BAKELINFO.COM

La Voix du département de Bakel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 AneMociredin

Diambéré Khoumba est revenue du marché, tout à fait bouleversée, suant à grosses gouttes malgré le  froid de cette fin d’année, haletant et regardant toujours derrière elle, comme apeurée par un diable. Son grand boubou, sale par endroits, est déchiré au niveau des genoux.

<<-Que t’est Diambéré Khoumba est revenue du marché, tout à fait bouleversée, suant  à grosses gouttes, malgré -il arrivé, Diambéré Khoumba ?

-J’ai été renversée par des ânes qui se poursuivaient, en plein marché, alors que je faisais mes emplettes !>>

Mocirédin était hébété. Pas un seul mot n’a pu sortir de sa bouche ! Ses gros yeux étaient devenus subitement  rouges de colère.

 

Dans sa petite tête de paysan, il sait qu’il y a des animaux domestiques et des animaux sauvages. Par domestique, il entend, des animaux qui vivent avec l’homme, élevés par l’homme, protégés et entretenus par l’homme. Ces animaux : moutons, chèvres, bœufs, chiens, chats, poules deviennent ses compagnons. Ils entrent dans cette catégorie.

Cependant, la réalité décrite est bien loin de cette situation ! A Bakel, les moutons, les chèvres, surtout les ânes et les hommes se disputent la rue. Certains esprits graves  surnomment  d’ailleurs les ânes de << deuxième population de la ville >>!

Les après-midi, il n’est pas rare de voir six à sept charrettes remplies de bois morts, tirées par des ânes  suffoquant sous le poids de la surcharge, se déplaçant difficilement, battus comme des             << ânes >> par des propriétaires sans cœur pour les inciter à accélérer la cadence.  Rentrés au           << bercail  >>   après une semaine passée dans la brousse, à plus de 25 kilomètres de Bakel, une fois tout le travail accompli, ils sont ‟libérés” laissés à eux-mêmes jusqu’à ce qu’on ait encore besoin de leur force !

Même les moutons et les chèvres ne sont pas confiés à un berger. A longueur de journée, ils traînent dans la rue, cherchant de quoi se mettre sous les dents ! Eux, au moins, ont la chance de passer la nuit, quelque part, dans un parc, pour éviter, bizarrement qu’on ne les vole !

La ville, Bakel, est pleine d’ânes malades, errant pitoyablement, abandonnés par leurs  propriétaires car ne pouvant plus leur rendre le moindre service. Sans aucune pitié, aucun égard, aucune compassion envers ces aides indispensables, partout,  mais surtout dans le monde rural, les hommes les dépassent sans même daigner leur jeter, ne serait-ce qu’un petit  << Ndeyssane >> ! Beaucoup ont une jambe cassée qui ne guérira jamais ou une colonne vertébrale tellement déformée qu’ils se déplacent latéralement.

Le Service de l’Elevage devrait répertorier tous ces << invalides >>, victimes de la cruauté de l’homme et qui ornent malgré eux nos artères pour identifier leurs propriétaires et les sanctionner. Il faut autant que possible les soigner (au frais des propriétaires). En majorité, ces ânes ont des fractures : ils se déplacent lentement, difficilement sur trois pattes. Ils se nourrissent de papiers, de cartons et de sachets en plastique qui jonchent notre environnement.

Quant à la Commune, le toilettage  de la ville s’impose, à la veille des fêtes de fin d’année. Il faut débarrasser  la rue de ces animaux  qui causent souvent des accidents. Une fourrière poussera, sans doute, les propriétaires irresponsables à mieux s’occuper de leurs bêtes.

Les autres animaux, appelés sauvages, vivent indépendants, libres dans la brousse, la forêt, la savane. C’est surtout par et pour leur cruauté qu’ils sont ainsi taxés.

Pourtant, s’il était demandé à nos animaux domestiques de faire un choix, ils auraient tous voté pour leur indépendance, la liberté d’aller et venir sans contrainte ! Ils ne peuvent pas l’avoir, c’est la loi de la nature. Faisons quand même en sorte qu’ils se sentent bien avec nous, nous leurs maîtres, nous qui les avons domestiqués. Nous les << utilisons >> pour un oui ou pour un non, les battons sans pitié ! Pour les fêtes de Tabaski, combien de moutons sont sacrifiés ?

Alors , messieurs ,un peu de cœur pour nos frères animaux domestiques comme sauvages que nous chassons sauvagement, car nous, nous sommes aussi des animaux, des animaux pesants !

Idrissa Diarra

  

BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 24 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL

24 juillet 2020
BULLETIN HYDROLOGIQUE DU 24 JUILLET 2020 BASSIN DU FLEUVE SENEGAL

  LA RETENUE MANANTALI Le niveau du Bafing à Manantali (Amont Barrage)  est à 194, 99 le 24 Juillet 2020 à 8 h 00. A la même date de l’année dernière, le niveau était à la côte 194, 93 m. Le débit turbiné hier est à 288 m3/s contre 225...

(Audio) ÉDUCATION : BABACAR DIACK INSPECTEUR ACADEMIQUE DE TAMBA EN TOURNÉE DE PRISE DE CONTACT AVEC LES ACTEURS DE L’ÉDUCATION À BAKEL

23 juillet 2020
(Audio) ÉDUCATION : BABACAR DIACK INSPECTEUR ACADEMIQUE DE TAMBA EN TOURNÉE DE PRISE DE CONTACT AVEC LES ACTEURS DE L’ÉDUCATION À BAKEL

Le tout nouveau Inpecteur Academique de Tambacounda Monsieur DIACK puisque c’est de lui qu’il s’agit est dans le département de Bakel depuis hier Mardi pour une tournée de prise de contact avec tous les acteurs de l’éducation. Mr Diack ( au conseil départemental) Votre navigateur n'est pas compatible Mr Diack...

LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DE BAKEL EN ACTIVITÉ

16 juillet 2020
LE GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DE BAKEL EN ACTIVITÉ

Le Groupe de Travail Pluridisciplinaire Local de Bakel (GTP/Local) a repris comme les autres années ses rencontres par décade pour analyser la situation hivernale. Composé du Préfet, de son Adjoint, des chefs de services techniques comme la Météo, l’Elevage, l’Agriculture, la Pêche, les Eaux et Forêts, la SAED, le Commerce,...

(Audios) : Le président du tribunal de Bakel organise son pot de départ.

15 juillet 2020
(Audios) : Le président du tribunal de Bakel organise son pot de départ.

Le président sortant du Tribunal d’instance de Bakel, Monsieur Maguette Diouf a passé le flambeau ce mercredi 15 juillet 2020  à Monsieur Cheikh Seye nouveau président du tribunal de Bakel en présence d’un parterre de personnalités venues de partout à travers le département. Selon le Président du Conseil départemental, un...

Vous souhaîtez soutenir

Bakelinfo :

Chroniques du Mardi

Religion

Actu. locale

Nous avons 281 invités et aucun membre en ligne