BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les populations de la commune de Bakel  ont tenu à signifier à la face du monde qu’elles ont trop souffert des récurrents délestages et pénuries d’eau. Hier après midi, elles ont battu le pavé et remis un mémorandum aux autorités locales à travers lequel elles auraient exigé le retour à une situation normale dans les meilleurs délais. Malgré la très forte canicule qui sévit dans le département de Bakel, les populations de la commune ont dès les premières heures de l’après midi pris d’assaut les principales artères de la ville, histoire de tenir une procession contre les longs délestages électriques et les pénuries d’eau. Si l’on en croit Kader Tandiang leur porte parole du jour, cette désagréable situation de manque d’eau dure depuis deux mois. Quant aux délestages électriques, ils ont refait surface depuis un mois, mais à un rythme insoutenable. En effet, selon Mr Tandiang, il arrive que l’électricité fasse défaut pendant près de huit heures par jour, si ce n’est toute une journée ou alors toute une nuit. Suffisant pour que les nombreux tailleurs de la contrée et les menuisiers métalliques donnent de la voix pour décrier le triste fait qu’ils ne travaillent pratiquement plus. Les laborieuses femmes se sont jointes à eux pour aussi se désoler de leur chômage dont elles espèrent qu’il sera temporaire, dans la mesure où leur petit commerce de glace ou de boisson fraîche ne prospère plus.

Interpellées par les populations, les autorités locales de la Sénélec mettraient ces désagréments au compte d’une situation nationale que vivrait l’entreprise ainsi que d’une défectuosité de certains poteaux en bois situés entre les localités de Semmé et de Ourossogui. Les problèmes d’eau durent depuis deux mois, et en cette période de très forte canicule, cela en rajoute, et de façon trop dure, à la galère des populations. La marche a pris fin à la préfecture où l’adjoint du préfet aurait reçu de leur part un mémorandum. Pour Kader Tandiang, si après une évaluation de cette première étape rien de probant n’a filtré de la part des autorités, les populations sont plus que jamais déterminées à passer à une phase supérieure, laquelle ? Mystère et boule de gomme.
Par Boubacar Dembo Tamba / Tambacounda.info /

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 328 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.