BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le Sénégal piaffe. Arrivé en 2006 sur le site de la Falémé, à 700 km à l’est de Dakar, ArcelorMittal n’y a toujours rien fait. « Nous sommes en conciliation, car le groupe n’a pas respecté ses engagements », explique Macoumba Diop, directeur du département géologie à la Société des mines de fer du Sénégal oriental (Miferso). Le revers, économique et politique, est lourd.

Dans son offre, qui fut préférée à celle du sud-africain Kumba Iron Ore (filiale d’Anglo American), pourtant opérateur des travaux d’exploration, le groupe indien avait prévu quelque 2,5 milliards de dollars (environ 1,9 milliard d’euros). Son programme d’investissements comprenait un port minéralier à Bargny (à 27 km de la capitale) et une ligne de chemin de fer, et les exportations auraient dû commencer cette année. Le premier groupe sidérurgique mondial s’est finalement contenté de certifier – et de rehausser – l’estimation des ressources sondées par Kumba : entre 15 millions et 20 millions de tonnes seraient exploitables chaque année. Conséquence : selon nos informations, le gouvernement sénégalais aurait déjà fait un appel du pied à son ancien partenaire sud-africain.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Il a été créé dans le Boundou, un mouvement dénommé, Mouvement Pour l’Emergence du Boundou où vingt six localités sont concernées. Il s’agit de Goudiry, de Fété niébé, de sinthiou boubou, de sinthiou mamadou boubou, de goudiry foulbé, koussan,de koudy, de dougué, de diélani, de soutouta, de kipou souleye, de banipély, de séoudji, de youpé hamady, de diankémakanan, de balla, de kothiary, de bani-israél, de komoti, de kagnoubé, de diéna, de goutha, de dalanfing, de boynguël, de sadatou et de goumbayel. Les objectifs du ( M-E-B) sont entre autres l’amélioration du taux de scolarisation des filles, la création d’un cadre de concertation et de solidarité entre les jeunes, la création des projets d’emploi pour les jeunes, la promotion de l’éducation et la santé pour tous, la promotion des sports de masse et la culture, participer à l’assainissement et à la protection de l’environnement, faciliter aux jeunes entrepreneurs l’accès aux crédits et la construction et l’aménagement des réseaux routiers du Boundou. Le Mouvement pour l’Emergeance du Boundou (M-E-B), regroupe des jeunes animés par un sens profond de la responsabilité et ayant le même souci a savoir comment donner un e nouvelle dynamique de développement durable dans toutes les localités du Boundou, a noté le président du M-E-B, Adama Junior Traoré. Ces jeunes, partant du dévouement entier de ses membres, de leur engagement sincère, de leur persévérance, de leur discipline et solidarité profonde pour pouvoir agir par des actions de hautes portées socio-économiques infléchies dans le sens du développement durable d’optique participative communautaire et au profit exclusif des différentes localités du Boundou. Il faut noter que le (M-E-B) est non seulement un espace de convergence socio-économique et culturelle mais aussi un cadre porteur de projets et de création d’emploi.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les cadres de Bakel se mobilisent pour le développement de leur localité. Ils ont dévoilé un important programme de construction de routes pour désenclaver leur département. Ils interpellent l’Etat, la diaspora et les populations locales. La Convention des cadres de Bakel propose l’injection d’une enveloppe de 30 milliards de Fcfa pour désenclaver leur localité. Cette somme servirait à la construction de pistes de production pour assurer la fluidité des déplacements, l’exploitation des potentialités minières et touristiques de Bakel. Ces routes toucheraient 154 localités qui jouent un rôle central dans le développement de Bakel, selon Bocar Sadikh Ba, un cadre de la localité membre de la convention qui s’exprimait dans les locaux de l’Ecole nationale d’administration (Ena) sur le thème : « Problématique de l’enclavement du département de Bakel ». Les cadres de Bakel interpellent l’Etat pour la mobilisation des fonds. « Nous savons qu’il sera difficile pour l’Etat d’injecter cette enveloppe dans l’immédiat. Mais si les autorités parviennent à dégager au moins deux milliards par an, Bakel pourrait être désenclavé. Notre localité jouerait ainsi un rôle de poumon économique pour le Sénégal, parce qu’elle a potentiel requis », a indiqué Opa Diallo, président de la convention. La convention mise également sur la diaspora. « Notre localité compte beaucoup d’émigrés vivant en Europe et en Amérique du Nord. Nous devons les mobiliser afin qu’ils participent à la mobilisation des fonds », a indiqué un membre de la convention. Tout en admettant la place qu’occupent les émigrés dans l’amélioration des conditions de vie des populations avec notamment la construction de salles de classe et de structures sanitaires, Opa Diallo a souligné qu’il sera difficile de pousser les émigrés à mobiliser des fonds pour financer le programme de construction de routes, du fait surtout de la lourdeur des investissements attendus.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le président de la Convention des cadres du département de Bakel, Opa Diallo, a invité les ressortissants et originaires de cette zone située à l’extrême est du pays à s’investir pour la sortir de son enclavement pour pouvoir se développer. ‘’Le département de Bakel souffre énormément de son enclavement. Et pour se développer, il faudra que les natifs et ceux qui sont originaires de cette zone donnent un peu de leur temps, de leur savoir, de leur savoir-faire mais aussi de leur avoir’’, a-t-il notamment indiqué. M. Diallo s’exprimait samedi au cours d’un forum portant sur le thème : ‘’Le problématique de l’enclavement du département de Bakel’’, animé à Dakar par la Convention des cadres du département de Bakel, structure créée en 2005. Selon lui, son département connaît entre des difficultés, ’’l’accès aux infrastructures socio de base, les problèmes de proximité entre l’administration et les populations mais aussi d’écoulement de sa production agricole’’. Selon un document présenté aux participants au forum le département de Bakel, situé à l’extrême est du pays, avec une population estimée en 2009 à 233.071 habitants, répartis en 442 localités, couvre une superficie de 23 181Km2. Bakel fait partie des endroits du Sénégal qui enregistre le plus de pluie après la région naturelle de Casamance, regorge des ressources naturelles et minières ’’assez considérables’’. Dans ce département, qui compte 145 écoles primaires dont 12 privées et 8 collèges avec environ 21 localités électrifiées sur 442, l’économie repose essentiellement sur l’Agriculture, l’Elevage et la contribution de la forte colonie de Bakélois établis à l’étranger.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le financement du Millenium challenge account (Mca) est ficelé pour le Sénégal. Le gouvernement américain consent à débloquer un financement, à titre de don, de 270 milliards de francs destinés à la construction d’infrastructures routières et agricoles. Dakar et Washington signeront, le 16 septembre prochain, dans la capitale politique des Etats-Unis, la convention de financement. Le ministère des Affaires étrangères a tenu, hier, une conférence de presse pour donner l’information avec de plus amples détails. Plus tôt, le président Wade, lors d’une déclaration faite dans la matinée à son retour de vacances, avait annoncé la nouvelle. Le Sénégal va recevoir, ainsi, sous forme de don, un financement de 270 milliards de francs pour des projets de routes et agricoles, à réaliser sur une période de cinq ans maximum. Les fonds sont, en effet, destinés à ‘soutenir le développement des zones à fortes potentialités naturelles et économiques’ identifiées en Casamance, à Kédougou, dans la Vallée du fleuve, à Matam et à Saint-Louis. ‘La construction de ces infrastructures démarrera dès que nous aurons fini de signer la convention de financement’, fait savoir le directeur général de la mission de formulation et de gestion du Mca Sénégal, Ibrahima Dia qui informe que la passation des marchés a été ‘externalisée’. ‘Nous avons recruté une agence de distribution des marchés, en l’occurrence un cabinet allemand’, signale-t-il. Selon le responsable du Mca Sénégal, 133 milliards de francs seront affectés aux régions de Matam et Saint-Louis, 115 milliards de francs pour Kolda et Ziguinchor et 22 milliards seront alloués à Kédougou. Ces financements sont destinés aux ‘projets de réhabilitation de grandes routes et de désenclavement, ainsi que des projets d’irrigation et de gestion des ressources en eau dans le Delta et la Vallée du fleuve Sénégal (..) Les projets de routes visent à augmenter l’accès des bénéficiaires aux marchés intérieurs et internationaux, grâce à l’amélioration des temps et des coûts de transport’, lit-on dans le document. Les projets hydro-agricoles vont permettre d’augmenter le volume des eaux d’irrigation dans le Delta et la Vallée du fleuve. Ce, afin de développer 10 mille 500 hectares de nouvelles terres irriguées et de sécuriser au moins 26 mille hectares existants, indique le communiqué. Aussi 1, 66 million de personnes bénéficieront-elles de ce programme qui va ‘renforcer la sécurité nationale’ et faciliter ‘l’intégration économique sous-régionale’. Il s’agit de la route nationale n° 2, de Richard-Toll-Ndioum-Matam, sur 120 km, le pont de Ndioum compris, et de la Nationale 6 d’une longueur de 256 km sur l’axe de Ziguinchor à Tamba avec le Pont de Kolda.

BAKEL : ATELIER DE MISE EN PLACE DES CADRES DE...

16 décembre 2017
BAKEL : ATELIER DE MISE EN PLACE DES CADRES DE CONCERTATION DANS LES ZONES D’INTERVENTION DU PRAPS

Monsieur Mamadou Mbaye, Préfet du département de Bakel, a ouvert ce matin dans la salle de délibération de la mairie...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

12 décembre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 04 au Dimanche 10 Décembre  Mardi 05 Décembre 2017 Les personnes vivant avec un handicap ont reçu des...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

4 décembre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 27 Novembre au Dimanche 03 Décembre 2017Lundi 27 Novembre 2017Les quatre écoles élémentaires de la Commune de Bakel...

CONFLIT TRANSFRONTALIER : UN MORT ET DEUX BLESSÉS CÔTÉ SENEGALAIS

3 décembre 2017
CONFLIT TRANSFRONTALIER : UN MORT ET DEUX BLESSÉS CÔTÉ SENEGALAIS

Une vive bagarre a éclaté entre éleveurs sénégalais et agriculteurs du Mali le jeudi 30 novembre 2017 à Dialafara cercle...

FORUM COMMUNAUTAIRE D’INFORMATION ET DE PLANIFICATION

28 novembre 2017
FORUM COMMUNAUTAIRE D’INFORMATION ET DE PLANIFICATION

Le GRDR, en partenariat avec ACTION AID a organisé ce samedi 25 Novembre 2017 dans la Salle des Fêtes de...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

28 novembre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

Du Lundi 20 au Dimanche 26 Novembre 2017 Lundi 20 Novembre 2017 Monsieur Diaguily Koita Coordinateur Régional du programme la...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.