BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Al Housseynou Cissokho  est un jeune Bakélois passionné d’environnement. Assistant communautaire à Goumbayel, le jeune a choisi de s’impliquer à coté des jeunes de sa chère région natale pour son développement. Président du Conseil départemental de la jeunesse de Bakel, vice président régional, Al Housseynou est membre du bureau national du conseil national de la jeunesse, par ailleurs Président national de la commission environnement et développement durable. Le soldat de la jeunesse est en fait un maniaque du travail. Al Housseynou Cissokho est en fait un maniaque du travail. C’est vrai  qu’on ne peut pas être à la tête d’un grand mouvement de jeunesses, avec plus de responsabilité, sans avoir un minimum de formation. Cette formation, le  patron des jeunes de Bakel l’a reçue dans différentes écoles. Le jumeau choisit de commencer ses études dans le « pays » des « soninkés » du Sénégal « pour garder un pied dans [s]es origines ». Après le collège Waoundé Ndiaye de Bakel, l’homme suit une formation professionnelle et décroche un CAP en Comptabilité et continue des études supérieures où il obtient un DEC. Cet assistant communautaire décide de renforcer ses capacités. Son inscription à l’Institut Africain de Management en bachelor développement local lui permet de « voir autre chose » et de vivre une année pleine d’enseignements. Il fait de nombreuses recherches et découvertes, et au-delà de la formation qu’il reçoit, c’est surtout de l’expérience humaine et intellectuelle dont il se souvient. Il y apprend à faire des choix de carrière, à réfléchir sur soi-même, sur ses envies, sur ses motivations, et prend goût à une certaine indépendance d’esprit pour pouvoir mieux aider les populations. Plutôt « hors du commun » pour un jeune dynamique, effacé, discret, courtois, car dans la région orientale, chaque décision se prend en famille après consultation des parents. Il se donne alors les moyens de trouver du travail dans le domaine qui lui plaît : l’environnement tout en s’activant dans le domaine des mouvements associatifs. Al Housseynou devient le vice président de l’association RJDB de Bakel,  secrétaire général du CCJ de Bakel, vice président du conseil régional de la jeunesse de Tamba, membre du bureau national du CNJS, par ailleurs président de la commission environnement et développement durable. A la suite de son expérience, le jumeau décroche « le stage de [s]es rêves » dans beaucoup d’ONG avant de rejoindre la toute nouvelle équipe de la communauté rurale de Goumbayel. Malgré que l’environnement n’est pas très porteur au Sénégal. « Beaucoup de paysans ne sont même pas informés que nous vivons un changement climatique, alors que le continent africain est et sera le plus touché ».

Les emplois se comptent sur les doigts de la main. Il intègre alors cette communauté rurale et tire son épingle de jeu tout en faisant son bonhomme de chemin comme assistant communautaire. L’homme qui a fini de servir Bakel suite à un forum qu’il a animé, portant sur la sensibilisation des populations sur le Sida, l’immigration clandestine et l’industrie extractive. Son action a été salutaire et juteuse. Le jumeau voudrait poser un autre jalon dans la capitale orientale. Il n’a encore fini de recenser des actions sur l’environnement dans son terroir. Avec  le retour de la semaine nationale de la jeunesse qui va être revue sous une autre forme suite au plaidoyer du conseil national de la jeunesse dont le jumeau est membre, par ailleurs président national de la commission environnement et développement durable. Une tache qui l’attend, nous dit-il pour planifier des ateliers sur le changement climatique qui est très présent dans la région afin de permettre aux populations de s’adapter et développer des capacités d’adaptation au niveau de l’environnement.
 
Par Assane Diallo / tambacounda.info /

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne

Portraits