BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

 

Lassdembis

DAESH ou Abou Bakr Al BAGHDADI : l'homme qui fait trembler la planète. Comment l'enfant de Falluja parvient -il à chambouler l'équilibre des forces dans le monde? Quelle est sa stratégie? Sur quelle idéologie repose-t-elle?


Né en 1971, Abou Bakr al Baghdadi a été capturé le 4 février en 2004 dans sa ville natale avant d'être libéré le 08 décembre de la même année. Selon le quotidien The Independant, le chef autoproclamé de Daesh aurait essuyé des échecs successifs qui auraient influés sa trajectoire. Élève moins brillant à l'école, il fût recalé à l’examen d’l’entrée à l'armée Irakienne à cause de sa myopie. Avant d'entreprendre le parcours de théologie islamique à l'université, Al Baghdadi rêvait de poursuivre des études de droit à l'université de Bagdad. Il fut logiquement refusé à cause de la faiblesse de ses notes. Mais, grâce à sa persévérance, il réussit à décrocher une thèse doctorale de science islamique en 1999.

 



Abou Bakr al Baghdadi n'avait rien de terroriste en lui mais il en est devenu le chef incontestable. C‘est en rendant visite à un ami hostile aux américains qu'il fut arrêté et conduit au Camp Bucca (Irak). Al Baghdadi amoureux du pouvoir et de l'influence s'est taillé une posture extraordinaire dans cette prison. Profitant de son titre de docteur en science islamique, il réconforte ses connaissances et réussit à asseoir sa légitimité de sage entouré par des chefs de guerre rodés au combat. Il acquiert un leadership naturel à la prison.

Ce statut fait de lui un homme écouté et très respecté y compris par les américains. Il était le seul habilité à régler les conflits qui opposaient les prisonniers aux gardiens du camp devenu une véritable fourmilière créée et soigneusement entretenue par les américains. Les détenus pratiquaient toutes les techniques pour concevoir et tisser les fils du futur groupe islamiste dénommé L’EI acronyme de Daesh. Parmi les plus traditionnelles on peut retenir l‘écriture sur leurs tenues vestimentaires des notes (messages, coordonnées, instructions etc.) et ceci est surtout pratiqué à leur sortie de prison. Selon les estimations, les deux tiers des cadres de Daesh seraient issus de ce fameux camp. Rachard Barret argue que c'est bien dans ce camp que la plus part des détenus ont été formés et radicalisés. En effet, dans ce camp, les terroristes chevronnés côtoyaient  les hauts gradés de l'armée de Saddam Hussein. Ils ont réussi à imaginer et nourrir une communauté collective pro-islamique et anti-américaine. L’esprit de revanche les anime. Ceci a conduit sans conteste à entrevoir les paramètres de création de l'Etat Islamique.

La Naissance de Daesh

Daesh ou 'Etat islamique est créé en octobre 2006 par le Conseil consultatif des Moudjahidines en Irak ( Alliance des Groupes Armées d'Al Quaida). Face aux vicissitudes et aux rapports de force, l'EI s'est imposé comme étant le groupe le plus puissant de la région. Cela s'illustre par la soumission de Abou Hamza Al Mouhajer, chef de la branche Al Quaida à Al Baghdadi. Et en 2007, c'était au tour de Ayman al Zaouahiri d'annoncer la dissolution de Al Quaida en Irak au profit de L'EI.

Le 09 avril 2013, l'EI adopte un autre nom : l'Etat islamique en Irak et au Levant dont le but est d’établir le califat dans les territoires contrôlés par Al Baghdadi. Ceci érigé en credo, l'organisation cherche à instaurer le califat des abbassides qui s'étend de l'Afrique du nord à l'Asie centrale.
Cependant, l'Etat islamique refuse de se contenter de l’existence simple et réactionnaire d'un groupe anti-occidental, mais entrevoit d‘observer une stratégie à long terme. Pour atteindre son but, l'organisation fait appel à la politique de l'offensive et de l'occupation. Il s'agit en effet selon Nabil Mouline (chercheur au CNRS) de mettre en marche une stratégie triptyque qui se définit par un harcèlement continuel de l'ennemi par le biais des attentats. Secundo, l'organisation vise à semer le chaos dans les pays pour attirer non seulement l'attention des autorités mais aussi pour créer et installer une véritable psychose dans la lanterne des populations. Il agit au Mali sous divers noms, au grand-Bassam en côte d’Ivroire, en Tunisie entre autres. Cette arme de guerre au service de l'EI vise non seulement à discréditer les gouvernements modernes mais aussi à se positionner comme une véritable alternative aux yeux des populations. En ce sens, l’organisation installe une véritable administration orientée vers les populations. A l’image d’un Etat moderne, elle veille à la sécurité des populations et leur accordent des prestations sociales découlant des ressources pétrolières et trafics de drogues et d’armes etc. Elle œuvre à l‘amélioration du cadre de vie des populations avec une administration forte, autoritaire et cohérente au tour des valeurs islamiques radicales.

L'affaiblissement de Al Quaida et l'érection de Al Baghdadi à la tête de L'EI

Et pourtant, dès lors que les américains ont pris conscience de l'échec de leur politique de « basification » qui s‘est traduite par l'exclusion des élites sunnites après la chute de Saadam Hussein, ils ont décidé de restituer certains pouvoirs aux chefs de tributs sunnites qui sont sortis grands perdants de la guerre d'Irak. Il faut préciser également que ces chefs de tribus constituent un véritable rempart pour Al Quaida. D'entrée de jeu, ils privilégient les relations avec les américains pour bénéficier des largesses de ces derniers mais aussi pour exercer leur pouvoirs sur les territoires occupés dans le nord de l'Irak. Pendant que Al Quaida s'affaiblit, Al Baghdadi rejoint de mouvement en mouvement les djihadistes sa sortie de prison. Il s'était déjà familiarisé avec ces mouvements  en les côtoyant durant son séjour en prison. Mais il convient tout de même de rappeler que malgré ces caresses, Al Baghdadi n'était encore qu'un simple disciple-penseur au sein de ces mouvements. Avant d'en devenir le cerveau, il aura besoin d'un coup de pouce des américains pour se nicher à la cime de l'EI.

Il faut être un véritable américain pour être d’une naïveté cruelle et galopante. Les américains pensaient pourtant avoir décapité Al Quaida en assassinant en 2006, Zarkaoui l'enfant terrible de Ben Laden. Ils portent un autre coup dur voire même fatal, quatre ans plus tard, à l'organisation de Ben Laden. Ils arrêtent, par le biais des forces Irakiennes, Mounaf Abdoul Rahim Al-RAwi. L'arrestation de ce dernier a même permis aux services secrets américains et Irakiens de poursuivre les successeurs de Zarkaoui. Ils étudient minutieusement les traces de Mounaf pour aller débusquer les acolytes de Zarkaoui. Mais lorsque les forces spéciales lançaient un assaut militaire, les deux hommes clés, Abou Omar et son adjoints se font exploser les ceintures piégés. Comme si le groupe EI qui peinait à s’imposer dans la sérail n’attendait que la disparition de ces dits leaders. A la suite de ces événements, Al Baghdadi, ayant conforté sa position dans les mouvements de djihadistes, s'impose et hérite du titre de chef naturel de l'EI. Bien que certains djihadistes aient contesté ce titre, ils lui prêtèrent quand bien même main forte pour combattre l'ennemi commun : l'Occident.

Mais à en croire l’adage, il ne suffit pas de s'autoproclamer chef pour l'être, il faut le prouver. Et Al Baghdadi le fait avec la manière. Pour marquer son investiture, Al Baghdadi orchestre pas moins de 60 attentats et attaques de manière simultanée en 24 heures. Le bilan est lourd: 110 morts enregistrés. Sans tarder il lance une nouvelle offensive dans les jours qui suivent en attaquant la cathédrale de Bagdad faisant une cinquantaine de morts. Même les ponts les mieux surveillés par l'armée n'ont pas été épargnés. Le monde découvre enfin un nouvel homme fort qui n'a plus rien à démontrer à ses pairs. Au contraire, il ne cesse de conforter sa place de leader incontesté de l'organisation djihadiste. Contrairement aux chefs des autres organisations terroristes qui sont animées par le titre de chef de guerre, Al Baghdadi adoube le sien en déclinant une orientation politique dont le projet vise à créer un Etat islamique détenteur d'une autorité qui s'exerce sur un territoire donné en l’occurrence, les territoires occupés et peuplés par les musulmans.

Source : le Point, le Monde.

source: N.Y Times.

Auteur : Lassana Ba dit Demba ( Lass dembis )

Commentaires   

0 #1 lecteur 06-04-2016 17:37
Belle analyse de la situation.
Mais g un homme fort armé et formé à la manipulation des masses par l'OTAN.
Ses disciples se cachent aussi chez nous. il faut les dénoncer.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

22 octobre 2017
 FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Lundi 16 Octobre 2017 Du dimanche 15 à partir de 20 heures jusqu’au lundi 16 à 3 heures, il a...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

17 octobre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 09 au Dimanche 15 Octobre 2017Lundi 09 Octobre 2017Rentrée des classes : l’Inspecteur de l’Education et de la...

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL OFFRE DU MATÉRIEL AUX ÉCOLES ET STRUCTURES...

15 octobre 2017
LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL OFFRE DU MATÉRIEL AUX ÉCOLES ET STRUCTURES DE SANTÉ

M Ibrahima Diallo dit Demba Ka président du conseil départemental a présidé une journée de remise d'un lot de matériels...

BAKEL : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE

12 octobre 2017
BAKEL : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME RURALE

Les femmes, toutes les femmes du monde ont la journée du 8 Mars qui leur est dédiée. Parmi ces braves...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

11 octobre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 02 au Dimanche 08 Octobre 2017 Lundi 02 Octobre 2017 A l’école Ibrahima Malal Diaman Bathily (IMDB) de...

RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER...

9 octobre 2017
RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER D’ ÉLABORATION DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION

    Madame Hajiratou BA, maire de la commune de Gouraye et vice présidente du Réseau des maires du bassin...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 186 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.