BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

EntreeEnSixieme

Mmatokhora, la fille aînée de Mocirédin est au CM2. Avec ses camarades de classe, plus de jeux pour eux ! L’heure est aux révisions. Chaque jour, s’ils ne sont pas en classe avec leur maître, ils constituent un bloc, un groupe de travail qui leur permet de s’entraider entre élèves.

 

Cependant Mocirédin n’a pas l’esprit tranquille : sa << petite >> fille ne dort plus assez. A tout moment, elle a un cahier ou  un livre ! Il a peur qu’elle ne se surmène.

Mocirédin n’a jamais été à l’école mais il sait que tout excès est nuisible. Il a appris par l’intermédiaire de Moulaye que Taata, le fils du vieux Malick Camara, professeur au Lycée de Mbao est arrivé dans la capitale du Gadiaga depuis seulement deux jours.

<<- Assala moualékoum, Camarancounda ! Comment vous portez-vous ?

-Mieux qu’hier. Mon << Grand >>, que viens-tu faire dans notre quartier, lui dit Taata en réponse à son salut général ?

-Je suis inquiet, mon frère. Lorsque j’ai appris ton arrivée, je me suis dit : voici une belle occasion de rendre visite à mon petit frère et profiter pour lui poser quelques questions sur les études de ma fille. Comment va ta petite famille ? Moi, je ne suis jamais allé à Dakar et vous, vous ne venez que très rarement nous voir ! Et pourtant, l’on m’a dit que vous les enseignants, vous avez tout l’argent du pays et vous percevez douze mois sur douze alors que vous ne travaillez que neuf mois dans l’année. C’est du gâchis. Si j’étais président de la République ou même ministre en charge de l’Education, je vous chercherais un grand champ collectif dans la zone où vous exercez. Vous l’exploiterez pour les populations. Cela comblera un peu l’énorme trou que vous percez dans notre économie en percevant trois mois sans rien faire.

-Tu ne changeras jamais mon << Grand >>. Tu es et resteras toujours taquin ! Je te connais. Je sais que tu comprends tout, même mieux que moi, mais que tu veux une introduction à la raison de ta visite.

-Non, Taata, je ne taquine pas les enseignants. C’est mon intime conviction : je pense, qu’à                << défaut >> de tourner les pouces, au Sénégal, après ces années de grève qui ont enfoncé notre école dans une profonde léthargie, il faut allonger l’année scolaire de 9 à 11 mois durant six ans au moins pour combler un tant soit peu le retard dû en grande partie par votre faute. Taata, nous reparlerons de tout cela plus tard, mais en attendant, explique-moi pourquoi ma fille passe tout son temps, en tout cas, plus de temps avec ses camarades qu’avec un enseignant ?

-Mocirédin, la première raison c’est que tu approuves les grèves des enseignants  sans le savoir! Ils se battent pour un recrutement conséquent dans la fonction publique de maîtres et de professeurs : les effectifs des classes seront << normaux >>. Disparaitront alors de nos écoles, des classes surchargées, multigrades ou à double flux. La deuxième raison concerne les salles de classes elles-mêmes. Il y a trop d’abris dits << provisoires >> qui deviennent presque << éternels >> et cela jusque dans les collèges. As-tu vu le collège de Kidira 2 à côté de toi ? Il est tout en paille. On se croirait au siècle dernier ! Les tables-bancs manquent. Les manuels pour les innovations pédagogiques sont inexistants. Nos salaires, par rapport aux autres fonctionnaires sont dérisoires. Demande aussi à nos doyens  à la retraite, ils cherchent le diable pour lui tirer la queue ! Alors, mon cher, que veux-tu d’autres, nous tuer pendant que les moyens ne suivent pas ?

- Non ! Vous demander un peu de sacrifice ! Avez-vous oublié  nos premiers maîtres ? Parfois sans niveau au départ, ils parviennent à la fin de leur carrière à se hisser à des sommets inimaginables. Certains  sont devenus professeurs des Universités, Administrateurs Civils…formant durant leurs années de service des hommes compétents, des  << citoyens >> rêvés par les populations.

-Mocirédin, tu m’étonnes ! D’où tires-tu tes idées ? De toutes les manières, pour Mmatokhora qui est candidate pour les 20 et 21 Juin au CFEE, qu’elle se couche tôt, ce lundi 19, en prenant bien soin de préparer les vêtements qu’elle va porter, un cahier de brouillons vierge, le matériel de géométrie, deux stylos à billes bleus, sa carte d’identité scolaire. Même si elle connaît son centre d’examen, qu’elle s’y rende tôt pour localiser sa salle, son banc et par la même occasion évacuer le stress de ce jour particulier pour elle. Accompagne-la si possible. Qu’elle évite les discussions puériles et surtout les jeux brutaux. Qu’elle soit détendue : c’est un jour comme les autres ! Pour le deuxième jour, il y a, en général les épreuves physiques qui terminent la journée. Qu’elle s’habille donc en conséquence. Voilà ce que je peux te dire pour notre fille. Et sa mère Diambéré Khoumba, comment va-t-elle ?

-Comme un charme. Mais toujours bavarde ! Transmets mes salutations à tes amis du Lycée de Mbao : Waly Bâ (le Grand Professeur de Français) et les surveillants El Hadj  Cissé, Baradatt Sow, Faye…..

-Mon Grand, tu ne cesseras jamais de m’étonner ! Où as-tu connu ces gens-là ?

-Tu vieillis, mon cher ! Lors de ton dernier voyage, c’est toi qui as parlé d’eux. Puisque mon rêve est de sortir de Bakel et découvrir au moins Mbao, j’ai naturellement retenu ces noms-là. Très simple.

- Tu as encore une fois raison. Je leur parlerai de toi et je t’inviterai d’ailleurs à visiter ce beau village.

-Merci. Cela me fera beaucoup plaisir. Quand est-ce que tu vas retourner à Dakar ?

-Dès demain ! Je t’enverrai à la fin du mois de Juillet ton billet pour que tu viennes découvrir la capitale du Sénégal.

-Merci et bon retour. >>

Plein de conseils du professeur, Mocirédin les savoure avant de les appliquer dès son arrivée. Mmatokhora se couchera tôt pour se réveiller fraîche et travailler sans stress.

Idrissa Diarra, bakelinfo.com

BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 08 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL LA RETENUE MANANTALI

8 juillet 2020
BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 08 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL LA RETENUE MANANTALI

Le niveau du Bafing à Manantali (Amont Barrage)  est non parvenue le 08 Juillet 2020 à 8 h 00. A la même date de l’année dernière, le niveau était à la côte 194, 95 m. Le débit turbiné hier est non parvenue m3/s contre 274 m3/s à la même date...

Afrique de l'Ouest: les femmes surexposées au coronavirus

6 juillet 2020
Afrique de l'Ouest: les femmes surexposées au coronavirus

Des activistes pour la défense des droits des femmes et l’ONG Équilibres et populations (Equipop) publient ce lundi dans sept pays africains une tribune féministe intitulée « Droits et santé des femmes à l’épreuve du Covid-19 ». Une initiative qui vise à interpeler les décideurs politiques sur la condition des femmes qui,...

EDUCATION : BAKEL A REPRIS LES COURS LE 25 JUIN 2020

4 juillet 2020
EDUCATION : BAKEL A REPRIS LES COURS LE 25 JUIN 2020

        Malgré le scepticisme, le doute et la crainte liés à plusieurs facteurs non maîtrisables en cette période pandémique de la COVID-19Q, les cours prévus par le Ministère de l’Education Nationale, à partir du jeudi 25 juin 2020, jour pour jour, depuis une semaine se déroulent assez correctement.L’hivernage aussi, bien...

Le jeu des tests: une brique de plus dans la désinformation COVID-19

4 juillet 2020
Le jeu des tests: une brique de plus dans la désinformation COVID-19

Dans la maladie COVID-19, les tests tentent de répondre aux questions fondamentales suivantes : Êtes-vous infecté? Êtes-vous contagieux? Avez-vous été infecté? Êtes-vous immunisé (protégé) contre le coronavirus SRAS-CoV-2, et pendant combien de temps? Vous voulez la réponse vraie, ou bien la réponse donnée par la propagande, les versions officielles gouvernementales et les médias dominants ?...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 469 invités et aucun membre en ligne