BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

GabouDans les années 1967-1970, j'avais environ 12 ans. Je vivais à Dakar et venais régulièrement passer des semaines de vacances dans le camp de Gabou. Ce que j'appelais le camp de Gabou était plusieurs cases , petites maisons, garage, hangar en dur qui étaient utile au bon fonctionnement du Projet de l'ONU pour la recherche minière dans la région. Le Chef de projet était mon père Jean François Agassiz, Géologue pour les Nations Unies. Pour moi, ce n'est que des bons souvenirs ces séjours à Gabou. Toujours heureux d'observer ce qui se passe dans le camp, aller à la chasse pour manger, surtout des perdreaux, observer la nature et visiter les environs de Bakel, Tambacounda et Kidira pas trop loin. J’ai en mémoire aussi de beaucoup de poussière sur une piste de latérite. Un des souvenirs qui ont marqué mon enfance sont les histoires du Chef du village de Gabou, Abdoul Sy. Ce grand personnage, avec ses 27 femmes, nous racontait toujours de nouvelles histoires en commençant par l'époque où il était engagé aux côtés des forces françaises, comme tirailleur Sénégalais et par chance il a pu sauver sa vie, ce que,
malheureusement, bien peu de ces concitoyens/amis ont pu faire.

Hier, Vendredi 05 Novembre 2010 à Montreuil, le village de Marsa dans le département de Bakel a organisé sa première soirée culturelle. L'UJDM ( Union des Jeunes de Marsa ) en France avait à coeur de mettre en lumière cette belle cité Peule nichée entre Gabou et Yaféra. Une organisation impeccable avec une sonorisation digne d'un concert et des caméramans et photographes professionnels ! Le public a également été gratifié de belles prestations d'artistes allant des chorégraphes ( Troupe Ben Kaadi avec le pércussioniste Doudou Ndiaye Rose ) aux chanteurs ( Mamadou Diabaté, le parolier des temps modernes ) sans oublier les rappeurs et le grand humouriste Moussa Timéra aka Pigeon. Peuls, Soninkés, Bambaras , Wolofs étaient tous présents pour marquer leur soutien et leur sympathie aux Marsankos. Dans cette video des temps forts, vous aurez les allocutions des jeunes de Marsa et leur doyen Aliou Cissokho mais également de la chorégraphie, du chant...Une suprise de taille vous attend également : La réincarnation de Michael Jackson en action.

Temps forts de la soirée culturelle de Marsa : Allocutions, chants, Chorégraphies,

{dmotion}xfjknl{/dmotion}

 

www.bakelinfo.com est allé à la rencontre de l'association " Union des Jeunes pour le Devoloppement de MARSA " ( UJDM )en France. Marsa est un village Peulh dans le département de Bakel, à quelques encablures de Yaféra. Socrate disait " Rien n'est trop difficile pour la jeunesse ". Les Jeunes de MARSA comptent relever de nombreux défis pour améliorer les conditions de vie de leur village. Ce village Peulh du département de Bakel souffre de plusieurs maux comme c'est le cas de la plupart des villages de cette localité orientale de Bakel. Les infrastructures de base à savoir la santé, l'eau potable et l'électricité font cruellement défaut à la population de Marsa. Un constat amer partagé par les jeunes issus de la Diaspora " Marsanké ". De nombreux projets à l'état embryonnaire aujourd'hui verront jour dans un futur proche dans le village de MARSA : Dispensaire, Electrification, Eau potable... Dans cet interview, Abou CISSOKHO, Issa TAMBOURA, Mary TAMBOURA et Ramata KANTE nous parlent de leur village, de leur association, des projets à venir et surtout de leur soirée culturelle qu'ils organisent le 05 Novembre 2010 à MONTREUIL.

Interview des jeunes du village de MARSA ( Abou, Issa, Mary, Ramata ) : Les Marsankés vous parlent :

{dmotion}xf23nc{/dmotion}

Pratiquement tous les véhicules offerts aux présidents de conseil rural des départements de Bakel et Goudiry ont rendu l’âme. L’état valétudinaire des routes, les multiples déplacements y sont pour beaucoup. Cette situation se traduit sur le terrain par les énormes difficultés que certains présidents éprouvent à sillonner leur collectivité. Par endroits, c’est la croix et la bannière pour être joint au téléphone. Les véhicules offerts par le président de la république aux présidents de conseil rural des départements de Bakel et Goudiry ont presque tous rendu l’âme, ou sont devenus de véritables épaves. Dans la communauté rurale de Gabou par exemple où les multiples tentatives du président Diarra Diawara de remettre en état sa voiture sont restées vaines, les choses deviennent intenables pour cet élu connu pour ses nombreuses initiatives de développement. En effet, le président qui   traine un handicap physique a frôlé la catastrophe quand la moto qu’il avait louée pour une de ses odyssées dans le département, s’était retrouvée dans le décor au niveau de l’ouvrage d’art de Béma. Fort heureusement qu’il ne s’en était tiré qu’avec des blessures légères. Sur la quarantaine de villages que compte sa communauté rurale, seuls 4 à 5 villages se situent le long de la nationale 1, tout le reste se trouve confiné dans des zones  dont l’accessibilité est plus que difficile. Pour lui et l’ensemble de ses pairs qui se trouvent dans la même situation, les déplacements pour rallier Bakel ou Tambacounda  pour les rencontres de planification et de coordination deviennent des  paires de manches. Il faut se bousculer dans les véhicules de transport en commun, ou, dans la mesure du possible, louer de vieilles guimbardes au cas où des urgences sont signalées. Cela, de l’avis des présidents de conseil rural, n’est pas sans impacter négativement sur les performances de développement, notamment dans la sensibilisation pour le recouvrement de la taxe rurale afin de verser l’apport des collectivités dans les différents projets ficelés soit par le Pndl, soit dans le cadre du Co-développement ou du Groupement d’Intérêt Communautaire de Bakel.
UN FORUM EST EN GESTATION POUR STATUER SUR LES PROBLEMES DE DEVELOPPEMENT DE GABOU.

Le mercure est monté ce mercredi dans le thermomètre à Gabou, chef lieu de la communauté rurale du même nom situé dans le département de Bakel. Au nom des populations de la collectivité, le président du conseil rural et le chef de village ont laissé exploser leur colère ce mercredi contre les sociétés de télécommunication que sont la Sonatel et Expresso dont ils diront qu’ »elles font la sourde oreille pour ne point payer de redevance avec l’occupation de leur espace par leurs stations hertziennes ». A Gabou ce mercredi, grande était la colère des populations au nom desquelles se sont exprimés le président du conseil rural et le chef de village. Ces derniers soutiennent ne pas comprendre que les sociétés de télécommunication que sont la Sonatel et Expresso ne payent le moindre centime pour l’implantation de leurs antennes qui leur ont pris des espaces. Si l’on en croit Diarra Diawara, le bouillant président du conseil rural de Gabou, « cela doit se faire dans les meilleurs délais car depuis près de 20 ans que la station hertzienne de la Sonatel est implantée ici, l’entreprise ne verse aucune taxe dans nos livres ». Ce qui semble courroucer le président, c’est que les correspondances adressées aux deux sociétés sont restées sans suite. Pour Bacar Sy, le chef du village de Gabou, « cette attitude est d’autant plus incompréhensible que les populations avaient pris langue avec des représentants de Expresso pour parapher une sorte de convention dans ce sens, et que jusqu’ici, ceux-ci n’ont daigné réagir. Le président Diarra Diawara n’y est pas allé par quatre chemins pour qualifier cela de « mépris vis-à-vis des populations », alors « qu’ailleurs elles payeraient des taxes », laissera-t-il entendre. Dans ces collectivités aux ressources financières faibles, l’on affirme que l’Etat doit pouvoir les aider à trouver dans les meilleurs délais, une solution à ce problème, surtout que par moments la collecte de la taxe rurale pose énormément de difficultés.

Réunion sur la commercialisation du riz local, jeudi

20 septembre 2017
Réunion sur la commercialisation du riz local, jeudi

Le ministre en charge du Commerce, Alioune Sarr, présidera, jeudi, à partir de 9 h, une réunion de concertation sur...

Eliminatoires CM 2018 : Cissé publie une liste de 26...

20 septembre 2017
Eliminatoires CM 2018 : Cissé publie une liste de 26 joueurs dont trois nouveaux

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Aliou Cissé, a publié mercredi une liste de 26 joueurs pour la rencontre...

ÉDUCATION : DÉMARRAGE DES COURS DE VACANCES Á BAKEL COMMUNE

16 septembre 2017
ÉDUCATION : DÉMARRAGE DES COURS DE VACANCES Á BAKEL COMMUNE

L'Union communale des élèves et étudiants de Bakel a démarré leurs cours de vacances au collège waoundé ndiaye de Bakel....

THIES : ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CHARGÉS DE...

15 septembre 2017
THIES : ATELIER DE  RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CHARGÉS DE COMMUNICATION AU NIVEAU DECONCENTRE PAR LA DFC

Monsieur Massamba Thiane, directeur de la DRTS a ouvert ce matin à la résidence JB de Thies et au nom...

GOUVERNEMENT DIONNE II : LES DÉPARTS ET LES NOUVEAUX MINISTRES

12 septembre 2017
GOUVERNEMENT DIONNE II : LES DÉPARTS ET LES NOUVEAUX MINISTRES

Le nouveau gouvernement sénégalais, dont la liste a été publiée jeudi en début de soirée, compte 39 membres (35 ministres...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 132 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.