BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 


Mocirédin devient rêveur depuis plusieurs jours. Il ne regarde que le ciel. A perte de vue, aussi loin que peut porter son regard, d’énormes nuages forment des figures bizarres qui l’intriguent.

Certains, telles des montagnes lui rappellent son quartier << Guidinkhama >> avec ses pentes pierreuses ; d’autres avec des formes humaines l’inspirent et astiquent son esprit déjà fatigué par la concentration intense sur des sujets qui ne concernent pas son milieu.

 Avec des gestes mesurés, Mocirédin se lève, les mains derrière le dos. Il va et vient en silence. Il ne comprend vraiment pas pourquoi << son >> Assemblée Nationale se compose de 125 Députés d’une même coalition sur les 165 prévus pour cette législature !

Comment se fait-il que, dans un pays qui se dit démocratique, une telle situation se présente, plus de cinquante ans après les Indépendances ?

A quoi servent tous ces lieux de formation : une bonne dizaine d’Universités publiques et privées, des Lycées et Collèges à chaque coin de rues, des écoles élémentaires dans les zones les plus reculées du pays ? Et pourtant…… !

Le rôle de l’Ecole, n’est-il pas, entre autres, d’éduquer, de permettre à nos enfants d’acquérir une bonne formation morale, civique et sanitaire prévue dans les emplois du temps (la Formation des Bonnes Habitudes : FBH) à partir des Cours d’Initiation ?

Alors, qui a failli à sa mission ? Est-ce l’Etat à travers ses agents, les parents d’élèves ou pour voir plus large, accuser toute la société ?

Nos grands parents ont éduqué à leur manière nos parents. A leur tour, ils ont fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui devenus. Comment sommes-nous ? Eduqués ? Capables de transmettre le témoin à la jeune génération ?

Apparemment la réponse est non, vu le devenir de notre monde ? Société de violences, de mensonges, de corruptions, de tricheries…… Bon, passons !

Ce que Mocirédin refuse surtout, c’est cette idée de << Coalition de partis >>. Quand un parti est créé, il doit prendre toutes ses responsabilités et participer sous sa propre bannière aux différentes compétitions électorales sinon disparaitre dignement comme l’enseignent les maîtres aux élèves.

En 2019, notre pays doit être très riche ! Avec plus de 250 partis politiques et une caution élevée à 50 millions, il faut exiger que chaque parti dépose sa candidature ou rejoigne les rangs ! Un seul candidat sortira vainqueur. Tous ceux qui viendront après lui auront non seulement perdu leur caution (les 50 millions) mais aussi leur existence de parti politique. Il n’y aura plus de << coalition de partis >> !

Cette forte caution (50 millions x plus de 250 partis) représente un montant assez consistant qui peut être orienté vers la construction et l’équipement d’écoles et de centres de  santé.

Il faut assainir, mettre de l’ordre dans la vie publique, permettre aux jeunes sénégalais d’avoir des repères, de se fixer des objectifs sains, d’envier un homme ou une femme du pays au parcours exemplaire, de chasser au loin, très loin de nous, la corruption, la tricherie, les viols, les vols, les mensonges et travailler pour mériter ce que l’on gagne.

Mocirédin se met dans les habits d’un adulte. Il l’est déjà et invite ses pairs à éduquer, à donner l’exemple à la jeune génération qui ne suit que les aînés pour les imiter en bien ou malheureusement en mal.
Idrissa Diarra

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 132 invités et aucun membre en ligne

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.