BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 
Dr Abdourahmane KOITA est né le 25 aout 1974 à Diawara dans le département de Bakel, fils de Mamadou Samba KOITA et de Sélimata SAKHO. Il entre à l’école à l’âge de 7ans. Après son certificat d’études à l’école primaire de Diawara, il est parti à Dakar pour faire le collège à Isaac Forster. En 1992, il obtient son brevet de fin d’études moyennes. Ensuite, il entre au Lycée Lamine Gueye pour obtenir son baccalauréat en série C (option math/physique). Puis, il s’est envolé pour la France afin de poursuivre ses études dans les grandes écoles. Après un an de travail pour financer ses études, il s’est inscrit à l’Université de Villetaneuse Paris XIII pour obtenir un D.U.T en génie mécanique. Etant major de sa promotion, son dossier est accepté à l’UTC (Université Technologique de Compiègne), une des meilleures écoles d’ingénieur de France. En 2002, il sort avec un diplôme d’ingénieur en mécatronique. Son intérêt pour la science qui l’anime depuis son enfance, le pousse à faire un doctorat. En 2007, il s’est inscrit en thèse à l’Université Blaise Pascal de Clermont Ferrand sous la direction du professeur Michel FOGLI. Le 23 mars 2011, Abdourahmane KOITA a soutenu sa thèse de doctorat en mathématiques appliquées à L’ENPC (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées). Le libellé exact de la thèse est : « Evaluation probabiliste de la dangerosité des trajectoires de véhicules en virages ».
Après son diplôme d’ingénieur, il commence une carrière professionnelle à Dassault Systèmes dans le domaine du développement de logiciel sur CATIA V5/C++. En 2003, il choisit de travailler dans la fonction publique plus particulièrement dans la recherche scientifique. Depuis cette date, il travaille au sein du LCPC (Laboratoire Central des Ponts et Chaussées) qui a fusionné en 2010 avec l’INRETS (Institut National de REcherche sur les Transports et leur Sécurité) pour former l’IFSTTAR.
Ses travaux de recherche s’articulent autour de l’analyse statistique, la modélisation probabiliste, l’identification des états limites et l’analyse fiabiliste des trajectoires de mobiles dans une scène routière pour des applications de diagnostic d’infrastructure et d’aides à la conduite automobile. En parallèle, il a participé à plusieurs projets de recherche ANR et Predit. Il a également publié plusieurs articles dans des revues et des conférences internationales. Il donne des enseignements en tant que professeur associé à ESIEE.

Le résumé de sa thèse :
Situé dans le contexte général de la sécurité routière, et plus particulièrement axé sur la sécurité des véhicules légers (VL) en virages, ce travail de thèse a pour objet de proposer une méthodologie fiabiliste de prédiction de trajectoires à risque, basée sur le traitement statistique et la modélisation probabiliste de trajectoires réelles de VL en virages.

La première partie du travail concerne la construction de modèles probabilistes simples et robustes représentatifs des trajectoires réelles observées. Ces modèles sont des transformées de processus aléatoires scalaires normalisés du second ordre, faiblement stationnaires, ergodiques et non gaussiens, et permettent de décrire de façon réaliste la variabilité aléatoire observée du triptyque Véhicule-Infrastructure-Conducteur. Ils permettent aussi, par construction, de s’affranchir d’éventuelles difficultés dans l’alimentation des paramètres dominants qui les gouvernent.
La seconde partie est consacrée au développement et à la mise en œuvre d’une stratégie fiabiliste destinée à associer un niveau de risque à chaque trajectoire en entrée de virage. Basée sur l’emploi conjoint de méthodes probabilistes pour la modélisation des incertitudes, fiabilistes pour l’évaluation des niveaux de risque et statistiques pour la classification et le traitement des trajectoires, cette approche est une réponse réaliste au problème posé.
De par sa conception et ses possibilités, la méthodologie fiabiliste proposée est une contribution significative au développement de procédures d’alerte destinées à réduire notablement le nombre d’accidents en virages.

Mr KOITA remercie ses parents et tous les gens qui ont contribué de près ou de loin à ce parcours scolaire et professionnel.

Source : Diawara.org

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 218 invités et aucun membre en ligne

Portraits