BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

   fleuveSN
Depuis plus de dix jours, aucune goutte d’eau n’est tombée sur le sol du Gadiaga. Les trois dernières pluies sont vite oubliées. Le tapis herbacé de la semaine passée  commence à s’étioler sous l’effet des rayons du soleil. La nature semble triste. Chaque jour qui passe complique la vie des hommes et des animaux. La chaleur se réinstalle et rappelle les durs moments de la saison sèche.
La SENELEC et la SDE, dans ces périodes difficiles, au lieu d’amoindrir les douleurs des populations, les augmentent au contraire avec des coupures intempestives d’électricité et des ruptures régulières d’approvisionnement en eau. Bakel, Saré Demba n’a ni eau ni électricité : cela dure depuis quatre jours, des jours de calvaire pour les populations sans eau et vivant dans l’obscurité avec tout ce que cela implique comme maladies liées à l’eau impropre à la consommation, aux malades dans les hôpitaux qui manquent d’énergie pour les opérations, sans parler des produits réfrigérés qui sont jetés à la poubelle sans aucune contrepartie des Sociétés responsables.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

ApresCAN2019

La brousse a commencé à revêtir sa belle robe verte. Le long des chemins, le paysage présente une photo admirable aux passants. En ce moment de l’année, avec le beau tapis herbacé et les plans d’eau qui viennent de temps en temps agrémenter le regard des voyageurs, ce panorama donne envie de quitter le véhicule dans lequel on se trouve pour s’étaler sur l’herbe, humer le bon air surtout matinal de la nature et admirer les animaux qui s’abreuvent en toute quiétude, loin du bruit de la ville.

Les souvenirs tenaces de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) persistent. Ils reviennent, qu’on le veuille ou non, à travers les discussions, dans les rues par les drapeaux et banderoles qui flottent encore au vent puis avec les enfants qui arborent toujours les maillots des Lions de la Téranga.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

  photo migrant
L’hivernage commence à s’installer peu à peu dans le département. Il  nettoie petit à petit les traces de la longue période de sécheresse. Un beau tapis herbacé couvre dans plusieurs endroits le sol. La nature présente un visage plus rayonnant. Les arbres, longtemps restés nus, sans feuilles, sourient maintenant aux passagers qui ne craignent plus la poussière rouge de nos routes cahoteuses.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

      Verite Mociredin
Mocirédin se rappelle encore, avec beaucoup de nostalgie, comme si c’était hier, Hamady Modio « Gonga ma », le vieux et vénéré Peulh de son quartier Guidinkhama.
Consulté à l’époque par tous, le vieux sage était adulé, respecté par les hommes, les femmes et les enfants de toute la contrée.
Il ne passait jamais inaperçu : son imposante taille, sa grande silhouette, sa barbe blanche, sa démarche mesurée et recherchée, sa canne qu’il posait minutieusement sur le sol en guise de soutien, son sourire  aimable et les sages conseils qu’il ne cessait d’offrir aux gens, faisaient de lui un homme tellement utile pour la communauté qu’à tout moment sa compagnie était sollicitée.

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 77 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.