BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Réseaux routiers et transport :

 La ville de Bakel ne dispose pas de voie bitumée excepté la pénétrante qui la relie à la RN 2 sur 5km. Les tronçons non revêtus sont composés de ruelles le long desquelles se trouvent des dépôts incontrôlés. A cela s’ajoute des comportements  abusifs (stockage de matériels, de marchandises, rejets de gros déchets, rehaussement grandissant de la chaussée, avec du sable ou des gravats de chaque côté de la route qui empêche l’évacuation normale des eaux. Ainsi, cette situation rend difficile la circulation des véhicules, motos  et même la mobilité des populations. Pour faciliter la circulation au niveau du quartier Montagne, dans le cadre de la coopération décentralisée,  de belles initiatives ont été faites avec la cimentation des ruelles.  La gare routière constitue le seul pôle de transport. Le parc de transport interurbain très faible, est constitué de taxis brousse et de minibus assurant les directions Bakel-Tamba, Bakel-Kidira, Bakel-Dakar, Bakel-Tambacounda,   Quelques taxis en mauvais état assurent le transport urbain entre la gare routière, le centre ville et le centre de santé communément appelé hôpital. Le transport lourd de marchandise est limité à quelques camions qui assurent l’approvisionnement à partir de Dakar. Le transport fluvial est assuré par des pirogues motorisées qui effectuent quotidiennement la traversée du fleuve qui sépare la ville de Bakel et Goureye sur l’autre rive et la liaison  entre Bakel et les villages installés le long du fleuve. Ce  mode de transport est plus utilisé en hivernage à cause des routes dégradées.   Au plan des contraintes, on note :

  • l’insuffisance de la voirie urbaine ;
  • la dégradation des voies existantes faute d’entretien ;
  • le stationnement anarchique ;
  • le mauvais aménagement du débarcadère.

  Réseaux électriques :

 

La commune dispose d’un réseau entièrement rénové notamment dans le domaine de l’éclairage public. L’alimentation se fait à partir de Ourossogui par l’électricité produite à Mananthali. Le nombre d’abonnés est de 1397. Par mesure de sécurité, la SENELEC a maintenu l’ancienne centrale en appoint pour palier à d’éventuels désagréments causés sur le réseau. Ce pendant, sa faible capacité ne lui permet pas de satisfaire les besoins des abonnés.  Comme contraintes principales on peut noter : -          La fréquence des coupures,-          La vétusté du réseau-          La faible couverture au niveau des quartiers périphériques -          La lenteur des interventions liées au déficit du personnel    

 Réseau d’alimentation en eau potable :

Jusqu’à un passé récent, l’eau du fleuve constituait le principal mode d’approvisionnement pour la boisson des populations.

 La  SONEES qui avait alors le monopole de la distribution de l’eau potable exploitait cette eau du fleuve pour alimenter la ville. Après pompage, l’eau était stockée et traitée dans deux réservoirs de 75 m3 chacun (actuellement désaffectés). Actuellement, la distribution en eau potable est assurée par la SDE grâce au nouveau forage situé à 4 km en amont de la ville (dans les périmètres du Faloboula) avec une production journalière  de 650 m3. L’eau est captée à partir de la nappe alluviale. L’eau est stockée dans un réservoir, d’une capacité de 250 m3,  sur une colline à 10 m de hauteur. La longueur du  réseau d’adduction  de 5345 m linéaire, constituée d’une canalisation en amiante-ciment (dans les anciens quartiers) et en tubes PVC (dans les nouveaux quartiers) dessert la ville sur toute sa superficie et couvre entièrement les besoins des populations. Le quartier le mieux desservi en eau potable est celui de Grimpalé-Montagne d’où part le réseau. Les quartiers les mieux équipés en bornes fontaines sont Ndiayega et Grimpalé. Le nombre d’abonnés au réseau est de 1187, la ville compte aussi 18 bornes fontaines publiques. Malgré l’existence du forage, le fleuve reste toujours  un lieu où s’exercent les activités domestiques comme la baignade, le lavage du linge et celui des ustensiles. 

Source : Mairie de Bakel

CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020 MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

2 juin 2020
CHRONIQUE DU MARDI DU 02/06/2020  MOCIRÉDIN ET LA RÉOUVERTURE DU 02 JUIN 2020

              Depuis plusieurs jours maintenant, le CORONAVIRUS, sans être mis entre parenthèses, marque un peu le pas par rapport à cette réouverture taxée de catastrophique par certains, qui hante l’esprit des « dirigeants », celui des enseignants et enfin celui des parents d’élèves. Pour les premiers cités, il faut coûte...

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

31 mai 2020
Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence de presse. La capitale sénégalaise et sa région comptabilisent près des trois quarts des 3 535 cas de Covid-19 recensés depuis le début de l'épidémie. Pour ce seul samedi...

(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

29 mai 2020
(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

Après le CDD de Bakel le 27, c’était au tour de Alé Diéye DIOUF, Sous-Préfet de l’arrondissement de Bélé de présider un CLD spécial sur la rentrée du 02 JUIN 2020. Il avait à ses côtés l’adjoint au sous préfet de Kénieba, tous les chefs de services de sécurités, les...

BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

28 mai 2020
BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

Durant cette période de COVID-19, des rencontres se multiplient partout en vue de la réouverture des classes d’examen (CM2, 3e et Terminales) le 2 Juin 2020.C’est ainsi que ce mercredi 27 mai, un Comité Départemental de Développement (CDD) a permis à l’Inspecteur de l’Education et de la Formation, monsieur Amadou...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 298 invités et aucun membre en ligne