BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

 

Les associations dont les noms suivent :

 

-L’ARBF (Association des Ressortissants de Bakel en France)

 

-« Le Conseil Communal de la Jeunesse de Bakel » (Regroupement des associations des jeunes de Bakel).

 

-Le COREDIA (Comité de Rénovation de Diawara)

 

-L’Association des Elèves et Etudiants Ressortissants de Bakel à Ziguinchor

 

-L’Association des Elèves et Etudiants Soninkés (AEES) à Dakar, Thiès et Ziguinchor

 

-L’Association GAJAAGA (Regroupement des Associations villageoises du Gajaaga en France)

 

 

 

Bakel est décidément un département abandonné à lui-même. Et cette situation qui n’est plus un secret pour le pouvoir central de Dakar, laisse le champ libre à certains énergumènes de se croire au-dessus des lois de notre très chère République.

Il y a quelques semaines, une simple rixe opposa deux personnes dont l’une est un pénitencier. Il s’agissait essentiellement de quelques petits échanges verbaux suivis d’une injure, sans coups et sans bagarre, mais surtout sans un quelconque trouble à l’ordre public.

Après tout ceci, le pénitencier est allé porter plainte à la gendarmerie qui a bien enregistré sa plainte et qu’ils ont transférée au juge Mamadou Diallo, le fameux juge Mamadou Diallo, l’une des grandes plaies du département de Bakel. Par la suite, à la demande du juge Mamadou Diallo,  les hommes de loi se sont lancés à la recherche du mis en cause, après l’avoir arrêté et mis en garde-à-vue (sur ordre du même juge), il a été incarcéré.

 

Depuis l’indépendance du Sénégal, il est de notoriété publique que Bakel est le département le plus délaissé par les autorités politiques et administratives centrales de l’Etat. Quant aux « responsables » politiques locaux, ils ont montré leurs limites à mettre en valeur les atouts de ce département frontalier à l’histoire pourtant si riche. Ils n’ont surtout jamais clairement fait de la défense des citoyens contre les abus des voleurs et des intimidateurs de l’Etat, une priorité politique.

 

Rappel des Faits : Le 29 Mars 2011, Alaadji Konaté est assassiné dans des circonstances tout à fait sombres et scandaleuses. Alaadji KONATE est mort noyé  après son arrestation à Koughany par les gendarmes de Bakel. De source sure, il a été cueilli par les limiers entre une heure et deux heures du matin chez lui et conduit dare dare vers les berges du fleuve Sénégal.  Il a été retrouvé quatre jours plus tard, sans vie, menotté, tout nu, sans aucun signalement de sa noyade à sa famille.

Ci dessous la réponse du Collectif à l'internaute "Hadamareme" qui avait demandé à Yaya SY où en est l'affaire Aladji Konaté.

 

 

 

 

Paris le 31-05 -2011

Collectif des citoyens du Département de Bakel « Pour la Transparence, la Justice, et la fin des Intimidations » :

« LE COTRAJUSFI »

S/C de l'Association des Ressortissants de Bakel en France  (ARBF)

11-13, Rue Bellièvre 75 013 Paris

A Monsieur le Président de la République du Sénégal Dakar

Monsieur le Président,

Nous soussignés, associations et citoyens du département de Bakel regroupés en « Collectif pour la Transparence, la Justice et la Fin des Intimidations »  (COTRAJUSFI) avons l'honneur de vous adresser la présente requête afin d'y apporter des réponses urgentes au vu de la gravité de la situation qui prévaut à Bakel.

En effet, le 29 mars 2011, le corps sans vie, menotté et en décomposition avancée de Aladji Konaté un natif de Bakel, fils de Sadio Konaté et de Maïmouna Séméga, a été découvert complètement nu à Goundéyini par un pêcheur.

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 188 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.