BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Piment Ferme
Une belle ferme de notre cher ami et frère Djibril Konaté (de la commune de Bakel), il y en a d'autres dans notre département de Bakel, très voués à développer l'agriculture dans nos contrées. 
La difficulté de la totalité de nos agriculteurs dans le département de Bakel, réside dans les faits, dans le manque de possibilités de commercialisation de leurs produits agricoles. La plupart passent par des intermédiaires appelés ''courtiers''  (au Sénégal, on a mis les courtiers dans toutes les sauces, de manière surréaliste). Exemple, un sac de piment est vendu par l'agriculteur au courtier et ce dernier revend à Dakar aux grossistes le même sac de piment minimum 4 fois le prix d'achat initial. C'est d'une aberration déconcertante. Ce qu'il faut, dans l'immédiat, c'est la mise en relation directe entre les agriculteurs et ces grossistes, sans intermédiaires. Pour ce faire, il faut de l'organisation. Avec concertation, on pourra mettre en place un syndicat d'agriculteurs et de producteurs du département de Bakel, ceci afin de défendre leurs intérêts et pour constituer un véritable lobby agricole départemental. Il faut de l'organisation, sans cela, le statut quo perdurera. 
Ces agriculteurs et producteurs doivent être d'abord écoutés,  accompagnés, et assistés. L'accompagnement ne peut être que politique, car sous nos cieux, beaucoup de choses s'obtiennent avec des appuis politiques concrets et efficaces (appuis dénués de politique politicienne). 
L'expérience, nous devons aller la chercher auprès de nos voisins de la sous-région. À l'image de ce qui se fait avec les grandes coopératives agricoles du Niger ou du Burkina Faso, pays où l'agriculture a été repensée et où la production agricole est largement en avance sur le Sénégal. Dans nos communes rurales, nous devons vraiment faire de l'agriculture l'une de nos principales priorités. Des partenariats doivent être mis en place avec des possibilités d'envoyer des groupes se former dans ces pays, et cela ne coûte pas vraiment grand chose. Inch'Allah, c'est dans notre programme.
 

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 638 invités et aucun membre en ligne