BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’exécution, cette année, de grands projets hydrauliques permettra à la région de Tambacounda (est) d’atteindre un taux d’accès à l’eau potable de 82% fixé, a indiqué dimanche le chef du service régional de l’hydraulique Fodé Kane. Ce taux attendu cadre avec les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés par les Nations unies et devant être atteints au plus tard en 2015. D’après M. Kane, qui s’entretenait avec à l’APS à la veille de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, si l’ensemble des projets prévus à Tambacounda arrivent à terme, la région comblera son gap en matière d’accès à l’eau potable d’ici à 2015. ‘’Effectivement, Tambacounda, à un moment donné, (…) était resté beaucoup en arrière, mais l’année 2010 va permettre l’exécution de grands projets’’, a noté Fodé Kane, qui a ajouté : ‘’Si tous ces projets sont exécutés, nous allons combler le gap qui restait’’. Parmi les projets en vue, figure celui financé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui est en train de réaliser 300 forages équipés de pompes manuelles. La Banque africaine de développement (BAD) appuiera également la construction de 15 forages multi-villageois, lesquels polariseront plusieurs localités, comme l’indique leur nom. Dans le département de Bakel, un autre bailleur de fonds, la Banque mondiale prévoit des installations au cours de l’année. ‘’Ce qui est nouveau dans l’intervention de la Banque mondiale, c’est que jusqu’à présent nous avons utilisé le forage d’eau pour approvisionner les populations, mais avec (elle), il y aura des transferts d’eau à partir du fleuve Sénégal et de la Falémé vers les villages de Bakel’’ situés entre de Faboly à Sinthiou Fissa. Le responsable régional de l’hydraulique a en outre annoncé l’implantation d’un système de traitement de l’eau à Diawara et à Moudéry, dans ce département où une ONG est déjà en train de construire deux stations de traitement. ‘’Quand tous ces projets seront réalisés, je pense que nous allons atteindre le taux de 82%’’, a encore souligné M. Kane, faisant savoir la construction de ces courages a démarré.

En plus de ces initiatives, d’autres voies sont explorées, notamment avec Coopération japonaise, qui dégage des financements pour la région de Tambacounda, a-t-il dit. Fodé Kane a également salué l’intervention de l’ONG Eau-vive présentée comme un ‘’modèle’’, dont les actions de raccordements de villages, de réalisation de châteaux d’eau, d’élaboration de plans locaux de l’hydraulique et de l’assainissement (PLHA) ‘’aident à élever le taux d’accès’’ à cette denrée.Les 131 forages motorisés que compte la région ne sont pas bien répartis, a-t-il relevé Fodé Kane. Il a dit que ‘’le taux d’accès varie’’ d’une communauté rurale à l’autre. Dans les Terres neuves, la communauté rurale de Bamba Thialène surtout, ‘’pratiquement dans chaque kilomètre, il y a un forage’’. ‘’Tel n’est pas le cas dans certaines communautés rurales comme Nétéboulou où il y a un seul forage ou deux’’, a-t-il dit. Cette inégale répartition atteint le niveau départemental, car si ‘’46 à 47’’ ouvrages sont dans le département de Goudiry, ‘’à peu près 80’’ sont dans les départements de Tambacounda et Koumpentoum. Outre les forages motorisés, près de 300 forages avec pompe manuelle sont disséminés à travers la région qui compte plus de 600.000 habitants. ‘’Maintenant nous travaillons à atteindre cet équilibre entre les communautés rurales, du point de vue de l’accès à l’eau potable et assainissement’’, a noté le chef du service de l’hydraulique, soulignant que ‘’l’Etat a beaucoup fait et va beaucoup faire surtout cette année’’. Il a indiqué qu’actuellement le ‘’coût moyen’’ d’un forage comprenant un château d’eau et une conduite avoisine 150 millions de francs CFA.
ADI/ESF

Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

31 mai 2020
Sénégal: la recrudescence des cas de coronavirus inquiète les autorités

Des mesures sanitaires plus strictes entreront bientôt en vigueur à Dakar, a annoncé le ministre de la Santé sénégalais samedi 30 mai en conférence de presse. La capitale sénégalaise et sa région comptabilisent près des trois quarts des 3 535 cas de Covid-19 recensés depuis le début de l'épidémie. Pour ce seul samedi...

(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

29 mai 2020
(Audio) CLD DE KIDIRA : INFORMATION ET ÉCHANGE SUR LE PROCESSUS DE REPRISE DES ENSEIGNEMENTS-APPRENTISSAGES

Après le CDD de Bakel le 27, c’était au tour de Alé Diéye DIOUF, Sous-Préfet de l’arrondissement de Bélé de présider un CLD spécial sur la rentrée du 02 JUIN 2020. Il avait à ses côtés l’adjoint au sous préfet de Kénieba, tous les chefs de services de sécurités, les...

BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

28 mai 2020
BAKEL : COMITÉ DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT SUR LA RÉOUVERTURE DU 2 JUIN

Durant cette période de COVID-19, des rencontres se multiplient partout en vue de la réouverture des classes d’examen (CM2, 3e et Terminales) le 2 Juin 2020.C’est ainsi que ce mercredi 27 mai, un Comité Départemental de Développement (CDD) a permis à l’Inspecteur de l’Education et de la Formation, monsieur Amadou...

ÉDUCATION À BAKEL : QU’ARRIVERA-T-IL LE 2 JUIN 2020 ?

23 mai 2020
ÉDUCATION À BAKEL : QU’ARRIVERA-T-IL LE 2 JUIN 2020 ?

Le département de Bakel s’étend sur 6 290 Km2 avec une faible densité de 22 habitants au km2. Sa population, très variée, est composée de Soninkés, de Peulhs, de Bambaras, de Wolofs, de Diolas et de Maures qui vivent en toute harmonie.Sa première école, créée en 1902, appelée à ses débuts...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne