BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

           Appel Kidira Mars20 1
Journée mémorable, ce dimanche 1er Mars 2020 !
De la France, du Mali et du Sénégal, des hommes et des femmes engagés pour le même objectif se sont donnés rendez-vous, malgré les rayons ardents du soleil à Kidira pour lancer un appel solennel aux Autorités Maliennes et Sénégalaises afin que cesse l’orpaillage au bord de la Falémé, cet important bras du fleuve Sénégal.
Depuis presque quatre ans, après un constat fait par les populations à la base, utilisatrices de ce cours d’eau, à savoir les pêcheurs, les agriculteurs, les éleveurs, les ménagères, sur le changement de ce liquide précieux, de sa pollution imminente, des alertes ont été lancées à qui de droit.


En son temps, le Sous-préfet de Bélé, monsieur Alé Dièye Diouf, par un arrêté, a interdit l’exploitation de l’or par les orpailleurs sur son territoire. Avec les forces de sécurité (Gendarmerie), une descente sur le terrain a permis de voir les dégâts et faire déguerpir les résistants.
Cependant, comme dans des situations comme celles-ci, après le passage des Autorités, les places sont réoccupées.
Sur la route de Diboli-Foulbé, une place publique préparée pour l’événement a reçu beaucoup de monde, certains installés sous des tentes, d’autres, debout, en train de braver le soleil. Les pancartes et les banderoles en grande quantité étaient là pour exprimer le ras-le-bol des populations Maliennes comme Sénégalaises réunies autour du même objectif, bouter hors de nos terres les indésirables, les faire déguerpir des rives de la Falémé où ne s’entendent plus les coassements des grenouilles et les chants mélodieux des oiseaux. Même les hippopotames qui attiraient jadis les touristes ne parviennent plus à vivre dans ces eaux polluées.
A l’occasion, plusieurs orateurs se sont exprimés en présence du Président du Conseil Départemental de Bakel, monsieur Ibrahima Diallo : Messieurs Opa Guiro, Personne ressource du Comité de Veille et d’Alerte, Séga Ly Président , Demba Thiam Niox, Maire de la Commune de Kidira, Abdoulaye Soumaré du Comité malien, Moctar Bâ Coordonnateur, Bocar Sada Sy, Ingénieur, Mamadou Djiby Diallo, ancien Député-Maire, Secrétaire Général de l’Association Sénégalaise des Amis de la Nature (ASAN), Samba Dembélé de Sénoudébou, Bassiby Diawara de Kouthiakhassé au nom de la Diaspora… et madame Ourèye Diallo, Présidente de Groupement Féminin avant que l’on ne se dirige vers la Sous-préfecture déposer le Mémorandum auprès du chef des lieux puis lire l’APPEL DE KIDIRA.


A 16 heures, justement, sur les bords de la Falémé, à la Case Culturelle et de Citoyenneté de la Commune, le Comité de Veille et d’Alerte a appelé tous les participants (Maliens et Sénégalais) pour une Assemblée Générale afin d’échanger d’idées, de les approfondir, de penser à un plan de travail, une planification pour un futur pas lointain. Ces échanges de haute portée ont permis des interventions pertinentes de personnes connaissant bien le sujet comme le Colonel Abdoulaye Sy des Eaux et Forêts, Opa Guiro, ancien Fonctionnaire International, Moussa Bâ PCA de SIRN, Mamadou Djiby Diallo de l’ASAN, Diarra le Maire de la Commune de Diboli au Mali, Moctar Bâ, Coordonnateur, Al Ousseynou Cissokho de XEERI KILLE (Bakel) , Moustapha Kâ Coordonnateur du GRDR Matam/Bakel, Mamadou Fadé de l’ARD et le Président Séga Ly qui a  remercié tous les participants pour leur engagement dans la noble cause de la protection de notre environnement. Des futures rencontres ? Il y en aura. Elles permettront aux Maliens et aux Sénégalais de se retrouver dans un Réseau Local Transfrontalier, impliquant l’OMVS, l’UEMOA, la CEDEAO et les Collectivités Territoriales, en regardant dans la même direction afin que les populations des deux côtés de la Falémé se sentent en sécurité et vivant sainement au bord de leur petit fleuve, « Falémé » en Soninké.
Idrissa Diarra

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Portraits