BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
BekayeDiallo
« La première qualité d'un héros, c'est d'être mort et enterré. » disait Marcel PAGNOL dans « Les marchands de gloire ». Le condensé suivant d'un internaute résume à lui tout seul l'essence de cette citation.
« Un héros ne meurt pas dans notre mémoire. Enterré, son exemple nous interpelle toujours. Il vit dans notre mémoire car il a réalisé, illustré ce que nous avons de plu beau, de plus grand, de plus digne, en nous. Son exemple restera une référence et un point d’appui qui nous montrent que ce que nous tenons pour impossible a été réalisé et peut donc l’être encore ».
« Bon rétablissement le Grand Beck » disait sur Facebook un jeune de Diawara répondant au nom de Baboulaye DIALLO avant que tu ne succombes à tes brûlures à Saint-Louis du Sénégal.
Békaye ! Ce commentaire suffit à comprendre que tu étais un homme cher à cette population de Diawara. « BECK », cette familiarité que ce jeune s’est permise démontre à suffisance que tu étais une personne proche des jeunes de cette ville. Je ne t’ai jamais connu mais ma pensée est pleine d’admiration et de fierté.
Tu étais certainement une personne attachante et agréable. Un amoureux de cette ville à laquelle tu as donné ta vie en voulant la défendre sans hésitation contre les agresseurs.
Ce réflexe citoyen entrepris avec bravoure pour repousser les brigands, au moment où les hommes dormaient à poings fermés aux cotés de leurs femmes, est le dernier acte du « don de soi ». Tu as donné corps et âme, de fort belle manière, à ce mot pour l’éternité à Diawara.
Békaye, quand la case de ton voisin Demba SYLLA brulait, tu ne t’es pas contenté seulement d’arroser la tienne, tu lui as apporté le sceau d’eau pour éteindre le feu. Tu as donné une belle illustration à ce célèbre proverbe africain qui suit : « Quand la case de ton voisin brûle, arrose la tienne ». Hélas ! Ces malfaiteurs, déloyaux et éternels trouillards, ont perdu la paix de leurs âmes pour l’éternité en consumant la tienne.
« BECK », je te remercie d’avoir combattu pour que les cases de nos mères restent « inviolables ». Ces cases que nous avons abandonnées pour des horizons plus cléments.
Que l’on soit à Paris, à New York, à Dakar ou ailleurs dans ce monde, nous te devons respect et reconnaissance éternelle ! Ta mort tonne comme un sérieux avertissement ! Chacun de nous devra « repenser » son émigration.
Combien de maisons grandes et belles désertes à Diawara ?
Combien de maisons sans « homme » à Diawara ?
Combien de fortunés et de bras valides loin de nos cases ?
L’on se demande même à quoi sert ce combat titanesque pour remplir les greniers si les portes de ces mêmes greniers restent accessibles au plus petit bandit faute d’hommes dans les chaumières.
S’il n’y avait pas des « BECK » chez nous, la vie ne sera jamais un long fleuve tranquille. Dans ma propre demeure paternelle, sur les 18 âmes masculines personne n’est sur place pour sécuriser les avoirs familiaux ( argent, femmes, mères, enfants…). Il en est de même chez les SAKHO, TRAORE, DRAME, COULIBALY, BA, DOUCOURE, BOMOU, DIAKHITE, SYLLA, MAREGA... Les portes de nos maisons sont plus que poreuses. C’est grâce à des gens comme toi, bons voisins, que nous semblons « riches » et « paisibles » en terre d’immigration. Que l’on soit magma de l’immobilier à Dakar, fonctionnaire à la Mairie de Paris, dodu cadre, « Gorgorlu »… que ferions nous si nos investissements étaient toujours réduits à néant par des bandits de grand chemin faute de « bons voisins » ?
Hésiode, le poète grec, avait raison de dire : « Un bon voisin est un vrai trésor ».
Békaye, tu étais, tu es et tu seras toujours ce « trésor ». Ton acte de bravoure demeure une belle leçon pour l’éternité. Une leçon que je dispenserai tel un conte à mon fils. Tu seras son «héros». Tu remplaceras désormais « SPIDERMAN », « BATMAN », « IRON MAN » et compagnie dans sa galaxie des héros.
Békaye ! DIAWARA, digne hériter des DIAWARA, tu seras à DIAWARA ce que ton ancêtre DIAWARA (Biranté Karounga ) est à SONINKARA à savoir l’incarnation de la bravoure. Tu resteras celui qui a bouté hors de DIAWARA des malfaiteurs au péril de sa vie.
Bon rétablissement à ta chère femme !
Mes sincères condoléances à ta famille, tes proches, tes amis et à tout Diawara.
A Bécaye, le peuple de Diawara reconnaissant !
Dors en paix, brave et noble citoyen !
Samba Fodé KOITA dit EYO

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 157 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.