BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

FORCE DE LORDRE

L’inquiétude gagne de jour en jour les populations rurales comme urbaines avec le retard angoissant des pluies durant cet hivernage. De son Bakel natal, Mocirédin s’impatiente autant que la plupart des sénégalais. Il voudrait de l’eau, de l’eau, encore de l’eau pour faire une bonne moisson en Octobre ou Novembre. Son grenier, il le voudrait rempli jusqu’au bord du toit.

Voir sa douce Diambéré Khoumba aller et venir, des calebasses pleines à chaque fois, d’épis de mil ou de mais, sa démarche majestueuse, avec grâce et coquetterie, lui rappelle des souvenirs de sa jeunesse.

<<-L’insécurité s’installe dans notre pays. D’ailleurs depuis assez longtemps déjà, des années en arrière, les prémices étaient là, rampantes certes, mais présentes pour apeurer les pauvres populations qui comptent bien sûr sur le bon DIEU. En plus de leur foi en DIEU, dans notre pays, ce sont les Forces de l’Ordre (Gendarmerie, Police, Armée……) qui assurent en rassurant les hommes et les femmes du Sénégal. Diambéré Khoumba, mon esprit n’est plus tranquille !

Chaque jour qui passe m’angoisse : si aujourd’hui, nous vivons dans un tel monde avec ses violences, ses animosités, ses cruautés pourquoi ne pas avoir des craintes ?

-Mocirédin, ne te plains pas, intervient Diambéré Khoumba. Partout ce sont les mêmes situations qui sont vécues dans le monde. L’honnêteté, la droiture, la justice, la loyauté ne conduisent plus vers une vie digne, une existence honorable ! Nous sommes désormais dans l’ère de la malhonnêteté, du mensonge, de la férocité, de la recherche effrénée du bien (même s’il est mal acquis).

-Passer toute sa vie à faire des constats, cela doit cesser ! Il faut que la deuxième phase suive : prendre des décisions. La troisième consistera à mettre en pratique les décisions prises. Diambéré Khoumba, notre pays le Sénégal est coincé entre la Mauritanie, le Mali, la République de Guinée, la Guinée Bissau et l’Océan Atlantique. La Gambie, « petit pays », véritable enclave, est comme notre quinzième région. Avec cette position géographique « enviable ??? », une ceinture sécuritaire est nécessaire pour ne pas dire obligatoire. A l’intérieur du pays, la sécurité, bien qu’elle ne soit pas négligée mérite aussi beaucoup d’attention. La mission des Forces de l’Ordre, n’est-elle pas de nous protéger (nous et nos biens) ? Pour cela, une certaine harmonie doit exister entre les protecteurs et les protégés, c’est-à-dire les Gendarmes, les Agents de Police, les Militaires, les Agents de Douanes et les populations. Si les premiers cités, grâce à leur formation, doivent être au service des dernières nommées, il n’en demeure pas moins que les populations à leur tour sont tenues d’avoir un certain comportement.

-Mocirédin, à cause du développement très rapide des Médias qui a entraîné le mimétisme, le suivisme, l’imitation, l’envie d’ «arriver» sans effort, le manque d’éducation est à la base de la situation désastreuse à ne pas copier de notre pays. Les vols, les violences, le grand banditisme, les assassinats, les accidents sous toutes leurs formes, l’absentéisme dans les lieux de travail, la corruption à tous les niveaux, la chute spectaculaire du niveau de nos élèves et étudiants, le manque de matériels dans les structures de santé, le non-engagement de nos sportifs et surtout l’écart énorme entre le train de vie de nos « Politiciens » qui sont Président, Ministres, Députés, Chefs d’Agences, PCA, Directeurs de ceci ou de cela et les pauvres populations…creusent le fossé (gouffre) insondable de la problématique de la sécurité de notre pays.

-Diambéré Khoumba, mon épouse, la sécurité des populations commence par la confiance que ces dernières ont vis-à-vis des Forces de l’Ordre. Dormir sur ses deux oreilles signifie-t-il être en sécurité ? Si tel est le cas, les personnes doivent sourire et montrer toutes leurs dents.

Malheureusement, les populations ne dorment que d’un œil. Les agressions des malfaiteurs qui traversent vite les frontières poreuses, les vols, parfois même en plein jour dans des banques et autres bureaux de poste, les rackets de ceux qui sont chargés de nous protéger le long des routes, lors des voyages, les sommes importantes prélevées auprès des chauffeurs qui vont directement dans les poches des Agents et non dans les caisses de l’Etat, des quantités de drogue saisies mais disparues aussitôt après leur présentation officielle, des détournements de deniers publics jamais punis, des « Hauts-d ’en-haut » avides de trésors, détenteurs de coffre-fort méticuleusement cachés sous leurs lits, objets de vols fréquents…

-Mon mari, tes analyses me surprennent beaucoup et je me demande ce que tu serais devenu si tu avais fréquenté l’école française comme ton ami Ndirissa Sidy? Les mentalités, du côté des Forces de l’Ordre comme de celui des Populations doivent changer. Toutes les deux (Forces de l’Ordre et Populations) sont arrivées au carrefour. Le panneau « STOP » intime l’ordre de marquer l’arrêt. C’est le moment de se dévisager, de s’interroger mutuellement, de se poser toutes les questions possibles sans aucune honte, sans pudeur, ensemble trouver des solutions et repartir sur de nouvelles bases viables et fiables pour tous. Notre entente marquera la fin des hostilités, donc le début de la paix dans notre société, gage d’une vie sans problème, calme.

-Le bon sens, dit-on, est la chose la mieux partagée ! Avec la prolifération des réseaux sociaux, nous devons tous faire attention (Forces de l’Ordre et Populations). Rien n’est et ne sera plus comme avant : en exemples, des vidéos circulent sur des faits irréfutables d’actes contre nature d’agents des Forces de l’Ordre et/ou des Populations. Il ne suffit pas (plus) que les gens sachent ce qui se passe réellement, des sanctions doivent suivre pour dissuader les malfaiteurs de tous les camps. La Presse, « taxée » de quatrième pouvoir, a un rôle important à jouer en ces périodes troubles. La place du vendeur de kola est au marché, celle du mécanicien au garage. N’est pas journaliste qui le veut !>>

Idrissa Diarra


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 117 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.