BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Papa Bouba Diop

Actuellement, dans la majeure partie du département de Bakel, dès que tombe le soir, surtout en zone rurale, les rues se vident car une douce fraîcheur couvre les villes et les villages. Jusqu’à l’aube et parfois même au-delà, un léger brouillard empêche le soleil de se montrer tout en protégeant les hommes contre ses rayons ardents.

La toilette, chez certains frileux, se résume à laver les membres inférieurs et supérieurs, la figure, puis se couvrir le corps de crème afin de briller aux yeux des autres. Parfois, l’arrivée du froid se prépare dans les maisons : une quantité énorme de bois mort est longtemps stockée en prévision de cette période. Ce bois sert à chauffer de l’eau pour le bain de la famille mais aussi pour permettre à tout le monde de se réchauffer avant d’aller à l’école, au marché, à la mosquée ou ailleurs.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

troupeau moutons

Que le soleil darde ses rayons ou que la lune et les étoiles se cachent, noircissant la nuit, les hommes, eux, ne se soucient plus de cette pandémie de la COVID-19 qui atteindra dans quelques jours, dix mois de calvaire. Malgré la souffrance que l’on essaie coûte que coûte de refouler, d’oublier, la misère, elle, rampe plus vite que les reptiles, il est vrai ; elle se déplace à son rythme, plus dangereusement que les rampants.

Le pays est sournoisement enveloppé dans un mensonge qui ne dit pas son nom ! Avec la nouvelle rentrée des classes, après presque huit mois de vacances pour les élèves des classes intermédiaires, la vie scolaire reprend follement, dans une inconscience hallucinante : les apprenants sont assis par trois, sans masque, les mesures-barrières rangées dans les casiers, sans lave-mains, sans gels hydro alcooliques, sans thermo flashs. La pandémie, s’est-elle subitement transformée en maladie ordinaire ? Pourquoi ailleurs, plus précisément en Europe se reconfine-t-on ? Les Noirs sont-ils plus résistants que les Blancs face au virus ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Drapeau SN

Le climat change : le froid tant attendu par certains mais beaucoup craint par d’autres, s’installe peu à peu dans le département de Bakel, chassant au loin la chaleur. A travers les tenues, l’on reconnaît les frileux, ceux qui craignent les effets du froid. Les courageux sortent toujours en bras de chemise, qu’il pleuve ou qu’il vente.

Après la prière de l’aube, Mocirédin est retourné à la maison continuer un instant à égrener son chapelet avant de se blottir sous des draps chauds pendant que Diambéré Khoumba son épouse s’affaire dans la cuisine pour préparer la bouillie de maïs : leurs enfants, Mma Tokhora et Taata, ne doivent pas être en retard car les cours ont normalement débuté dans les écoles.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Emeutes USA

Mon grand-père, avant sa mort, se demandait ce qui poussait vraiment les hommes (politiques) vers le pouvoir ! Comment veut-on être à la tête d’un pays, avec tout ce que cela comporte de danger, d’insécurité, malgré le service d’ordre, la garde rapprochée pour se protéger ?

Qu’est-ce qui se cache derrière cette volonté de paraître, cette envie de placer ses intérêts au-dessus de ceux des populations, ce désir de changer le monde en sa seule faveur ?

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ibrahima Sall Depute Maire Bakel

 

 

Ce 1er novembre 2020 marquera d’une pierre blanche l’histoire politique de notre cher pays, le Sénégal.

 

En effet, la célébration de la Toussaint par la communauté chrétienne a coïncidé avec la mise en place, par le Président Macky Sall, seul dépositaire de la confiance du peuple après l’élection présidentielle du 26 février 2019, d’un gouvernement d’ouverture nationale.

 

C’est l’aboutissement d’un long processus qui avait commencé par l’appel que le Président avait lancé à la classe politique le 05 mars 2019 et réitéré le 02 avril 2019, lors de la cérémonie de sa prestation de serment. Réélu avec 58,26 % des suffrages pour un mandat de cinq (05), il avait ‘’tendu la main à toutes et à tous’’ en vue de l’instauration d’un ‘’dialogue ouvert et constructif’’.

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 463 invités et aucun membre en ligne