BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 La capitale orientale a été secouée hier, jeudi 24 novembre 2011, dans l'après-midi par la manifestation des jeunes du mouvement « Tamba va mal » qui dénonçaient leur ras bol contre l’oubli de leur localité. La manifestation a été réprimée par les forces de sécurité pour trouble à l’ordre public. L’un des manifestants a défié le commissaire de police avant de l’insulter. Son arrestation a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les jeunes ont été dispersés a coups de grenades lacrymogènes avant de passer à la négociation pour la libération de leur camarade.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Diawara, commune d'environ vingt mille âmes galope. Nid de conflits internes et serpent de mer de la presse départementale ces derniers temps, la ville de Diawara est loin d'être une localité moribonde. Au contraire, elle vit et revêt des couleurs.  Elle s'urbanise et pointe les signaux d'un développement local viable. Depuis quelques années, grâce au concours de ses braves émigrés, la ville de Diawara se démarque des autres communes du département de Bakel.

En effet, chercher une réalisation de l'état du Sénégal dans cette commune rurale serait peine perdue. Et cela même après avoir donné ses suffrages aux différents partis au pouvoir depuis les indépendances. Tel un voyageur largué dans le désert du Kalahari, Diawara devait survivre par ses propres moyens. La ville de Diawara s'est débrouillée toute seule. Et c'est peu de le dire. Il y a quelques années, tout était à refaire. Le décor n'était guère enviable. Diawara était un gros village qui peinait à tirer son épingle du jeu malgré les efforts de ses ressources humaines, mobilisées autour de l'association COREDIA (Comité de Rénovation de Diawara).

L'aube des années 2000 coïncida avec le renouveau de cette ville. Diawara commençait petit à petit à noyer les démons de la promiscuité. Le COREDIA, cheville ouvrière de cet nouvel essor prit à bras le corps les problèmes de cette localité. Le COREDIA est une association, loi 1901, créée en 1969 par les ressortissants de la commune de Diawara en France. Son but est d'atténuer les maux de Diawara et de promouvoir des projets viables pour la béatitude sociale. Il s'est attelé à cette tâche et a réussi des belles réalisations ces dernières années.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

"Ne détruisez pas, construisez. Ne critiquez pas, organisez" disait un célèbre américain. Nous, âmes du département de Bakel, sommes - nous devenus simplement des adeptes de "l'esprit de critique " ?
Sans doute, il est plus aisé de critiquer que de construire. Bakel, terre aux grands esprits mais abandonné par ces têtes pensantes. Dans chaque contrée du département de Bakel, il existe une intelligentsia locale ou dans la diaspora. Happé par un destin national ou international, le Bakélois brille souvent par sa réussite loin de sa terre natale.
Inutile de revenir sur notre ratage de la locomotive du progrès. Mais, avec le recul, nous sommes plus  " criticologues " que constructeurs.

Certes, la critique est plus que légitime, elle est nécessaire, on peut être d'accord ou pas, mais l'espace critique est absolument indispensable". La critique en tant que telle est indispensable dans une société. Mais, sa finalité soit être productive. Lemaître disait " La seule critique définitive est la création".

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 "Les hypocrites, comme les abeilles, ont le miel à la bouche et l'aiguillon caché." disait Jacques Dellile. Depuis plusieurs mois, des informations circulent quant à la corruption qui prévaut dans le département de Bakel. C'est un secret de polichinelle. Depuis 1960, date de la promulgation du décret N°60-074/SG du 17 Février 1960, Bakel rime avec abus, duperie et corruption. Des plaies qui ont résistées au temps et à plusieurs générations sans pour autant être pansées. Administrativement, politiquement, le citoyen Bakélois a toujours été aux antipodes des décisions le concernant. Plus d'une quarantaine d'années de soumission et de condition " béni-oui-oui " L'Etat nous a envoyé toute sorte de fonctionnaires.  Nos hommes politiques nous ont bringuebalés dans tous les sens. Qui est la cause de toute cette corruption ? Au delà de ce passé au parfum amer et plein de frustrations, il devient intéressant de dresser le profil de " l'homo bakelensis " qui concourut à notre perte , celui là même qui fût de connivence avec les fonctionnaires véreux, les politiciens trompeurs... Ce même " Homo Bakelensis " qui prôna le primat de son " gésier " sur l'intérêt collectif. Ce personnage éhonté , cynique et impudent qui se réclamait des nôtres alors qu'il allait remplir sa bédaine dans les chaumières de ces mêmes fonctionnaires véreux et hommes politiques trompeurs qui concourraient à notre perte. Cet énergumène qui épiait les populations sans scrupule et qui s'en donnait à cœur joie dans ses confidences à ses "maîtres". Malheureusement, chaque politicien avait son atrium de  "Doungourous". Chaque fonctionnaire de l'Etat avait sa cour de rapaces dans le département de  Bakel. Le système était si bien huilé que les populations ne voyaient rien venir.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

"Plus l'espérance est grande, plus la déception sera violente", disait un penseur américain. Si la politique a rendu des villes vivables et enviables, elle a fait de Bakel une ville agonisante, voire morte, tant l'état actuel du département est catastrophique. En 50 ans d'indépendance du Sénégal, les seules retombées politiques tournent autour du bitumage des tronçons des routes nationales et des diverses réalisations hydrauliques, fruits de la coopération Sénégalo-asiatique. Que serions nous devenus, si cette générosité nipponne et taïwanaise n'était pas tombée sur nous comme une pluie divine ?  On a connu depuis belle lurette les affres de la SENELEC, de la SONEES (devenue aujourd'hui SDE), de la politique politicienne, de la carte d'électeur contre un billet de 10.000 FCFA ... Pendant que le "Sénégal" bénéficiait de réalisations concrètes et bénéfiques, nos politiciens, eux, venaient miroiter du Franc CFA, des sacs de riz et d'autres cadeaux aussi futiles les uns que les autres. Personne ne me condamnera si je clame haut et fort mon dégoût envers nos hommes politiques. D'Abdou N'diaye à Aminata Diallo sans oublier « Sora Diatta » en la personne de Cheikh Adoul khadre Cissokho et le professeur Abdoulaye Bathily, rien de concret n'a vu le jour dans le département de Bakel. Qu'en est t-il de l’apport de nos soit disant cadres ? Ceux même qui devaient nous extirper des griffes de ces hommes politiques véreux. " Nada ! Touss ! Xari baane ! ". Etant minot, j’ai dansé, rigolé et couru des heures derrière les voitures des politiciens, mais grande est toujours ma tristesse à chaque fois que les souvenirs ressurgissent. En faisant un clin œil au socialiste Arnaud Montebourg, je dirai : " Bakel n'a qu'un seul défaut, c'est son compagnon politique ".

Ce compagnon politique qui s'est toujours distingué par ses ambitions personnelles et par son incompétence. Quiconque connaît le cursus du fils du grand vétérinaire Feu Vieux Bambo Cissokho sait qu'il aurait pu vivre paisiblement de son métier d'ingénieur agronome. Cheikh avait de la matière. Un ingénieur agronome, malgré les conjonctures moroses du Sénégal, aurait gagné très bien sa vie. Ce qui devait être notre plus grand succès s'est révélé être notre plus grand flop. Si l'on faisait un sondage pour élire " le plus mauvais politicien Bakélois de tous les temps ", Cheikh Abdoul Khadre Cissokho aurait gagné sans aucune contestation. Il aurait gagné le  "bidon d'or"  de la politique. Les jeunes générations se demandent encore " Comment un homme si puissant qui a détenu pendant une trentaine d’années le pouvoir au Sénégal (Président de l'assemblée Nationale, Ministre) est complètement passé à coté de la plaque ? ".

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

19 juillet 2018
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

Du Lundi 09 au Dimanche 15 Juillet 2018Lundi 09 Juillet 2018Les pluies se succèdent plus ou moins fortes, transformant les...

Bulletin Hydrologique du bassin du fleuve Sénégal

19 juillet 2018
Bulletin Hydrologique du bassin du fleuve Sénégal

                                     REPUBLIQUE DU SENEGAL        MINISTERE DE  L’HYDRAULIQUE ET DE L’ASSAINISSEMENT                                                   ...

FORUM CIVIL BAKEL : ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITES DES...

15 juillet 2018
FORUM CIVIL BAKEL : ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITES DES ACTEURS LOCAUX SUR LA GESTION FONCIÈRE ET MISE EN PLACE DE CADRES DE CONCERTATION

    Monsieur Cheikh Mbacké Thiam, le tout nouveau adjoint au Préfet de Bakel, a présidé ce matin, au CDEPS...

Bulletin Hydrologique du bassin du fleuve Sénégal

15 juillet 2018
Bulletin Hydrologique du bassin du fleuve Sénégal

                            REPUBLIQUE DU SENEGAL        MINISTERE DE  L’HYDRAULIQUE ET DE L’ASSAINISSEMENT                                                    DIRECTION DE LA GESTION ET DE...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

11 juillet 2018
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

   Du Lundi 02 au Dimanche 08 Juillet 2018Lundi 02 Juillet 2018Démarrage des compositions dans les écoles élémentaires du département....

HIVERNAGE : LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE À L’ŒUVRE

7 juillet 2018
HIVERNAGE : LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE À L’ŒUVRE

Le Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP)), comprenant le Préfet du département de Bakel, monsieur Mamadou Mbaye et les services touchant...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (107 videos)
Loading...
Micro-Trottoir
Micro - Trottoir
Mosquée
Film Tradition

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 210 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.