BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

01.jpg

Le Sénégal compte une population estimée à 9,8 millions d'habitants en 2001. soit une densité moyenne de 48 habitants au km2. Plus de 25% de la population est concentrée dans la région de Dakar. 58% de la population a moins de 20 ans et 60% est issue des zones rurales.Dans le cadre de la décentralisation et de la réforme de l'administration territoriale au Sénégal, une politique de régionalisation a été mise en oeuvre en 1996. Cette réforme a eu pour dominante le transfert aux collectivités locales de 9 compétences : planification, aménagement du territoire, domanialité, urbanisme, santé, éducation, environnement, jeunesse et sports et culture. Dans le cadre de la décentralisation ont été créées les Agences Régionales de Développement (ARD). Elles ont pour mission d'apporter aux collectivités locales un appui dans les domaines d'activités liés au développement avec la mise à disposition gratuite d'un personnel compétent. La réforme s'est accompagnée de l'affectation auprès des Conseils Ruraux d'un secrétaire communautaire. Cependant, l'analphabétisme quasi-général des conseillers ruraux est un frein au développement et l'appui à la formation des élus et un renforcement des capacités des secrétaires communautaires sont indispensables.

La Communauté Rurale de BALLOU
Tout près de la frontière de la Mauritanie et du Mali, dans le département de Bakel, région de Tambacounda, la Communauté Rurale de Ballou composée de 11 villages s'étend sur une superficie de 415 km2. Elle se situe à 900 km de DAKAR par la route du fleuve via Saint Louis et 750 km via Tambacounda. La CRB, née en 1982 lors de la réforme administrative, fait partie de l'arrondissement de DIAWARA. La population de 20 000 habitants (qui devrait atteindre 25 000 en 2015) se partage en deux ethnies principales les Soninkés (75%), les Peuls (25%).

L'activité principale est l'agriculture traditionnelle : mil, sorgh , riz, maïs qui vise à l'autosuffisance alimentaire : s'y ajoute l'agriculture irriguée au moment des grandes crues. De plus, tout agriculteur est en principe éleveur, bien modeste cependant. Cette société villageoise est restée très traditionnelle, elle est fortement hiérarchisée, répartie entre nobles (d'où sont issus les chefs de village), castes (forgerons, cordonniers ...) et captifs. Cela détermine encore fortement les rapports sociaux même si les influences successives de la colonisation, de la monétarisation, de l'émigration, et de l'organisation administrative et politique ont fait évoluer cette société vers une différenciation plus économique. Il ne faut pas non plus négliger le pouvoir spirituel exercé par les Imans des mosquées et enseignants des écoles coraniques dans ce département où l'Islam est la seule religion (moins de 1% de non musulman). Le Conseil Rural (équivalent du Conseil Municipal en milieu urbain) est constitué de 17 membres dont une femme.

Le Comité de Liaison des Ressortissants de la Communauté Rurale de BALLOU

Créé en 1990, dans la dynamique du Jumelage-coopération, le Comité de liaison regroupe les différentes associations organisées sur la base des villages d'origine, qui rassemblent les ressortissants sénégalais travaillant en France et plus particulièrement en région parisienne. Ces associations ont, depuis toujours, une activité autonome de solidarité tant envers les émigrés en France qu'envers leur village d'origine et contribuent au développement social de leur Communauté. Les membres de ce Comité de liaison, élus par les onze associations de village sont des partenaires privilégiés et nous indiquent de façon réaliste les grands besoins de la Communauté Rurale de Ballou, dans les domaines de la santé, de l'éducation et du développement économique.

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 176 invités et aucun membre en ligne