BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

affiche de promotion de la planification familiale

 

Mille cinquante-cinq (1055) personnes ont été touchées par la caravane pour une contribution des centres conseil ado de Tambacounda et de Bakel au relèvement du faible taux de prévalence de la planification. Dans les zones de résistance de Bakel, les jeunes leaders champions ont porté un plaidoyer fort pour l’organisation des mobilisations sociales des séances de dépistage du VIH, des visites à domicile, des manifestations théâtrales et de la distribution des préservatifs, face aux nombreux cas (82) de décès maternels à Tambacounda dans la période de janvier à septembre 2015.

 

Selly Ba Sociologue 24 06 2015 01.06.32

S’il est vrai que le Coran autorise la polygamie, il ne l’impose pas, selon Dr Selly Ba, sociologue et enseignante-chercheure. Par une interprétation intelligente et cohérente des versets coraniques relatifs à la polygamie, on constate, selon son analyse, que l’islam établit pour cette dernière des conditions tellement rigoureuses que le champ de cette pratique se trouve restreint à des cas exceptionnels.

 

Réveillez vos aïeux !  Ils préféreraient retourner dans leurs tombes que de revivre parmi nous. Le modèle social qu’ils avaient mis en place à coups d’énormes sacrifices s’effrite. Il résiste difficilement à la modernité où la course aux richesses et l’égoïsme priment sur les liens du sang. Autrefois, chez les Soninkés, nul besoin de faire émigrer toute une fratrie pour l’équilibre économique de la famille. Quand un seul membre de la famille s’installait en terre d’immigration, il mettait toutes les chances de son côté pour  faire fortune afin de subvenir inlassablement aux besoins de sa famille au sens large du terme. Les Soninkés refusaient énergiquement la nucléarisation des familles. Ainsi, dans chaque famille, on y trouvait une constellation de frères, tous soucieux de l’équilibre familial. Le droit d’ainesse était strictement respecté. Chaque famille remuait terre et ciel pour remplir son grenier familial. Quand les ressources s’amenuisaient, la famille regroupait ses économies pour envoyer un «digne » fils en terre d'immigration.

MariageSoninke_Fotor

 

 

Le mariage chez les Soninkés est le baromètre de la responsabilité. Il matérialise le passage à l’âge adulte. Il fait partie des fondements de la société soninké. C’est le trait d’union entre les familles, les clans, les villages…Les parents accordent une importance capitale à cet acte surrérogatoire. Quiconque retarde cette échéance, qu’il soit homme ou femme, s’expose à tas de préjugés pour ne pas dire à une ribambelle de quolibets. Les filles sont les plus exposées. Autrefois, chez les Soninkés, les filles se mariaient très tôt. Il était très rare de voir des filles célibataires d’une vingtaine d’années. Beaucoup de filles se mariaient au crépuscule de leur puberté. Ce qui nous amène à nous poser la question suivante : Y a-t-il un âge pour se marier chez les Soninkés ? Nous répondrons par l’affirmative car dans la conscience collective Soninké d’antan, toute jeune fille qui n’avait pas de fiancé ou de mari avant la vingtaine d’années était considérée comme «inintéressante»

Trivialement, on dit en Soninké " A sonto " ce qui veut dire: « N’intéresse personne ». Les filles craignaient ce « sobriquet ». Ainsi, les parents mettaient tous les atouts de leur côté pour que leurs filles soient repérées par les «gendres idéaux » du village ou de la contrée.

 

bida ou l epreuve du sacrifice m fofana souaibou

C'est un ouvrage qui évoque la pratique du sacrifice humain à l'époque de l'empire du Ghana en Afrique de l'ouest entre le 7eme et le 13eme siècle, avec comme particularité que les victimes sont de jeunes filles nobles et vierges choisies au sein des bonnes familles de la communauté. Cette pratique du sacrifice humain était considérée comme un acte expiatoire car les ancêtres avaient fauté en abandonnant leur terre natale aux mains de l'envahisseur. Un jeune homme, dont la fiancée devait être sacrifiée au dieu serpent pour être engloutie va transgresser les règles en tuant le serpent Bida, geste qui va précipiter la chute de l'empire.

Réunion sur la commercialisation du riz local, jeudi

20 septembre 2017
Réunion sur la commercialisation du riz local, jeudi

Le ministre en charge du Commerce, Alioune Sarr, présidera, jeudi, à partir de 9 h, une réunion de concertation sur...

Eliminatoires CM 2018 : Cissé publie une liste de 26...

20 septembre 2017
Eliminatoires CM 2018 : Cissé publie une liste de 26 joueurs dont trois nouveaux

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Aliou Cissé, a publié mercredi une liste de 26 joueurs pour la rencontre...

ÉDUCATION : DÉMARRAGE DES COURS DE VACANCES Á BAKEL COMMUNE

16 septembre 2017
ÉDUCATION : DÉMARRAGE DES COURS DE VACANCES Á BAKEL COMMUNE

L'Union communale des élèves et étudiants de Bakel a démarré leurs cours de vacances au collège waoundé ndiaye de Bakel....

THIES : ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CHARGÉS DE...

15 septembre 2017
THIES : ATELIER DE  RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CHARGÉS DE COMMUNICATION AU NIVEAU DECONCENTRE PAR LA DFC

Monsieur Massamba Thiane, directeur de la DRTS a ouvert ce matin à la résidence JB de Thies et au nom...

GOUVERNEMENT DIONNE II : LES DÉPARTS ET LES NOUVEAUX MINISTRES

12 septembre 2017
GOUVERNEMENT DIONNE II : LES DÉPARTS ET LES NOUVEAUX MINISTRES

Le nouveau gouvernement sénégalais, dont la liste a été publiée jeudi en début de soirée, compte 39 membres (35 ministres...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 261 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.