BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pratiquement tous les véhicules offerts aux présidents de conseil rural des départements de Bakel et Goudiry ont rendu l’âme. L’état valétudinaire des routes, les multiples déplacements y sont pour beaucoup. Cette situation se traduit sur le terrain par les énormes difficultés que certains présidents éprouvent à sillonner leur collectivité. Par endroits, c’est la croix et la bannière pour être joint au téléphone. Les véhicules offerts par le président de la république aux présidents de conseil rural des départements de Bakel et Goudiry ont presque tous rendu l’âme, ou sont devenus de véritables épaves. Dans la communauté rurale de Gabou par exemple où les multiples tentatives du président Diarra Diawara de remettre en état sa voiture sont restées vaines, les choses deviennent intenables pour cet élu connu pour ses nombreuses initiatives de développement. En effet, le président qui   traine un handicap physique a frôlé la catastrophe quand la moto qu’il avait louée pour une de ses odyssées dans le département, s’était retrouvée dans le décor au niveau de l’ouvrage d’art de Béma. Fort heureusement qu’il ne s’en était tiré qu’avec des blessures légères. Sur la quarantaine de villages que compte sa communauté rurale, seuls 4 à 5 villages se situent le long de la nationale 1, tout le reste se trouve confiné dans des zones  dont l’accessibilité est plus que difficile. Pour lui et l’ensemble de ses pairs qui se trouvent dans la même situation, les déplacements pour rallier Bakel ou Tambacounda  pour les rencontres de planification et de coordination deviennent des  paires de manches. Il faut se bousculer dans les véhicules de transport en commun, ou, dans la mesure du possible, louer de vieilles guimbardes au cas où des urgences sont signalées. Cela, de l’avis des présidents de conseil rural, n’est pas sans impacter négativement sur les performances de développement, notamment dans la sensibilisation pour le recouvrement de la taxe rurale afin de verser l’apport des collectivités dans les différents projets ficelés soit par le Pndl, soit dans le cadre du Co-développement ou du Groupement d’Intérêt Communautaire de Bakel.
UN FORUM EST EN GESTATION POUR STATUER SUR LES PROBLEMES DE DEVELOPPEMENT DE GABOU.

Pour le président du conseil rural de Gabou, l’une des alternatives aux nombreuses difficultés plombant le décollage socio économique de la contrée, est d’opérer un diagnostic profond de la situation. C’est pourquoi, « un forum est en gestation, et il regroupera tous les experts qui pourraient nous aider à identifier des solutions durables et des partenaires au développement », affirmera-t-il avant de lancer un appel pressant aux autorités centrales et aux émigrés pour aider la communauté rurale de Gabou à sortir la tête de l’eau. Ici, l’on soutient qu’il existe de réelles opportunités de développement, surtout dans le domaine hydro agricole, mais que l’enclavement interne, très aigu par endroits, ne faciliterait leur exploitation. Les maigres ressources financières de la collectivité, ne sauraient aider efficacement à surmonter les obstacles. « Il faut activer d’autres leviers », soutiendra-t-il. 

A KOAR IL FAUT GRIMPER SUR DES TOITS POUR ESPERER TELEPHONER.
Du côté de la nouvelle communauté rurale de Koar, située celle là dans le département de Goudiry, en dehors de l’enclavement, le casse tête chinois est et demeure les télécommunications. Si l’on en croit le président Baganda Sakho, aucun réseau de téléphonie mobile comme fixe n’est disponible sur  toute l’étendue du territoire de la communauté rurale. « Pourtant, rien que dans le village de Koar, chef lieu de communauté rurale, près de 250 téléphones portables sont décomptés. Pour espérer bénéficier de la magie des ondes, il faut par endroits monter sur les toits de certaines bâtisses et pouvoir téléphoner, sinon, c’est le silence radio parfait », a-t-il déploré. De multiples tentatives sont faites dans ce domaine pour jouir des avantages des nouvelles technologies, jusqu’ici pas grand-chose n’est faite. Le conseil rural a délibéré sur cette question pour permettre aux différents opérateurs de scruter du côté de Koar, mais rien. Il faut chaque fois faire la navette entre Koar et les autres localités pour régler des problèmes, ce qui constitue une énorme perte de temps avec l’état des pistes et des véhicules. Ici aussi, le concours des pouvoirs publics est ardemment désiré pour que Koar aussi puisse faire partie du village planétaire.
Par Boubacar Dembo Tamba / Tambacounda.info /

BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 24 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL

24 juillet 2020
BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 24 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL

  LA RETENUE MANANTALI Le niveau du Bafing à Manantali (Amont Barrage)  est à 194, 99 le 24 Juillet 2020 à 8 h 00. A la même date de l’année dernière, le niveau était à la côte 194, 93 m. Le débit turbiné hier est à 288 m3/s contre 225...

(Audio) ÉDUCATION : BABACAR DIACK INSPECTEUR ACADEMIQUE DE TAMBA EN TOURNÉE DE PRISE DE CONTACT AVEC LES ACTEURS DE L’ÉDUCATION À BAKEL

23 juillet 2020
(Audio) ÉDUCATION : BABACAR DIACK INSPECTEUR ACADEMIQUE DE TAMBA EN TOURNÉE DE PRISE DE CONTACT AVEC LES ACTEURS DE L’ÉDUCATION À BAKEL

Le tout nouveau Inpecteur Academique de Tambacounda Monsieur DIACK puisque c’est de lui qu’il s’agit est dans le département de Bakel depuis hier Mardi pour une tournée de prise de contact avec tous les acteurs de l’éducation. Mr Diack ( au conseil départemental) Votre navigateur n'est pas compatible Mr Diack...

LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DE BAKEL EN ACTIVITÉ

16 juillet 2020
LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DE BAKEL EN ACTIVITÉ

Le Groupe de Travail Pluridisciplinaire Local de Bakel (GTP/Local) a repris comme les autres années ses rencontres par décade pour analyser la situation hivernale. Composé du Préfet, de son Adjoint, des chefs de services techniques comme la Météo, l’Elevage, l’Agriculture, la Pêche, les Eaux et Forêts, la SAED, le Commerce,...

(Audios) : Le président du tribunal de Bakel organise son pot de départ.

15 juillet 2020
(Audios) : Le président du tribunal de Bakel organise son pot de départ.

Le président sortant du Tribunal d’instance de Bakel, Monsieur Maguette Diouf a passé le flambeau ce mercredi 15 juillet 2020  à Monsieur Cheikh Seye nouveau président du tribunal de Bakel en présence d’un parterre de personnalités venues de partout à travers le département. Selon le Président du Conseil départemental, un...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 99 invités et aucun membre en ligne