sall qui aurait promis de convaincre ses autres collègues du département afin qu’ils allouent plus de ressources aux jeunes pour une bonne prise en charge de leurs préoccupations. Face à cette mortalité maternelle à Tamba, Babacar Guèye a indiqué qu’il a été recensé 82 décès maternels dans la période de janvier à septembre 2015. «A côté de la mortalité maternelle, il y a aussi la fistule obstétricale qui hante le sommeil des ménages. Ainsi, dans la période du 23 au 28 octobre 2015, 30 femmes ont été opérées par des spécialistes venus de Dakar au centre hospitalier régional de Tambacounda. Deux cas aggravés ont été évacués à l’hôpital général de Grand Yoff à Dakar ». L’expert a saisi l’occasion pour inviter les autorités sanitaires de la région à redoubler d’efforts en vue d’une meilleure prise en charge des femmes, de la grossesse à l’accouchement.

Pape Demba SIDIBE, lesoleil.sn

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.