BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Lutte Corona Gabou1
En décembre 2019, lors du débat d’orientation budgétaire sous la présence de plusieurs conseillers, des services techniques de l’Etat, des notables, des religieux et des chefs de villages de toutes les 44 localités, des idées pertinentes ont jailli. L’objectif est de renforcer la commune en infrastructures surtout dans le domaine de l’éducation.



Après les besoins exprimés par les conseillers et leurs chefs de villages respectifs, il a été décidé à l’unanimité :

    Construction de quatre murs de clôture pour les écoles (Béma, Diabal, Samba Yidé et Bordé).

    Construction d’un bloc d’hygiène pour chacune des 24 écoles de la commune

    Ouverture et Construction d’une école à Lombol Gandji (zone de Sira)



Malgré le COVID 19, le maire espère respecter ses engagements pour honorer son peuple. « L’entrepreneur chargé de réaliser les travaux a mis en place, les matériaux de construction composés de fer, de ciment, de sable, de brouettes, de pelles, dans les établissements de Béma et de Samba Yidé» : Nous indique le maire joint par téléphone

Pour rappel, ses constructions entrent dans le cadre de l’amélioration des conditions d’apprentissage et de la sécurité.

Par exemple, les écoles de Samba Yidé et de Diabal se trouvant au bord de pistes, sont sous-menace. Selon le Directeur de l’école de Diabal Monsieur Djibril Soumaré : « Les motos et les véhicules hantent les conditions d’apprentissage des élèves. Pire, des accidents de circulation sont d’ailleurs fréquents à côté à l’intérieur de l’école ». Cela inquiétait beaucoup les parents et le chef de village qui, lors du débat d’orientation ont beaucoup défendu la construction d’un mur de clôture. A côté de cette insécurité, il existe également d’autres menaces causées par des animaux errants. La même situation se reproduit pour l’école de Diabal.

Pour les écoles de Béma et de Bordé, d’autres réalités sont à la cause de la construction du mur de clôture de l’école. « Dans ces établissements, les élèves sont incontrôlables surtout pendant les périodes récréatives à cause de l’absence de clôture en dur. La cour de l’école est devenue un point de passage des populations et des animaux domestiques» : nous dit le directeur de l’école de Béma, Cheikh Diabakhaté.

Djibril Soumaré rappelle : « En principe, pendant les périodes de récréation, les élèves doivent rester à l’école sous le contrôlable des enseignants. Ce qui est en adéquation avec les normes et les textes qui mettent en avant la responsabilité du maître sur la sécurité des élèves durant toutes les heures de cours. »

« D’ailleurs parlant du COVID19, de mesures fortes ont été prises par la commune notamment en offrant des détergents et des kits de lavage-mains, aux populations, aux Daaras et à toutes les structures de santé. Au total, nous avons distribué 132 paquets de 18 savons, 88 cartons de madar et 12 kits de lavage-main exclusivement réservés aux structures de santé.

Nous avons également saisi les chefs de village pour signaler très tôt les personnes qui refuseraient d’appliquer les mesures. Nous avons demandé de veiller sur les entrées et les sorties dans leurs localités respectives. » : Nous indique le Maire.

Le maire de Gabou connu sous son style militaire nous apprend : « le monde rural ne croit qu’au concret. En tant que élu, c’est un devoir pour moi d’apporter des solutions papables aux problèmes posés par les populations. Nous sommes là pour ça. »


Boubacar Dembélé, bakelinfo.com

 

 

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 129 invités et aucun membre en ligne