BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

mabofanta1

Lors d’un entretien réalisé le 19/08/2014 à Paris, M.D.D, travailleur migrant et un des enfants de feu El Hadji Mabo Dramé, fin connaisseur de la généalogie familiale (dambe) et très attaché aux liens de parenté (suumpu), nous livre en substance un récit intégral résumant bien la vie et le parcours de son père :

« Mon père a passé une partie de son enfance chez la famille Wane auprès de Mpaly Wane, un grand marabout connu de tous à Bakel. C’est auprès de lui qu’il a fait ses études « primaires » coraniques et ses humanités ». Mpaly Wane était un père pour lui. Après les études coraniques primaires, il resta toujours à Bakel mais passa à un niveau supérieur dans sa formation religieuse au « Moysi » du « Khodje » ( Sorte d’université religieuse ).

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Diagolaa

El Hadji Diagola est un journaliste et romancier sénégalais. Dans Il est temps de se réveiller, roman publié aux éditions Menaibuc (France), Diagola, lors d’une table ronde avec comme thème : écrit journalistique et la littérature en Algérie du 30 octobre au 02 novembre dans le salon international du livre d’Alger, appelle les Africains à s’opposer à  «la nouvelle» domination occidentale du continent, à se soulever. 

«Nous subissons des manipulations occidentales en Afrique. Mon livre montre comment les Africains ont été influencés et comment les pouvoirs en Afrique peuvent éviter les pièges dressés par l’Occident. La jeunesse africaine doit se réveiller pour que nos pays décollent en évitant justement ces pièges. Pour moi, l’Occident a formé les dirigeants africains pour qu’ils continuent le sale boulot en Afrique», estime El Hadji  Diagola. Le Sénégalais, El Hadji Diagola, est installé en France depuis quatorze ans et a emprunté la voie du journalisme depuis une vingtaine d'années.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

cisokho_

La question des renouvellements des instances du Conseil national de la jeunesse avait été agitée ces derniers temps où en êtes-vous ? 

Les renouvellements des instances des associations sont une exigence de la bonne gouvernance. Avec la tournée nationale du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, le besoin de renouvellement avait été exprimé par tous les acteurs et le ministre a parfaitement compris le message.

Nous avons tenu au CNEPS de Thiès les 27 et 28 septembre une réunion du Comité exécutif national pour discuter et statuer sur les projets de reformes des statuts et le règlement intérieur du CNJS ainsi pouvoir également les adapter à l’Acte III de la décentralisation. Le Comité exécutif a adopté tous les articles des statuts et le règlement intérieur par voix de consensus et à défaut par vote.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

LANSANA_GAGNY_SAKHO

Nous apprenons ce matin la nomination de Lansana Gagny SAKHO par le Président Macky SALL.

"Monsieur Lansana Gagny SAKHO, Ingénieur en Génie électrique, est nommé Directeur général de l’Office des Forages ruraux au Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement " lit-on ce matin sur le délibéré du Conseil des Ministres du 24/09/2014.  Contacté, M. SAKHO confirme cette nomination et nous fait par de ses sentiments à chaud. " Je ne prends pas cette nomination comme une récompense ou une consécration mais plutôt comme un sacerdoce" renseigne t-il. 

Qui est Lansana SAKHO, Bakelinfo.com vous dresse son profil via un entretien qu'il nous avait accordé il y a quelques mois. Voir la suite...

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

18329_MARIEME_SALL_I

De ses débuts en politique à son accession au pouvoir, le président doit beaucoup à son épouse, qui l'a soutenu même pendant sa traversée du désert. Mais, aujourd'hui, l'omniprésence de Marième Faye Sall fait grincer des dents.

Il est des hommages dont on préférerait se passer. Au lendemain du remaniement ministériel survenu début juillet, Macky Sall et son épouse ont sans doute avalé leur lait caillé de travers en entendant l'éloge rendu à la première dame par Mbagnick Ndiaye, passé du ministère des Sports à celui de la Culture : "Si nous sommes ministres, Matar Ba et moi, nous le devons à Marième Faye", a-t-il lancé devant une forêt de caméras au moment de la passation de pouvoirs avec son successeur.

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 185 invités et aucun membre en ligne