BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

tamba


Cent quatre-vingt neuf communautés des départements de Goudiry et Bakel, dans la région de Tambacounda (est), ont déclaré solennellement dimanche avoir renoncé à la pratique de l’excision, tout en s’engageant à promouvoir les droits humains et le respect du genre.

Au total, 152 communautés d’ethnie pular, 28 d’ethnie mandingue et 9 villages soninkés, ont pris cet engagement, au cours d’une cérémonie solennelle tenue dans la commune de Dougué.

Cela fait suite à un processus de sensibilisation, inscrit dans le cadre d’un projet de l’ONG Tostan, dénommé ‘’Ndimaagu’’ (dignité en langue pular), qui a démarré en janvier 2013, pour prendre fin en novembre dernier.

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

affiche de promotion de la planification familiale

 

Mille cinquante-cinq (1055) personnes ont été touchées par la caravane pour une contribution des centres conseil ado de Tambacounda et de Bakel au relèvement du faible taux de prévalence de la planification. Dans les zones de résistance de Bakel, les jeunes leaders champions ont porté un plaidoyer fort pour l’organisation des mobilisations sociales des séances de dépistage du VIH, des visites à domicile, des manifestations théâtrales et de la distribution des préservatifs, face aux nombreux cas (82) de décès maternels à Tambacounda dans la période de janvier à septembre 2015.

 

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Selly Ba Sociologue 24 06 2015 01.06.32

S’il est vrai que le Coran autorise la polygamie, il ne l’impose pas, selon Dr Selly Ba, sociologue et enseignante-chercheure. Par une interprétation intelligente et cohérente des versets coraniques relatifs à la polygamie, on constate, selon son analyse, que l’islam établit pour cette dernière des conditions tellement rigoureuses que le champ de cette pratique se trouve restreint à des cas exceptionnels.

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Réveillez vos aïeux !  Ils préféreraient retourner dans leurs tombes que de revivre parmi nous. Le modèle social qu’ils avaient mis en place à coups d’énormes sacrifices s’effrite. Il résiste difficilement à la modernité où la course aux richesses et l’égoïsme priment sur les liens du sang. Autrefois, chez les Soninkés, nul besoin de faire émigrer toute une fratrie pour l’équilibre économique de la famille. Quand un seul membre de la famille s’installait en terre d’immigration, il mettait toutes les chances de son côté pour  faire fortune afin de subvenir inlassablement aux besoins de sa famille au sens large du terme. Les Soninkés refusaient énergiquement la nucléarisation des familles. Ainsi, dans chaque famille, on y trouvait une constellation de frères, tous soucieux de l’équilibre familial. Le droit d’ainesse était strictement respecté. Chaque famille remuait terre et ciel pour remplir son grenier familial. Quand les ressources s’amenuisaient, la famille regroupait ses économies pour envoyer un «digne » fils en terre d'immigration.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

MariageSoninke_Fotor

 

 

Le mariage chez les Soninkés est le baromètre de la responsabilité. Il matérialise le passage à l’âge adulte. Il fait partie des fondements de la société soninké. C’est le trait d’union entre les familles, les clans, les villages…Les parents accordent une importance capitale à cet acte surrérogatoire. Quiconque retarde cette échéance, qu’il soit homme ou femme, s’expose à tas de préjugés pour ne pas dire à une ribambelle de quolibets. Les filles sont les plus exposées. Autrefois, chez les Soninkés, les filles se mariaient très tôt. Il était très rare de voir des filles célibataires d’une vingtaine d’années. Beaucoup de filles se mariaient au crépuscule de leur puberté. Ce qui nous amène à nous poser la question suivante : Y a-t-il un âge pour se marier chez les Soninkés ? Nous répondrons par l’affirmative car dans la conscience collective Soninké d’antan, toute jeune fille qui n’avait pas de fiancé ou de mari avant la vingtaine d’années était considérée comme «inintéressante»

Trivialement, on dit en Soninké " A sonto " ce qui veut dire: « N’intéresse personne ». Les filles craignaient ce « sobriquet ». Ainsi, les parents mettaient tous les atouts de leur côté pour que leurs filles soient repérées par les «gendres idéaux » du village ou de la contrée.

 

CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020 MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

2 juin 2020
CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020  MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

              Depuis plusieurs jours maintenant, le CORONAVIRUS, sans être mis entre parenthèses, marque un peu le pas par rapport à cette réouverture taxée de catastrophique par certains, qui hante l’esprit des « dirigeants », celui des enseignants et enfin celui des parents d’élèves. Pour les premiers cités, il faut coûte...

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

31 mai 2020
Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence de presse. La capitale sénégalaise et sa région comptabilisent près des trois quarts des 3 535 cas de Covid-19 recensés depuis le début de l'épidémie. Pour ce seul samedi...

(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

29 mai 2020
(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

Après le CDD de Bakel le 27, c’était au tour de Alé Diéye DIOUF, Sous-Préfet de l’arrondissement de Bélé de présider un CLD spécial sur la rentrée du 02 JUIN 2020. Il avait à ses côtés l’adjoint au sous préfet de Kénieba, tous les chefs de services de sécurités, les...

BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

28 mai 2020
BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

Durant cette période de COVID-19, des rencontres se multiplient partout en vue de la réouverture des classes d’examen (CM2, 3e et Terminales) le 2 Juin 2020.C’est ainsi que ce mercredi 27 mai, un Comité Départemental de Développement (CDD) a permis à l’Inspecteur de l’Education et de la Formation, monsieur Amadou...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 334 invités et aucun membre en ligne