BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Il n'y a pas de petites économies." dit –on !

Les Soninkes vivent pour l’argent. Où qu’ils soient, ils pensent à la fortune. L’argent est aujourd’hui la clé du monde. A la question, quelle est la vraie richesse du monde, plusieurs répondront la santé… Mais pourtant quand ils se lamentent sur leur pauvreté, ils oublient la grande richesse du monde et ne pensent qu’au «  Xalissi » (argent). Depuis belle lurette, les Soninkes ont compris que la fortune se trouvait hors de leurs terroirs. Plusieurs de nos parents ont choisi de partir à l’aventure d’abord en Afrique centrale et plus tard dans les pays occidentaux. Aujourd’hui, les Soninkes sont visibles partout sur la surface de la terre. Là, ou il y a l’or, le diamant, il est probable de croiser un Soninké. Ils ont «  Konko » (vider ) l’or du Congo, ramasser le diamant de l’Angola, récolter les euros de l’Europe et dompter les dollars des USA. Le Soninké sans argent est comparable à un Marabout sans chapelet. Les fils du département de Bakel ne dérogent pas à cette règle. Ils sont nuit et jour à la recherche de ce sésame. Aujourd’hui, nos familles vivent à la sueur de nos fronts… Bakel ne compte pas sur l’Etat mais sur ces fils dispersés dans le monde comme des rebelles dans un maquis, toujours prêts à mourir pour la cause familiale. Mais il est légitime de se demander où les Soninkes de Bakel déposent leur argent. Si l’on sait que la France a un système économique où la banque joue un rôle important, notre département est aux antipodes de ce système. En France, les immigrés déposent leur argent dans les banques… Que ce soit pour recevoir leurs salaires ou mettre leurs économies. Mais tout le monde sait que l’argent de l’immigré doit franchir les frontières. Les Bakélois doivent sans aucun doute rapatrier une partie de  cet argent au pays pour les besoins de la famille mais aussi pour leurs projets. Ils utilisent alors le « Fax »… Le « Fax » n’est rien d’autre qu’un «  Western Union »  à l’africaine.

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le département de Bakel est limité à L’Est par la ville de Gouraye (région de Sélibaby  en Mauritanie), au Nord par  la région de Kayes  (Mali)… Bakel s’ouvre ainsi sur deux pays majeurs de l’Afrique de L’Ouest. Sa position géographique lui donne une dimension multiculturelle. Un véritable carrefour économique à cheval entre trois pays. Bakel témoigne également d’une intégration réussie  entre Maliens, Mauritaniens et Sénégalais en plus d’autres nationalités africaines. Peuplée majoritairement de Soninkés, de Peuls, on y trouve également d'autres ethnies Malinkés comme les Bambara et les Diaxankés. Le département de Bakel, même amputée aujourd'hui de l’ancien arrondissement de  Goudiry, rattaché à la région de Kédougou, est considéré comme le plus grand département du Sénégal. Les habitants de Bakel vivent principalement de l'agriculture, de  pêche, de commerce et des revenus de l'émigration. Le département présente un fort pourcentage d'émigrés... L'ethnie Soninké est la plus touchée. Les peuls sédentaires emboîtent très souvent le pas aux Soninkés tandis que les nomades restent et s'adonnent à l'élevage. Dans plusieurs villages du département, les hommes valides deviennent invisibles.  Les rares hommes que l'on trouve sur place sont soit Maliens ou Wolofs respectivement manœuvres , commerçants ou fonctionnaires.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Chers lecteurs comme vous le savez  l’immobilier n’est pas une mince affaire  chez les Soninkés. Il est synonyme d’espoirs et de frustrations. Pour un Soninké l’immobilier est le placement le plus sur et le plus durable et ma foie il a bien raison de le penser d’autant plus que c’est un investissement à la fois lucratif et utile. Combien sont-ils à travailler dur tous les jours pour arriver à ce but ultime qui est de construire une maison ? Cela est d’autant plus vrai pour ceux qui sont au pays que ceux qui ont émigré. Laisser un patrimoine à ses enfants est la mission que se fixent nos parents soninkés. Pour les immigrés c’est une garantie incommensurable. Envoyer de l’argent est une obligation mensuelle mais la réalisation de projets immobiliers constitue la principale préoccupation. Acheter un terrain ou construire une maison signifie que l’on a atteint un certain niveau social. Faire vivre la famille d’accord mais bâtir une maison fait entrer dans l’histoire car on aura légué une richesse aux générations futures.

Oui je pourrais dire que les Soninkés ont une fibre de bâtisseurs comme les romains l’ont été dans le temps. Qu’ils soient de France, en USA ou au Congo, ils travaillent dur et économisent au détriment de leur qualité de vie pour bâtir leurs villages. Mieux ils envahissent Dakar et ses quartiers populaires pour mettre sur pied leurs projets immobiliers.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 Chers bakelinfonautes en écrivant cet article, il m’a fallu remonter à mes très lointains souvenirs de jeunesse pour me rendre compte que le département de Bakel dispose d’un formidable atout pour le tourisme. Il n’en demeure pas moins que les touristes se font rares dans notre localité .Que l’on soit clair, je ne prône pas un tourisme de masse à la Saly Portudal ou à la Mbouroise avec tous ces corollaires à savoir la débauche, le sexe et l’alcool qui sont contraires à nos valeurs. Je prône un tourisme responsable. Certains pourront l’appeler un écotourisme qui entre dans un cadre de développement durable et de responsabilité citoyenne. Il s’agit d’accueillir des gens désireux de connaitre notre culture et nos modes de vie sans oublier notre histoire. Cela nous permet aussi de s’ouvrir d’avantage au monde mais il ne faut pas le nier que c’est aussi un moyen de créer de l’activité dans cette localité exsangue de toute activité économique. Après avoir posé notre vision de ce tourisme à la fois nécessaire et souhaitable pour le département, il nous incombe à l’instant de faire l’état des lieux des structures d’accueil. Il  faut reconnaitre que le département est sinistré en hôtels et en gîte.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 8 Mars 1977 : date importante à laquelle l’ONU officialisa la célébration des droits de la femme.  Ce mouvement annuel prit ses origines aux travers de multiples manifestations au début du 20ème siècle, principalement en Europe et aux États-Unis pour réclamer des meilleures conditions de travail et le droit de vote pour les femmes. C’est l'occasion de marquer l’arrêt et de faire le point sur la situation des femmes et plus particulièrement, des femmes soninkés. C’est réjouissant de voir un État Africain tel le Sénégal, siéger diverses organisations féminines de développement local et des associations de promotion des droits de la femme comme le COSEF (Conseil Sénégalais des femmes) ou encore le SEDAF (Centre Départemental d’Assistance et de Formation pour la Femme). A cet effet, plusieurs manifestations aussi bien officielles qu'officieuses sont célébrées en l’honneur de ce jour. Pour autant, il reste encore du chemin à faire. Si ces revendications marquent leur impact sur la société avec le temps, il demeure des inégalités selon les différences ethniques et culturelles.

Le Directeur général de l'agence sénégalaise de l'électrification rurale (ASER)...

21 avril 2018
Le Directeur général de l'agence sénégalaise de l'électrification rurale (ASER) dresse le bilan de son institution.

L’électrification rurale constitue le défi majeur pour résorber les inégalités entre les milieux rural et urbain en vue de l’atteinte...

SUBVENTIONS: L' UCEEB APPORTE SA RÉPONSE ET ÉLEVE LE DÉBAT

21 avril 2018
SUBVENTIONS: L' UCEEB APPORTE SA RÉPONSE ET ÉLEVE LE DÉBAT

La subvention octroyée depuis quelques années par la mairie de Bakel a une histoire et quiconque parle d’histoire parle d’hommes...

LES ONG GRDR ET ACTION AID SONT EN MISSION À...

20 avril 2018
LES ONG GRDR ET ACTION AID SONT EN MISSION À BAKEL

       La Directrice Nationale de l’ONG ACTION AID/Sénégal, madame  IFE0MA en compagnie de madame Khardiata Ndoye, Responsable Nationale du parrainage...

RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER...

17 avril 2018
RÉSEAU DES MAIRES DU BASSIN DU FLEUVE SÉNÉGAL : ATELIER DE LANCEMENT DU SCHÉMA D’AMÉNAGEMENT TRANSFRONTALIER INTÉGRÉ DU BFS ( Audio)

L’Union des Associations d’Elus Locaux ( UAEL) et le  Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’UEMOA ont co-organisé la cérémonie...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

16 avril 2018
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE À BAKEL

Du  Lundi 09 au Dimanche 15 Avril 2018Lundi 09 Avril 2018Reprise des cours (normalement) dans les écoles du Sénégal. Bakel...

FOIRE DÉPARTEMENTALE DU RÉSEAU DES FEMMES AGRICULTRICES DU NORD SECTION...

16 avril 2018
FOIRE DÉPARTEMENTALE DU RÉSEAU DES FEMMES AGRICULTRICES DU NORD SECTION DE BAKEL

 La foire du Réseau des femmes agricultrices du département de Bakel a démarré ce matin sous le théme « Le...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
Micro-Trottoir
Micro - Trottoir
Film Tradition
Mosquée

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 153 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.