BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

" L’amitié est une plante qui doit résister aux sècheresses", disait Joseph Joubert. Donc, elle est censée durer le temps d’une vie entière, se consolider d’année en année, traverser toute sorte de tourbillon. Pour cela, elle doit être sincère, sans intérêt et sans condition. Amitié, ce mot devenu passe-partout est aussi vieux que le monde. Seulement, peu de gens savent son réel sens et sa portée par les temps qui courent. Souvent confondue à l’amour et à la camaraderie, elle est difficile à trouver, difficile à perde et impossible à oublier. Contrairement à l’amour, l’amitié n’a pas de durée de vie, ni de date de péremption. Comme le disait ce penseur : " Le temps, qui ruine tout, fortifie l’amitié". Ainsi, l’amitié doit résister à toute sorte d’atteinte. Une amitié qui finit n’a jamais existé en réalité.

 

L’homme a-t-il changé ? La valeur " amitié" est-elle devenue du "dollar" fluctuant au gré des intérêts des uns et des autres? En tout cas, le constat est amer. L’amitié a perdu de sa superbe de nos jours.

Aujourd’hui, les amitiés se font et se défont au gré des saisons et des humeurs. Il est fréquent de voir de très bons amis d’hier devenir des ennemis aujourd’hui. Certaines amitiés se sont transformées au fil du temps au point d’être comparables à l’inimitié entre l’eau et le feu. Face à ce constat, l’émission radio Leminaxu Bera de Soninkara.com a fait sien ce thème. Il s’agit de revenir aux fondamentaux de l’amitié, de pérorer sur son sens et ses façons et, de parler des mots qui la gangrènent de nos jours.

L’amitié et l’amour ont les mêmes racines. Ils s’abreuvent à la même source: le cœur. "Le cœur est la conscience de l'amitié, c'est la seule faculté intérieure qui ne trompe jamais", disait l’écrivaine Suzanne Curchod. Ne dit-on pas que l'amitié fait vibrer les cordes les plus délicates du cœur ? Elle est donc comparable à l’amour. Seulement, ici, oublions l’amour et focalisons-nous seulement sur l’amitié afin de circonscrire le débat. Faisons un clin d’œil à Aristote pour mieux comprendre l’amitié. Le philosophe disait:«La relation d'amitié est généralement définie comme une sympathie durable entre deux personnes. Elle naîtrait notamment de la découverte d'affinités ou de points communs: plus les centres d'intérêts communs sont nombreux, plus l'amitié a de chances de devenir forte. Elle implique souvent un partage de valeurs morales communes". L’amitié se fout de la couleur, du statut social, de la taille ou du poids…

Cette découverte d’affinités se fait souvent depuis la tendre enfance sur les bancs de l’école ou sur les aires de jeux. On signe nos premiers pactes amicaux sans se rendre compte suite à de nombreuses fréquentations souvent fortuites. Il peut s’agir d’amitié entre des enfants d’un même voisinage, d’un même quartier…, des camarades de classe ou de jeux. On s’habitue à l’autre. Sa présence chatouille les fibres du cœur, son absence obscurcit les neurones de la clairvoyance. On partage ses peines et ses bonheurs. D’ailleurs ne dit-on pas: "L'amitié double les joies et réduit de moitié les peines." On se comprend et plus tard, on devient inséparables. La maison, les parents de l’autre deviennent les nôtres. Les familles s’adoptent sans condition. On est logé à la même enseigne que les autres membres de la famille. C’est ainsi qu’on peut avoir tout un village, tout un pays grâce à l’amitié. L’entourage remarque une proximité et une complicité. Un lien affectif se créé. A cette époque, on partage les mêmes aires de jeux. On fait les 400 coups ensemble. C’est l’époque où y avait pas de jeux vidéo, ni Facebook. Il fallait trouver ensemble les moyens inédits de se divertir. Quand on oublie les détails de certaines aventures, les vrais amis sont là pour nous rafraîchir la mémoire. Des souvenirs indélébiles qui marquent au fer rouge et qui n’auront de sens que quand elles sont rappelés à l’âge juvénile ou adulte avec joie. Donc, l’amitié n’a de sens que quand elle traverse les époques et résiste aux tourbillons. Pythagore disait : "Les amis sont des compagnons de voyage, qui nous aident à avancer sur le chemin d'une vie plus heureuse."

Une relation d'amitié peut prendre différentes formes ; l'entraide, l'écoute réciproque, l'échange de conseils, le soutien, en passant par le partage de loisirs. C’est cette amitié qui était l’objet de nos auditeurs. Elle a plein de vertus. Elle permet de s’épanouir, de compter sur des êtres pour noyer son chagrin quel qu’il soit. Elle permet d’amortir les chocs émotionnels dus à des évènements malheureux de la vie. Dans la souffrance et dans la joie, l’ami est présent nuit et jour. Pas besoin d’être présent physiquement pour marquer sa présence. Il se démènera toujours comme un beau diable pour trouver les antidotes à notre malheur. Ce proverbe Wolof nous édifie à tout point de vue: "Entre deux amis si quelque chose manque à l’un, c’est que l’autre ne l’a pas non plus". Donc, cette amitié est profitable à tout être. C’est une nécessité. L’homme quelle que soit sa nature en a besoin. Qui n’en a point fait peur. Seulement, cette amitié si chère à l’humanité perd tout son sens de nos jours tant elle est frappée par plusieurs maux.

L’amitié est aujourd’hui malmenée. Elle perd tout sens parce qu’elle n’est plus désintéressée. Elle n’a plus de saveur parce qu’on l’utilise à des fins égoïstes. Selon nos auditeurs, l’amitié d’aujourd’hui est devenue un crève-cœur. On la regrette très facilement. Chez les hommes, les intérêts ont eu raison de l’amitié. Les hommes n’ont plus de valeur. Ils n’ont que des intérêts. Ainsi, l’amitié est utilisée comme un ascenseur social, une passerelle pour atteindre certaines ambitions personnelles. On l’utilise quand besoin en est, autrement, elle est mise en veille.

Pendant un tour d’horloge, nous avons tenté de sérier les maux qui gangrènent l’amitié de nos jours.

En premier lieu, nous plaçons l’argent. L’argent a gâté le monde comme diraient nos cousins ivoiriens. Elle est la racine du mal. De la même manière, elle désagrège les liens familiaux, l’argent désintègre également les liens d’amitié. Les hommes oublient facilement leur "passé" donc leurs amis dès qu’ils accèdent à la richesse. Ils s’entourent de nouveaux amis et s’éloignent de leurs vrais amis. D’ailleurs, c’est pourquoi dès qu’une personne réussit, elle est très vite entourée par une horde de "charognards humains" qui évoqueront mille et une histoires pour créer une certaine amitié. Souvent, ces nouveaux arrivants dans le cercle amical font tout pour écarter les amis de longue date afin de bien réussir à ferrer la personne pour mieux profiter de lui. C’est ainsi que des amis d’hier se transforment en ennemis. L’égoïsme et la jalousie sont devenus également les cancers de l’amitié. Quand Dieu comble de bienfaits une personne, ses amis deviennent plus souvent ses premiers détracteurs en entachant sa réussite. Ainsi, on agite des rumeurs sur le compte d’un ami. On le dénigre. Comme le dit le proverbe : "On le fait habiter dans tous les coins crasseux de ce monde". On divulgue ses secrets et met à nu ses points faibles.

En deuxième lieu, nous agitons le mariage. Chez les Soninkés, le mariage est souvent un "effaceur" d’amitiés même si la conscience collective fait penser le contraire : "Si votre amitié se gâte à cause d’une femme c’est que cette amitié n’a jamais réellement existé". D’abord, l’amitié homme/femme prend un sacré coup dès que le mariage pointe son nez. Les conjoints ne voient toujours pas de bon œil les amis de sexe différent. Par jalousie ou par simple incompatibilité d’humeur, on agite toute sorte d’alibis pour défaire une amitié gênante, quelle que soit sa vieillesse. Ainsi, on entend souvent les gens dire : "L’homme n’a pas meilleur ami que sa femme et vice versa» pour justifier l’écart d’un tel ou telle ami (e). Une thèse réfutable car certaines amitiés sont nées bien avant l’arrivée de ces bourreaux des cœurs. Si les protagonistes n’ont jamais versé dans l’illégalité sentimentale, ce n’est pas aujourd’hui qu’ils prêteront le flanc. Si c’était l’amour, le mari ou la femme n’aurait jamais trouvé l’un ou l’autre célibataire.

D’autre part, le mariage peut défaire une amitié entre deux personnes de même sexe. Dans certains cas, le mariage vous éloigne de vos amis. Quelle paradoxe ! Normalement, aimer une personne sous-entend qu’on aime généralement tout de lui, donc ses amis également. Malheureusement, il est fréquent que des amitiés volent en éclat parce que l’un ou l’autre n’aime pas les amis de son conjoint ou de sa conjointe. Ainsi, on dresse un mur d’interdits pour couper la chaine de l’amitié. On les traite de tous les noms d’oiseaux. Quand les hommes sont au bac des accusés, on pense qu’ils engrainent le mari à faire certaines conneries. Si ceux sont les femmes, on les traite de mœurs légères, de frivoles pour simplement les éloigner. Pire, on pense que l’ami ou la copine est un danger pour son mariage. On s’éloigne et l’amitié en prend un coup.

Par ailleurs, les nœuds de l’amitié peuvent se défaire par jalousie. Cette tendance est surtout visible chez les femmes. En effet, quand les femmes se marient et trouvent du bonheur dans leur couple. Elles sont souvent victimes de jalousie de la part de leurs copines. Ainsi, une distance se créé. On agite toute sorte de prétextes pour jeter le discrédit sur l’autre afin de justifier sa mise à l’écart.

Nous avons évoqué également les mauvaises personnes comme métastases du cancer qui ronge l’amitié d’aujourd’hui. Souvent, des gens jaloux d’une amitié entre deux personnes font tout pour semer la zizanie dans les esprits et les cœurs. Ils feront courir des rumeurs sur votre ami en vous identifiant comme principale source. Ainsi, se crée une déception. Sans prendre de recul, on croit à ce que l’on entend. On crée de la distance avec son ami sans explication. Si l’on y prête pas attention, ces personnes sataniques auront raison de votre amitié. Ils iront chercher toute sorte de théorème pour vous montrer la face sombre de votre ami afin de vous éloigner de lui. Ils dépeignent votre ami comme le monstre en personne. Ils occultent ses qualités et soulignent ses défauts afin de le rendre infréquentable.

A cela, il faut ajouter la gloire et la célébrité. Quand certaines personnes acquièrent une quelconque notoriété, ils prennent la grosse tête alors que rien ne convient mieux à l'amitié que la simplicité, la franchise, la douceur et la gaieté. Malheureusement, certains se sentent pousser des ailes et snobent leurs vieux amis. Portées par la gloire, elles se déconnectent de la réalité pour se créer une bulle affectant leurs vieux amis à la périphérie de cette dernière. Ainsi, par fierté ou par lassitude, résignés, ces vieux amis ne peuvent qu’en encaisser le coup et laisser cette amitié se mettre en veille." Il y a des amitiés légitimes, et des amitiés bâtardes", Baltasar a bien raison.

 

Samba Fodé KOITA dit Makalou, soninkara.com

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 126 invités et aucun membre en ligne