BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

DiamanBathily 04Fev19

Parler de l’Education avec un grand « E » sans citer un homme qui s’est sacrifié pour son terroir, plus particulièrement dans ce champ d’activité qu’est l’enseignement, c’est tronquer le récit. Or en âme et conscience, notre volonté est de retracer, en toute clarté, dans la vérité, les faits tels qu’ils sont, tels qu’ils se sont déroulés.

Nous parlerons dans cette rubrique d’hommes et de femmes de chez nous, dans tous les domaines, pour mieux les faire connaître à la jeune génération surtout.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Kader Tandia

Petit rappel historique de l'école IMBD :

L’école Ibrahima Malal Diaman Bathily, à sa création en 1902, il y a donc 119 ans, était appelée ECOLE REGIONALE DE BAKEL et recevait des enfants de toute la sous-région (Mali, Mauritanie et Sénégal). Les enseignants aussi venaient d’un peu partout, jusque de la Côte d’Ivoire lointaine.

Des Directeurs dont les noms de certains ont traversé le temps marqueront d’une façon indélébile l’histoire du Sénégal plus tard.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Mamadou Konate Adj Maire 1

La Montagne Centrale, ce quartier de Bakel, situé entre Grimpalé au Sud et Ndiayega au Nord, a toujours occupé depuis l’installation des Français chez nous, bien avant les Indépendances une position principale dans leur dispositif sécuritaire.

Surplombant la capitale du Gadiaga et le fleuve Sénégal, tout en ayant un œil fraternel sur nos voisins de la Mauritanie, à l’Est, le quartier natal de monsieur Mamadou Konaté Directeur de l’école Boubacar Sidy Sakho ex-Diawara 1, est le plus historique du Sénégal : il abrite le Fort Faidherbe, actuelle Préfecture, la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC), le Pavillon René Caillé, la Tour Télégraphique complétement en ruine et le pont qui le sépare de Grimpalé. En plus de son caractère historique et touristique, la Montagne Centrale a connu des hommes prestigieux comme Seydou Cissokho ,Directeur de l’école Champs de Courses (Dakar) mais surtout militant engagé du PAI avant d’être le premier Secrétaire Général du PIT, son jeune frère Thierno Bocar Cissokho, Instituteur, grand homme de Culture, leur neveu Abdoulaye Cissokho Inspecteur de l’Education à Goudiry, Yougoukhassé Konaté Sénateur, les Colonels Bocar Camara, Dalla Ndiaye et Djiby Kanouté, Samba Diop seul Bakélois à être Préfet à Bakel, El Hadj Mody Ndiaye, Maire de la Commune, son fils Waly Ndiaye, Inspecteur de l’Education, Mamadou dit Dangala Diallo, Sociologue, son frère Ibrahima Diallo dit Demba Kâ premier Président du Conseil Départemental, de grands hommes et de grandes dames de culture tels que Bambo Sakho, Khambo Cissokho, Bantandiang Koité...

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dr Diakoye Cisse

L’Assocation des Jeunes de Bakel en France (AJBF) adresse ses vives félicitations à son secrétaire général, Dr. Diakoye Cisse qui a soutenu avec brio ce vendredi 3 juillet 2020 sa thèse de doctorat de géographie. Une fierté pour l’ensemble de la ville de Bakel, en particulier pour la jeunesse. Longue vie, bonne santé et plein de succès dans vos projets professionnels. Bravo Docteur !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Adama Styliste

Portrait de la styliste franco-sénégalaise Adama Ndiaye, plus connue sous le nom d’Adama Paris, initiatrice de plusieurs événements dédiés à la mode africaine. Aujourd’hui, Adama Paris est installée à Dakar. Elle s’est déjà fait un nom dans le milieu de la mode et elle a d’autres cordes à son arc.

Lorsqu’elle est dans la capitale française, Adama Paris reçoit les journalistes dans son concept store ouvert en mai 2019. Elle y expose et vend sa marque de vêtements, ainsi que des produits d’autres créateurs africains.

Le concept store d’Adama Paris est dénommé Saargale, un mot en wolof qui signifie « rendre hommage ». Décontractée, en pantalon-jean rapiécé et veste militaire brodée, Adama Paris évoque l’activité qui la fait vivre aujourd’hui : « J’étais une ancienne banquière, une économiste qui a toujours aimé la création. Avec le temps, ma passion est devenue mon travail. Donc, j’ai une chance inouïe de vivre ça. »

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 139 invités et aucun membre en ligne

Portraits