BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Chers lecteurs de bakelinfo.com, soyez la bienvenue sur le deuxième volet de notre Zoom Sur consacré cette semaine aux envois d'argent au Pays ( Fax ). Beaucoup d’entre vous ont entendu ce mot de la part de nos parents Soninkés travaillant en France en Europe ou partout dans le monde. Rassurez vous ils ne sont pas entré dans une quelconque révolution numérique le téléphone reste toujours roi pour avoir les nouvelles du pays. Le Fax est tout simplement le terme que nous utilisons pour nommer les transferts d’argent pour les plus modernes d’entre nous. Le fax correspond tout simplement à la version locale du Western Union ou du Money Transfer. La question qui me vient naturellement à l’esprit est la suivante :Les émigrés face à la crise ?

A l’heure ou le monde est frappé de plein fouet par une crise économique et financière sans précédent et en ayant dans un coin de l’esprit que les transferts d’argent se font pour la plupart des pays du Nord vers le sud, alors il est légitime de savoir qu’en est t-il aujourd’hui de notre Fax en milieu Soninké ? Pour situer le contexte je dirai que les Fax constituent le cordon ombilical de nos sociétés, en elles seules elles assurent la vie dans le sens que les migrants envoient des millions d’euros chaque année pour l’alimentation mais aussi des projets de construction et d’autres projets plus diverses. Donc vous voyez bien que cet argent envoyé par les migrants constituent pour nous des plans de relance en ce sens qu’elles créent des emplois et permettent à toute une population de vivre tout simplement.

En prenant l’exemple d’un pays comme le Sénégal, d'après les études de l'agence nationale de la statistique et de la démographie, on estime à près de 500 milliards de Francs Cfa le montant des fonds rapatriés par les migrants en 2007. C'est presque un milliard de dollars. Cela représente trois fois plus que le montant consacré aux importations de riz. Il s'agit de ressources qui ont le propre d'aller directement vers les destinataires: l'argent envoyé par le travailleur migrant arrive directement dans sa famille, dans le panier de la ménagère et est utilisé pour améliorer les conditions de vie. Donc vous voyez chers lecteurs que l’enjeu est énorme pour des économies aussi fragiles comme  les nôtres et le département de Bakel ne déroge pas à cette situation et il en est même un des départements les plus dynamiques dans la matière avec d’autres départements comme Touba et Louga même si notre Fax à nous  requiert du secteur informel et échappe de peu aux études statistiques. Or aujourd’hui la tendance de ces flux financiers est à la stagnation pour ne pas dire à la baisse, oui les effets de la crise se font sentir notamment par un espacement de la fréquence des envoies. Aujourd’hui tout le monde retient son souffle du Boundou au Gajaaga car il faut dire que si cette crise persiste dans les pays où les migrants sont établis en majorité (Europe, Etats-Unis), va se traduire par une paupérisation des ménages parce qu'il y aura certainement du chômage technique, et de la destruction d’emplois dans les couches les plus populaires de la ces sociétés, couches dans lesquelles les immigrés sont les plus représentatifs. Cette crise aura  un impact réel: nous allons voir des ménages qui vont se précariser davantage.

Chers lecteurs notre Fax même s’il a connu un succès époustouflant  cette dernière décennie traverse aujourd’hui une tempête dont aucun économiste aussi avisé soit-il ne pourra prédire la fin. C’est la fin de ce nouveau Zoom Sur consacré au flux financier et comme il est de coutume sur cette rubrique nous vous invitons à réagir à l’article a nous donnant toutes vos suggestions et vos idées en la matière. Rendez-vous alors sur le forum de Bakelinfo.com et à la semaine prochaine pour un nouveau numéro de Zoom Sur.

Balla Sylla pour www.bakelinfo.com

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 153 invités et aucun membre en ligne