BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

cases à synthiou fissa

Situé à une vingtaine de kilomètres de Kidira (département de Bakel, région de Tambacounda), Sinthiou Fissa est un village qui est pratiquement coupé du reste du Sénégal. Sevrée de toutes les conditions d’un cadre de vie idéal où vivent environ un millier d’âmes, une partie importante des femmes de Sinthiou Fissa est obligée de remuer quotidiennement ciel et terre pour espérer joindre les deux bouts. Une localité où subsistent jusqu’à présent des poches de résistance à la pratique de l’excision et des mariages forcés.

Sinthiou Fissa, village Toucouleurs d’environs mille habitants, créé en 1905, tire l’essentiel de ses ressources de la culture de l’arachidière, du maïs, du mil. Selon M. Hamady Thiam, chef de village, le manque criard d’eau potable fait qu’en saison sèche, les villageois sont obligés de se rabattre sur le barrage de retenu d’eau pour développer le maraîchage à travers des micros-jardinages. A l’en croire, les récoltes du micro-jardinage sont revendues (par les femmes) dans les marchés hebdomadaires. Le village de Sinthiou Fissa, situe au cœur de la communauté rurale du même nom était un grand point de collecte des arachides. Son centre de tirage était le point de convergence de tous les cultivateurs en période de récolte. Ce village doit son nom à Demba Thiam, son fondateur et par ailleurs premier chef de village. Ce dernier est le grand-père de l’actuel chef de village.

Autrefois, la localité de Sinthiou Fissa abritait une gare, un poste de santé et une école. Actuellement, seule l’école a survécu avec ces quatre classes (CI, CE1, CE2 et le CM2 ; soit quatre enseignants en tout et pour tout) et le centre de santé. Ce village se particularise par son fort taux de scolarisation des filles. Selon S. Sankaré, enseignant dans le village, « Contrairement aux autres localités, à Sinthou Fissa, les filles sont plus nombreuses que les garçons dans le milieu scolaire ». Cependant, le manque de matériels didactiques adéquats est décrié par les enseignants l’école.

Ni eau, ni électricité

Sinthiou Sankaré a fait remarquer que l’équipe enseignante sur place se débrouille difficilement avec les moyens de bord pour essayer de fournir aux élèves le meilleur enseignement possible. Seulement « la mentalité villageoise est un blocage pour le développement de l’école car les parents ne sont pas tellement intéressés par l’éducation de leurs enfants » a-t-il ajouté.
Aux maux dont souffre ce village, s’ajoute le manque d’électricité et d’eau potable. Les inscriptions sur les listes électorales et pour l’obtention des nouvelles cartes nationales d’identité numérisée, il est à signaler qu’elles n’ont pas encore démarré dans la localité.

Selon M. Oumar Sakho, conseiller municipal, l’équipe technique est en place, mais les membres de la Cena (Commission électorale nationale autonome) chargés de superviser les opérations se font désirer. « Le département est tellement enclavé qu’il serait mieux de démarrer tôt les inscriptions pour permettre à un très grand nombre de personnes de s’inscrire. Avec l’approche de l’hivernage, beaucoup de gens risquent de ne pas s’inscrire. le département de Bakel ne connaît les cartes d’identités numérisées que de nom ou d’images vue à la télévision », a-t-il expliqué.

Auteur: Aïssatou BA  sud Quotidien

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 345 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.