BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

 

PrefectureBakel

Mocirédin n’a pas fermé l’œil de la nuit. Même pas une petite heure : 60 petites minutes ! Désormais, il refuse d’être un citoyen à part mais bien un citoyen à part entière, un acteur de la société, de sa ville ! Il s’emploiera dorénavant à se mettre mieux que par le passé au service de son Saré Demba natal.

 

Que lui faut-il donc faire ? Comment s’y prendre ?

 

 

Mocirédin veut que, des quatre coins du globe, sa ville natale Bakel soit connue, mieux visitée et plus aimée pour la sortir de son état actuel de cité oubliée.

 

<< - Je n’ai jamais été à l’école, à l’école française ; je ne suis pas historien ; je ne suis pas non plus griot, maître de la parole, gardien incomparable de l’histoire, notre histoire mais je présenterai Bakel aux Bakélois, aux Sénégalais, aux Africains, au monde entier en montrant ses quartiers et leurs habitants.

 

C’est entre le XIe et le XIIIe siècle que la ville aurait reçu ses premiers habitants ! Dans la période coloniale, Bakel était constitué de trois << villages >> : Grimpallé , Ndiayega et Modinkané . Actuellement, le village s’est transformé en ville : onze quartiers couvrant une superficie d’un peu plus de 2 km2 avec quelques 22 000 habitants.

 

Charité bien ordonnée commence par soi-même : natif de la << Montagne Centrale >>, ce quartier sera le premier que vous allez découvrir !>>

 

Mocirédin se met alors à réfléchir, à penser à ce qu’il va raconter concernant son quartier dont il se glorifie d’appartenir, ce quartier particulier qui surplombe majestueusement toute la ville. Doudou, le fils de Mpa Dialy arrivé depuis deux jours à Bakel a tenu à lui rendre visite. Très heureux de revoir son neveu, Mocirédin bondit de son banc et l’enlace en criant comme un demeuré :

 

<<- C’est bizarre ! Tous ces jours, je ne pensais qu’à toi !

 

-La télépathie existe bel et bien, mon oncle ! Il faut aussi que je vienne de temps en temps me ressourcer dans le quartier de ma mère Mariame Sinthiou , répond le visiteur.

 

- Tu as bien raison. Mais, Doudou, tu t’imagines comment les premiers habitants de ce quartier sont arrivés ici ! Plusieurs raisons peuvent les avoir poussés à s’y installer. La première selon moi, Mocirédin , c’est la recherche de la sécurité : en cas de grandes crues, l’eau ne les atteindra  pas; ensuite , tout en haut de la <<montagne >> , ils verront les << ennemis >> sans être vus , surtout qu’ils seront protégés, placés entre le Fort Faidherbe, le Pavillon René Caillé et la Tour Jauris.

 

Il me faut impérativement parler d’abord du Fort Faidherbe.

 

Le Fort Faidherbe :

 

Face à la Mauritanie, à l’Est, surplombant le fleuve Sénégal, il <<règne >> sur la ville et les alentours. Sa construction qui a nécessité beaucoup de temps, de moyens et d’énergies a commencé en 1818 ; plus de trente ans après, en 1853, il épouse sa forme actuelle, se dégradant d’année en année malgré la protection de l’UNESCO. Après les indépendances, le Fort a abrité les bureaux et le logement des préfets. Faidherbe y a séjourné.

 

 

 

Le Pavillon René Caillé :

 

Le Pavillon René Caillé, à l’Ouest du Fort se trouve aussi dans un endroit stratégique permettant de surveiller les quatre points cardinaux sans être atteint. Ceux qui ont été à l’école racontent que c’est René Caillé qui l’a construit ; mais à bien réfléchir, cela semble impossible. D’abord, parce que sa construction a commencé en 1819 quand le natif de Mauzé-sur-Le Mignon, dans les Deux-Sèvres ( France ) n’avait que vingt (20) ans : il est né le 19 Novembre 1799. Puis, sa situation sociale et son niveau d’études ne pouvaient lui permettre certaines << largesses >>.Ce qui s’approche de la réalité, c’est qu’en témoignage de son passage à Bakel, en route vers Tombouctou, on ait donné son nom au pavillon.

 

La Tour Jauris :

 

Elle est située, comme le Pavillon René Caillé à l’Ouest du Fort Faidherbe vers le Sud. Elle porte le nom du Lieutenant du Génie de l’Armée Française Jauris Léon Joseph. On l’appelait aussi la Tour Télégraphique car c’est de là qu’on envoyait les dépêches. Toutes les communications se faisaient à partir de la << Montagne Centrale. >>

 

Seuls les gens de ma génération ont pu voir quelques traces de cette tour qui avait une forme carrée. De nos jours, on ne peut pas parler de ruines car on ne sent même qu’à cet endroit l’histoire y avait écrit quelques lignes indélébiles (???) pour la postérité.

 

 

 

Doudou, ce quartier est vraiment particulier ! Savais-tu que ses habitants, composés de Soninkés, de Khassonkés, de Bambaras, de Poulars …. venaient d’un peu partout (Mali, Mauritanie, Fouta, Boundou, Djolof …).

 

La << Montagne Centrale >> ou <<Guidin- Khama >> surprend l’étranger par sa diversité culturelle animée par les griots avec quatre grandes familles et les forgerons. Quels sont ceux qui ne se rappellent pas Oumou Balla, Bantandian, Mama Seyna, Moussou Sakho, Khambo Cissokho ? Quels sont ceux qui, après le dîner, n’étaient pas pressés d’aller voir les pas de danses de Khoumba Méta et de Sipa ?

 

C’est cette même <<Montagne >> qui a donné au PAI puis au PIT son premier Secrétaire Général en la personne de feu Seydou Cissokho.

 

Qui va oublier Bocar Cissokho, ce grand homme de culture ? Et les vieux El Hadj Bocar Ka (1er payeur) et ses enfants Dangala et Haymouth Ka, Fily Sabou , Sandiakhou et Kissima, Aly Diébakhaté, Mociré Diarra, Mamadou et Djiby Bougou, Oumar Djidia, Seydou Tacko, Mamadou Sakho, Kaba Diarra ,Baba Coulibaly, Moussa Diaba, Abasse Koité, Baba Niang , Djidou Ganda et son fils Mamadou, Boulaye Loly, Bambo Touré, Sidy Koné ,Famakhan, Alassane Tamboura et son fils Aziz, Aly Diébakhaté,Yély Sina et son fils le Sénateur Yougoukhassé, Mamadou Boulaye, Fousseynou ,Mamadou Bougary, Salif Kounadi, Barou Dia ,Wagui et Dramane Finté, Djiby Fall, Diatourou, Kantara Bamba et son fils Cheikh, Dalla Maka et ses frères Djiby et Souleymane, Bakary Doumbé, Mody Papa et Souleymane , Demba Dabo, Fily Kanté,El Hadj Mody Ndiaye, Mamadou Sidy, Mamadou Ndiaye, Sina Camara, Yougoukhassé Sidibé, Thiémokho Traoré et Sidibé, Magate Guèye ,Malalou Diakhité, Moye Konaté, Bocar Siré, Samba Diop ( seul bakélois ayant servi comme préfet à Bakel), Kalafo ,Mamadou Ly, Mamadou Koné, Samba Diémé, Maye Diadié …..

 

Peut-on parler de la << Montagne>> sans jeter un coup d’œil au camp des Gardes et à la Maison d’Arrêt et de Correction (prison)?

 

Des Gardes Républicains ont eu à servir et à loger au camp. Nous citerons, non pas ces braves hommes qui ont tout donné à la France d’abord pour la majorité d’entre eux, avant de se mettre à la disposition de leur pays, mais de leurs enfants : Landing Savané, Abdoulaye Daouda Diallo, Abdou Demba Hanne, Bocar Sow, Thierno Wane , Guéladio Ka, Danga Diop, Oumar Coulibaly……...

 

Et le Centre de santé (Fondation Elisabeth Diouf ), coincé entre la préfecture et l’ancien emplacement d’une radio communautaire ?

 

Trois mosquées reçoivent les fidèles pour les prières.

 

Que rêver d’autre pour les natifs de << Guidin- Khama >> ?

 

Que l’UNESCO considère toute la << Montagne Centrale >> comme de patrimoine l’humanité, vu tout ce qu’il renferme comme << traces culturelles et historiques >> .

 

Dommage pour vous ! Vous ne pourrez malheureusement pas entendre les voix mélodieuses de Moussou Digho et d’Adama Sakho !

 

Comme on le dit : ce n’est que partie remise !Bakel n’est pas au bout du monde ! Ses portes vous sont ouvertes. Venez visiter une partie du PARADIS. Vous reviendrez, je suis sûr et certain avec beaucoup d’autres personnes car Doudou nous y aidera. >>

 

 

Idrissa Diarra

 

Commentaires   

0 #1 Le Fou 04-10-2016 22:13
Un fou plein de ressources.
Très très passionnant.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

20 novembre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Lundi 13 Novembre 2017La formation (8e jour) en Santé se poursuit à la Médiathèque pour les <<Dispensateurs de Soins à...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

14 novembre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Lundi 06 Novembre 2017Le Projet NEMA USAID intra HALTH a commencé une formation de 10 jours à la Médiathèque de...

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL LANCE SON PLAN DE DÉVELOPPEMENT (PDD)

10 novembre 2017
LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL LANCE SON PLAN DE DÉVELOPPEMENT (PDD)

Initialement prévue à 09 heures, la rencontre n’a démarré qu’à midi.Le Préfet, monsieur Mamadou Mbaye, en sa qualité de chef...

USAID/ACCES: ATELIER D’ORIENTATION ET DE LANCEMENT DU PROCESSUS DE PLANIFICATION...

2 novembre 2017
USAID/ACCES: ATELIER D’ORIENTATION ET DE LANCEMENT DU PROCESSUS DE PLANIFICATION DES PLANS D’ACTION COMMUNAUX D’EAU A USAGE MULTIPLE (MUS)

  Monsieur Mamadou MBAYE, préfet du département de Bakel, a présidé dans la salle de délibération de la mairie, l’atelier...

CHAMBRE DES MÉTIERS DE BAKEL : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MAÇONS

30 octobre 2017
CHAMBRE DES MÉTIERS DE BAKEL : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MAÇONS

Le président de la chambre des métiers de Bakel, Monsieur Boubacar Coulibaly dit Soudé, a convoqué l’assemblée générale des maçons...

FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

30 octobre 2017
FAITS SAILLANTS DE LA SEMAINE A BAKEL

Du Lundi 23 au Dimanche 29 Octobre 2017Lundi 23 Octobre 2O17L’état du Sénégal à travers l’Agence Régionale de Développement (ARD)...

bakelinfo.com : la voix du département de Bakel
Loading Player...
Watching: Uploads from bakelinfo (166 videos)
Loading...
A nos travailleurs
Attention !!
LINON DAADE
Talents Soninke

EspacePublicité

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 156 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous

Faîtes un don

pour soutenir bakelinfo.

Actu Africaine

Afrique : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Afrique - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Afrique sur Le Monde.fr.