BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

Ce pont est bien connu de tous les élèves de l'ancienne école régionale de Bakel connue aujourd'hui sous le nom " IMDB " ( Ibrahima Malal Diaman Bathily ). Bon nombre d'entre eux traversaient ce pont pour rallier l'école. Il faisait parti des infrastructures phares de la commune de Bakel. Aujourd'hui, c'est un édifice en ruine qu'automobilistes et charretiers empruntent la peur au ventre. Le pont est dans un piteux état. Il n'a jamais fait l'objet de rénovation depuis sa création qui remonte à plusieurs décennies. Trait d'union entre le quartier Montage centrale et Guidimpalé, rempart contre les hautes crues, le Pont de Guidimpalé est en état de délabrement très avancé. Il tremble sous le poids des engins roulants et représente également un danger public. Ses barrières sortent du béton et présentent un réel danger pour les mômes à la recherche de sensations fortes.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sans doute, l'eau courante est une denrée très rare dans le département de Bakel. Malgré la proximité du fleuve Sénégal et plusieurs grandes rivières, des populations entières sont privées du précieux liquide. Les villages du Boundu sont les plus concernés. Les villages du Gajaaga, en majorité traversés par le fleuve Sénégal, ne sont pas non plus bien servies dans ce domaine. Les communes sont également impactées par le manque d'eau courante. Des projets d'adduction d'eau potable comme celui de Diawara doivent fleurir dans le département si nous voulons relever le défi. L'eau potable ne doit plus être un luxe pour le département de Bakel.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La place de l'indépendance de Bakel, jadis lieu festif et bien coloré est tombée petit à petit dans la vétusté. Terrain de foot des jeunes des quartiers des alentours, elle devient aujourd'hui une honte pour la ville de Bakel. Non aménagé depuis des lustres, des anes et des moutons viennent y faire la fête, pataugeant des les eaux stagnantes des pluies hviernales. Comme d'autres symboles de la ville de Bakel, "place" mériterait un autre visage plus reluisant que celui-ci.

 

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le Sénégal est classé comme le plus mauvais élève du Corridor Dakar-Bamako, dans le 16ème rapport de l'Observatoire des Pratiques Anormales (OPA) sur les axes routiers en Afrique de l'Ouest, présenté le jeudi 15 décembre dernier à Kaffrine. Un classement imputé aux services de Police et de gendarmerie aux frontières.

Le 16ème rapport trimestriel des activités sur le Corridor Bamako-Dakar, présenté le jeudi 15 décembre 2011 à Kaffrine, classe le Sénégal au dernier rang des pays du Corridor. Gendarmerie et Police sont ainsi indexées dans le rapport produit et présenté par l'Observatoire des Pratiques Anormales (OPA). Un rapport basé toutefois, essentiellement sur les différents comptes-rendus des transporteurs. Alors que la gouvernance routière au Sénégal était dans une dynamique de progrès depuis un an, le second trimestre de 2011 a vu tous les indicateurs virer au rouge. Le constat est d'autant plus amer que le Sénégal est le seul pays de la région dans cette situation. Christophe Bruyas, Coordonnateur de l'Opa, indique à ce sujet que «la Gendarmerie Sénégalaise est celle qui perçoit le plus de pots-de-vin au niveau de la région et il y a un poste de Gendarmerie tous les 20 km, alors qu'il devrait y en avoir seulement trois.»

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Sénégal met en œuvre un programme triennal d’investissement destiné au développement des aéroports et aérodromes régionaux, a annoncé mercredi à Dakar Awa Guèye Diagne, directrice de l’Exploitation des aéroports.

Mme Diagne participait à la ‘’Journée des transports aériens‘’ organisée par l’Agence des aéroports du Sénégal (ADS) au stand du ministère de la Coopération internationale, des Infrastructures, des Transports aériens et de l’Energie, à la 20éme Foire internationale de Dakar (FIDAK).

Parmi les participants figuraient aussi les directeurs des Transports aériens, de l’Aéroport international Blaise Diagne et de la compagnie Senegal Airlines, qui ont tous présenté des communications sur leur département devant un public composé essentiellement d’étudiants des écoles de formation.

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 291 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.